Jump to content

Canard

Staff ZoneBis
  • Posts

    1,887
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Canard

  1. Cette histoire semble être un mauvais calcul financier... et artistique
  2. Un film qui n'arrive pas à choisir de quoi il veut parler. C'est dense et en même temps c'est vide, ça veut parler de tout mais ça ne parle finalement de rien. Objet filmique assez curieux, au final ! Un film de deuil qui en fait un peu trop. J'ai apprécié que le film soit totalement décomplexé, effectivement parfois limite "embarrassant". Je n'ai pas du tout accroché à l'esthétique, ça oscille entre tentative de créer une vraie atmosphère et en même temps moquerie de son propre film, vu la surenchère. Bref: le seul truc qui m'a tenu en haleine a été de me demander "où veux-tu en venir Francis?" Je suis sortie de la salle étonnée et ennuyée.
  3. La "juge" blonde a une voix insupportable J'ai craqué au bout de 15mn
  4. Très sympathique! Les décors des épreuves sont très réussis, chaque univers est très bien représenté. Malheureusement les combats sont vraiment nuls. Ils deviennent très vite prétextes à la succession d'univers différents. Les dialogues sont très sartriens : l'amour, la mort, le destin, la vie tout ça Bref: bon moment!
  5. Je me suis ennuyée dès les premières minutes, c'est dire combien j'ai souffert tout au long de la séance. J'ai détesté le jeu très attendu de Keira Knightley en folle-au-rire-hystérique du début qui m'a tout de suite décroché du film. Le film manque tellement de rythme et de profondeur que je n'ai rien attendu des 80 autres minutes du film. Seule bouffée d'air frais: l'apparition de Vincent Cassel qui essaye de relever un peu le niveau du scénario, mais le film retombe comme un soufflet au fromage dès qu'il quitte l'écran. Bref, une terrible épreuve et une grande déception.
  6. C'est vrai que l'affiche spoile tout, c'est pas très malin.
  7. Y'en a pas mal qui ont une stratégie qui est finalement assez payante : celle de l'étoile de mer. Ne pas trop prendre parti, ne pas trop râler ni faire d'émules pour passer incognito. Exemple : Virginie, on l'oublie..
  8. http://movies.yahoo.com/feature/paranorman.html "You don't become a hero by being normal" --> mignon la scène de la brosse à dent
  9. Rubber passe sur Canal + le 18/10 à 23h45 (ce soir, donc)
  10. Quelqu'un sur ce forum m'ayant offert le DVD, j'ai tenu à le regarder (jusqu'au bout), même si rien que la jaquette me donne envie de rendre mon dîner. Et bien, ma foi, le film aurait pu être bien mieux s'il avait été réalisé avec plus de sérieux! C'est dommage que ce soit complètement potache : les acteurs sur-jouent, on dirait que personne y croit vraiment à part Vin Diesel et on y accumule les clichés sur la vie des américains moyens de façon ridicule (la soirée américaine, la vente de cookies, le fastfood, etc.) Une comédie qui n'a malheureusement pas fait confiance à son scénario..
  11. tu seras pas toute seule à la halle tony garnier! [attachment=0]1457.jpg[/attachment]
  12. Bonello ose rien du tout, tout se passe en hors champ (scènes de cul, moments tragiques, annonces malheureuses...). Ce n'est pas une critique.. mais on peut pas dire que le réal "ose tout". Bref, le film n'est qd même pas une assez sombre merde et les avis sont suffisamment tranchés pour que ça vaille le coup d'y aller quand même Ben!
  13. Nous avons peut être été victimes d'hystérie collective ?
  14. L'enfer a une durée : 2h02. Un film bobo, qui n'a rien à dire, esthétisant jusqu'à l'écœurement. La tentative de psychologie "à 2 balles" très convenue, n'arrive même pas à le relever une seconde. Un film très énervant en fait. Le bordel n'est qu'un prétexte à un clip géant de 2h02, les nichons et le rock lancinant des 70's échouant même à rendre tout ça sexy. Le seul truc sympa c'est la prostituée de 16 ans qui débarque, elle est un peu toute molle. Elle casse un peu l'esthétique globale du film, c'est une petite bouffée d'air dans un film ennuyeux, asphyxiant au possible.
  15. sympa le trailer! cette année pour moi, le luff est comme le cookies: pas le droit d'y toucher. bon festival!
  16. Le livre est carrément supérieur à son adaptation ciné. L'intrigue policière est très dense, alors que dans le film, elle est finalement à peine effleurée et se résout à vitesse grand V. J'ai hâte de voir ce que Fincher a préparé.
  17. Messiah of Evil à 00:30 sur arte, jeudi 23 septembre.
  18. J'ai adoré. Je suis tombée avec plaisir dans tous les pièges tendus : que d'émotions avec des prémisses d'histoires, le luxe d'en dire un minimum. Je n'ai pas perdu une miette de l'écran pendant toute la durée du film. L'économie de dialogues et le manque d'épaisseur des personnages ne m'ont pas gêné, au contraire : j'ai apprécié ne pas avoir de retour en arrière sur les histoires des gens ou des explications sur les mères courageuses ou ce genre de trucs. J'ai regretté que la fin soit un peu longue (les allers-retours pour répéter la même chose, c'est un peu pénibles) . Et je pensais pas que les Chivers pouvaient être aussi classes
  19. Par ailleurs la prétendante de giuseppe avec les seins oversize fait bien dans le porno paraît-il
  20. Merci cyril non j'ai filé le plan à un ami de passage à Lausanne qui me demande "c'est où le citywok??"
×
×
  • Create New...