Jump to content

Valmont - Milos Forman - 1989


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Drôle d'idée que d'adapter le même roman la même année (après Les liaisons dangereuses donc)...et dans le même pays Je ne sais pas trop comment les spectateurs de l'époque ont dû réagir, mais c'est quand même pas tous les jours qu'on voit ça. Alors, qui aurait devancé qui ?

 

Ben sinon à ma grande surprise (quoique), c'est quand même bien mieux que le Frears. Forman est déjà passé par la case Amadeus : on retrouve les mêmes fastes, la même légèreté, le même Scope. C'est autrement plus "chaud" et plus vivant, et surtout plus séduisant, casting compris : Malkovitch avait beau être talentueux, Colin Firth est quand même bien plus beau gosse pour faire illusion, même chose pour Merteuil, ici incarnée par une Annette Benning sensuelle en diable, face à une Glose monstrueuse un peu dans tous les sens du terme (quoi ? ). Meg Tilly (mon amour ) est d'une beauté un tantinet anachronique (comment expliquer cela ?), mais le personnage est moins casse bonbon que chez Frears. Audace suprême, Cecile de Volange est moins jolie (il est vrai, les seins d'Uma Thurman m'ont manqué), mais Fairuza Balk a une avantage surprenant : elle tient l'âge de son personnage, c'est à dire 15 balais. Imaginez la scène où elle se fait baiser le cul par Valmont...et dans une grosse production s'il vous plaît

Mieux encore, les distributeurs ont même repris la scène pour en faire l'affiche française

 

Allègre, alerte, libre (Merteuil est plus faible que chez Laclos), drôle, coquin, bref, c'est divin.

Link to comment
Share on other sites

Je ne sais pas trop comment les spectateurs de l'époque ont dû réagir, mais c'est quand même pas tous les jours qu'on voit ça. .

 

Bah pas trop bien... je crois que c'est le plus gros bide de Claude Berri... un four financier de premier ordre...

Sinon j'ai un bon souvenir du film... je l'avais préféré au film de Frears d'ailleurs...

Link to comment
Share on other sites

Enorme bide, en effet. Je travaillais dans un cinéma à l'époque de sa sortie et on se faisait chier grave à l'attente des spectateurs. Le distributeur avait, si mes souvenirs sont exacts, procédé à quelques départs après la fin d'exploitation (rapide) du film.

Valmont venait mal après les liaisons dangereuses qui avaient remporté un énorme succès public (et moi aussi, je le trouve en tous points inférieur a Forman) Mais il y avait des personnages charismatiques, (Quand même, Glenn Close en Merteuil, elle y est fab'), un casting porteur. Pas le cas ici, et c'est d'ailleurs ce qui fait une des forces du film. J'ai trouvé le film un tantinet plus pervers que le Frears (qui est finalement convenu), une écriture plus rigoureuse et un final très sec. Donc plus risqué.

Link to comment
Share on other sites

Drôle d'idée que d'adapter le même roman la même année (après Les liaisons dangereuses donc)...et dans le même pays Je ne sais pas trop comment les spectateurs de l'époque ont dû réagir, mais c'est quand même pas tous les jours qu'on voit ça. Alors, qui aurait devancé qui ?

 

Ca arrive finalement assez souvent, et ça mériterait un thread dédié.

Surtout ces dernières années avec la guéguerre Pixar Dreamworks : 1001 pattes/FourmiZ ; Nemo/Gang de Requins ; ... Mais bien avant aussi avec

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...