Jump to content

En quarantaine -John Erick Dowdle (2008)


bloknotise

Recommended Posts

  • 2 weeks later...

nouveau trailer :

 

i_IemPNbqgE

 

ho pitin celle qui joue la mère c'est celle qui fait l'ex-femme au frère de Mon oncle Charlie...

 

c'est moi ou la déco fait cheap...

 

raaa... cerise sur le gateau :

 

REC/QUARANTINE le jeu PC qui tue tout ...officiel

 

8ABYa_s_jXk

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

Vu.

 

Spoilers.

 

Les américains étant devenu des gentils depuis maintenant presque une semaine déjà, j'éviterais de revenir une fois de plus sur mon sentiment à propos des remakes, surtout lorsqu'ils concernent des films asiatiques ou européens récents !

 

Rec était un très bon film, et "Quarantine" le reprennant quasiment de A à Z, le résultat s'avère logiquement assez satisfaisant, même si la vision du film, pour celui qui connait REC, tourne vite au jeu des 7 erreurs !

 

Au niveau des différrences, on notera un casting avec une héroine nettement moins mignone que la petite espagnole de l'original et la présence de nombreux afro américains, dont le caméraman (Qu'on aperçoit quelques fois, au contraire de REC ou il restait "invisible"). Exit les chinois, et place à un couple d'africains musulmans (Si j'en crois le voile que porte la femme), élément cependant guère important vu que le racisme latent des habitants de l'immeuble n'est quasiment pas évoqué ici alors que celui ci nous donnait droit dans REC a quelques séquences bien cocasses ! On notera au passage une caractérisation quasi inéxista nte de la plupart des personnages alors que dans REC, ceux ci avaient pour la plupart une personalité assez bien définie. (Il n'y a plus que la gamine qui est interviewée d'ailleurs !)

L'immeuble, quand à lui, est strictement identique a celui de l'original, ce qui étonne d'ailleurs un peu vu que c'est sur cet élément que les américains auraient pu jouer et donner à leur film un minimum de personnalité.

Si les attaques des infectés m'ont paru un peu plus graphique que dans REC, la réalisation est cependant bien moins maitrisé. Pour le coup, les attaques sont vraiment illisibles !

De plus, le climax du film est lui aussi moins réussi. Il ne se dégage pas du tout de l'appartement la même ambiance glauque et pouasseuse que dans l'original, les explications réligieuses ont complétement été zappé et le bruit délivré par le magnétophone est proche du gargouilli inaudible. Enfin, le monstre et son apparition son bien moins flippante !

 

Au rayon des differrences assez positives, on trouve une courte scène ou les pompiers montent dans les étages pour faire descendre les habitants et surtout une autre ou un de ceux ci se fait descendre par l'armée en tentant de fuir, une scène qui crédibilise le fait que tout ce beau monde n'ait pas d'autre choix que de rester dans l'immeuble !

 

Exit ici la scène ou l'héroine demandait à son caméraman de revoir la séquence enregistré ou la vielle femme se faisait descendre par un policier. Une bonne selon moi vu que cette séquence sonnait ne collait pas avec le parti pris de l'original qui était de vivre le film uniquement via la caméra et non via un regard "humain".

 

Bref, un remake pas déplaisant à voir, mais tout de même largement inférieur à l'original et surtout totalement inutile d'un point de vue artistique.

 

Enfin bon, peut être que grâce à Barak Obama, les américains vont apprendre à regarder des films étrangers sous titrés en anglais !

 

Yes we can !

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Comme il vient de sortir ici je me suis laissé tenter. A peu près comme toi Dragon, j'ai trouvé ça plutôt pas mal, un remake quasi plan par plan de l'original avec ses qualités et les mêmes défauts (le côté Demons II,

quoique le coup de la fillette passe un peu mieux même si il est toujours aussi malvenu à mon gout

). La journaliste m'a semblé moins insupportable, il y a quelques ajouts bienvenus (le coup du rat, des attaques un poil plus graphiques et d'autres trucs) la fin moins flippante c'est vrai (ils auraient du reprendre le même gars!) mais qui évite l'explication Scoubidou (

on ne voit clairement qu'un article qui évoque un "doomsday cult", pas vraiment de quoi tirer une conclusion sur le côté surnaturel de la chose et c'est tant mieux

). Peu être un poil moins immersif mais je mets ça sur le compte de l'effet de surprise qui n'en est plus un. M'enfin me suis laissé prendre au jeux et ça m'a bien stressé (alors que j'ai déjà vu Rec un couple de fois).

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
×
×
  • Create New...