Jump to content

Them ! - Gordon Douglas (1954)


riton

Recommended Posts

En VF : les monstres attaquent la ville

 

Dans un bled du Nouveau-Mexique, une voiture de police trouve une fillette hagarde dans un lieu désertique. Elle semble venir d'une caravane voisine qui a été détruite, et à coté de laquelle on retrouve une étrange empreinte. Un peu plus loin, c'est un magasin que nos amis en uniforme découvrent éventré, son tenancier gisant mort dans la cave.

 

Quelle est la cause de ces dégats ? Eh bien en fait, on ne tarde pas à le savoir, et d'ailleurs c'est sur l'affiche du film : les responsables sont des FOURMIS GEANTES !

 

A ma bonne surprise, tandis que je m'attendais à moult louvoiements avant la révélation de l'existence des FOURMIS GEANTES, les monstres apparaîssent assez vite et le rythme du premier tiers du metrage est bien soutenu.

C'est après que ça ralentit un peu avant la bataille finale.

Tout ça se regarde avec grand plaisir, les fourmis sont bien grosses merci, on a une paire de héros et la jolie fille du professeur es-fourmis, bref pas de baîllement en vue.

 

A noter que les mutation de nos petites bêtes sont en fait dues aux essais nucléaires réalisés en 45 au Nouveau-Mexique.

Et aussi que ce film date de 1954, la même année que l'apparition sur les écrans nippons d'un lézard géant.

Link to comment
Share on other sites

J'aime bien ce film qui est tout de même fort généreux en présences monstrueuses (et ques monstres!) contrairement à plein de films de la même période qui ont souvent la fâcheuse tendance à tourner autour du pot en attendant qu'il se passe quelque chose. Et puis Douglas est loin d'être un manche, il a bien emballé sa machine.

Link to comment
Share on other sites

  • 9 years later...

Découvert récemment sur le BR espagnol (qui a les options fr), et sympathique découverte.

 

Un bon film de monstres, plutôt dans la moyenne haute des sci-fi 50's du genre. Comme dit plus haut, la mise en place est efficace, pas interminable comme c'était parfois le cas ds les petites séries B de l'époque. Les persos sont assez marqués par les stéréotypes du genre, le gentil flic / militaire, le vieux chercheur scientifique, etc, etc... mais ça fonctionne. Le tout se suit bien, les bebetes sont plutôt bien foutues, ça dégage un vrai charme typique de cette époque. Un bon moment !

 

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...