Jump to content

Peeping Tom - Le voyeur / Michael Powell - 1960


kevo42
 Share

Recommended Posts

 

 

 

ZyByxZ2v3TQ&feature=fvst

 

 

L'histoire :

 

Mark est un garçon bien élevé. Il s'occupe de la mise au point pour un studio de cinéma. Fait quelques photos érotiques pour arrondir les fins de mois. Et de temps en temps, tue des femmes tout en les filmant.

 

Rien que de très normal, quoi.

 

Mon avis :

 

Etonnant de ne pas voir d'avis sur ce très grand film de tueur en série, si on peut le résumer ainsi.

Le film suit un double mouvement : si tout est montré dès le départ (pas de surprise quant à l'assassin), on ne sait pourtant rien de ce qui importe le plus, c'est à dire le pourquoi de l'affaire. Le premier mouvement est donc un mouvement d'explication : le passé avec son père, son obsession comme réponse à un traumatisme, et ce n'est qu'à la fin qu'on comprend pourquoi les victimes ne s'enfuyaient pas, figées par la peur. Et en même temps, le deuxième mouvement, c'est de toujours fuir une explication purement rationnelle, en introduisant des scènes qui déréalisent le film : la scène avec la mère aveugle et alcoolique, la scène de danse qui met mal à l'aise car le spectateur sait que le personnage est un tueur, mais la femme elle ne le sait pas, et toute cette histoire d'amour qui aboutit dans une fin ultra ambigüe.

 

Du coup, le film est très angoissant car complètement inattendu : on espère que la romance va "sauver" Mark (il devient un autre homme quand il pose sa caméra), mais on a aussi très peur pour l'héroïne, et on ne peut jamais prévoir ce qui va se passer.

 

Karlheinz Böhm (François Joseph dans Sissi, la classe !) est excellent, à la fois innocent, timide et complètement inquiétant, car on sait qu'il est fou, et il ne cherche même pas vraiment à le cacher.

 

Le film est visuellement magnifique, et j'aimerais bien savoir s'il y a une copie blu-ray qui tache parce que quand on voit le travail sur suspiria, on se dit que ce film mériterait un traitement aussi fort.

 

Vu dans le dvd collection série noire de Canal, dont la copie est pas mal mais pas folle non plus, et qui possède un petit documentaire de 25 minutes plutôt intéressant avec des interventions très éclairantes de Bertrand Tavernier.

 

 

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Bon souvenir, même si un peu flou. Je l'ai vu en cours d'anglais à la fac si je me trompe pas. Le film m'avait paru assez en avance sur son temps, aussi bien sur un plan formel que dans son propos. J'aimerais bien y rejetter un oeil tiens !

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...