Jump to content

Nomads - John McTiernan - 1986


Basculo Cui Cui
 Share

Recommended Posts

plus de souvenirs mais j'avais aimé

 

 

Il aurait été préférable pour le Docteur Eileen Flax, de l'hôpital de Los Angeles, de ne pas assister à la mort de Pommier, un étrange anthropologiste français ! Habitée dès lors par sa mémoire survivante, elle se trouve jetée dans une traque cauchemardesque, où des esprits à forme humaine, hostiles et sarcastiques, intimident, puis... pourchassent Pommier, trop intéressé par leur "existence"...

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Ouh la vache les affiches toutes moisies!!!

 

Sinon c'est un film intéressant.

Malheureusement, la VF est dégueulasse, donc ajoutée à une musique toute ramolie du bontempi, ça rend le truc un peu pas toujours très digeste.

Mais le pitch est original et la mise en scène pas mal du tout - surtout pour un premier film.

Link to comment
Share on other sites

Souvenir d'un film très atmosphèrique... par son esthétique, ses archetypes peut même rappeller le cinéma de Michael Mann. Mais la diffèrence c'est que l'histoire içi ne parait qu'un vague pretexte, McTiernan ne semble pas très captivé par ses perso... cela reste dans son trip, très 80's au demeurant, impression renforcée par la zic synthetique du film dont parle Kero. Cela reste néanmoins intéressant même si un peu chiant, il faut bien le dire.

Link to comment
Share on other sites

  • 12 years later...

Je me sens un peu seul pour le coup, avec tous ces avis positifs glanés sur imdb et ailleurs sur les internets...

 

Certes McTiernan sait instaurer une ambiance onirique de cauchemars éveillé (très 80's quand même ), c'est bien filmé, la BO synthpop/rock fm/Bontempi du sieur Conti est bien cool même si ultra kitsch et la photo est très belle.

 

Sinon pour ma part, c'est quand même pas loin d'être un gros nanar ultra chiant, avec une direction d'acteurs catastrophique, souvent involontairement drôle avec ses nomades punks bikers démoniaques !

 

Quelques anecdotes rigolotes : Le rôle de Brosnan était initialement prévu pour Depardieu qui l'a refusé, et c'est aussi grâce à ce film que McTiernan s'est retrouvé au commandes de Predator, Schwarzy ayant adoré Nomads, il le recommanda avec insistance à la Fox. Un saré flair le Arnorld !

 

Dispo sur Shadowz en VO ou (une absolument atroce) VF.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Plutôt bien aimé aussi, d'autant que j'attendais pas forcément McTiernan sur ce terrain. Un côté Carpenter dans ce LA crade sur fond de synthé et la thématique "anthropologie des punks clodos des années 80" est plutôt intéressante.

Le film reste toutefois mineur (ce qui ne veut pas dire mauvais), son lointain cousin Wolfen s'en sort mieux.

 

Pour les courageux qui n'ont pas leur de se battre avec l'interface, il est planqué sur Prime (en  format carré et VF apocalyptique).

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...