Jump to content

Waxwork II : Lost in time - 1992 - Anthony Hickox


Jeremie

Recommended Posts

 

Oulala comme ça va pas du tout !!

 

J'ai une grande passion pour le premier volet, exemple type de la série b d'horreur decomplexée, crétine et originale, mais alors là...

Très déçu puisque visiblement c'est toujours Hickox qui reprend le flambeau...ce dont on n'a visiblement pas l'impression

Waxwork 2 reprend là exactement où le 1 s'est arrêté, avec cette émule de La Chose venant foutre le boxon dans l'appart de l'heroïne.

Plus de musée de cire cette fois, mais des voyages dans le temps et les dimensions, ce qui donne toujours l'occasion pour Hickox de rendre hommage aux classiques du genre : Frankenstein, Zombie, Nosferatu, Alien, Godzilla...le rythme y est particulièrement bordélique, et même les mises en scènes. En gros, c'est plus Z que B par moment...

Souvenir donc d'un truc assez moche (toute la partie HF, parfaitement laborieuse, est interminable), pas toujours bien gaulé (le passage avec les Aliens est parfaitement illisible !!), mais qui ne manque pas d'idées (le segment dans la maison hantée avec Bruce Campbell est sympathoche). Dans l'ensemble, ça a foutrement moins de charme que le premier en tout cas...

 

Et dire qu'un troisième film a failli se faire

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

La partie au MA est certes bien trop longue mais il est bien plus sympa que le premier qui etait mou tout du long.

 

Bruce Campbell fait du Bruce Campbell et l'actrice est bien mignonne. Par contre la musique est à chier.

Link to comment
Share on other sites

 

 

Une des nombreuses jaquettes à m'avoir fasciné quand je trainais mes guetres de jeune branleur dans le rayon horreur des vidéoclubs de mon quartier. Ceci, juste avant de jeter un oeil au dos des jaquettes pornos, juste derrière, qui me faisaient repartir la bosse au pantalon. Belle époque.

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...