Jump to content

Papillon - Franklin J. Schaffner - 1973


DPG
 Share

Recommended Posts

Les aventures de 2 taulards, Papillon (Steve McQueen), accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis, et Louis Delga (Dustin Hoffman), faussaire. Ils sont envoyé au bagne, à Cayenne, d'où ils n'auront qu'une idée, s'évader dès que possible pour retrouver leur liberté.

 

Je n'avais jamais vu ce film que je connaissais pourtant de nom et de reput depuis des années. Et ma foi, c'est du tout bon. Mélange des genres assez intrigant entre le film de prison, celui d'évasion, et plus largement celui d'aventures. L'ensemble fonctionne à merveille, porté par un duo d'acteurs de légende au sommet de son art. Les parties en prison sont glaçantes, montrant avec froideur les conditions effroyables du bagne de l'époque. L'aspect "aventures" n'est pas non plus en deça, le tout ayant un vrai souffle épique, et exploitant au mieux les nombreux paysages exotiques que nos héros sont amenés à traverser. Le film pose de nombreuses questions, sur l'enfermement, la liberté, et sait faire preuve d'une grande finesse, se montrant aussi à l'aise lors des séquences épiques que dans les passages intimistes. La mise en scène est inspirée, le score de Jerry Goldsmith est à la hauteur, non, vraiment, on suit ces 2h30 sans sourciller, avec l'impression permanente de voir un grand film.

 

J'aurais quelques "légères" réserves sur le final, que je trouve un peu abrupt. Et même d'une manière générale, je trouve la toute dernière partie un peu moins réussie que le reste du film. Mais bon, mis à part ce léger bémol, c'est vraiment du tout bon, du grand spectacle, intelligent, qui en donne pour son argent, sans prendre le spectateur pour un con. Une vraie réussite.

 

Pour l'anecdote, le film, adapté d'un bouquin d'Henri Charrière (le vrai Papillon) avait un temps été envisagé pour Polanski. On songeait alors à Warren Beatty ou Belmondo pour le rôle titre.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Pareil que tout le monde, à savoir que c'est un excellent film avec des acteurs au top mais la fin est bancale. Mais je préfère ça à Papillon qui rentre chez lui poser son cul dans on canap. Quoique la partie avec les habitants de la plage est quand même too much.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

- vous ramenez les papillons sur le continent ?

- ouaip

*Steve McQueen déboutonne sa chemise"

- combien pour emmener celui-là ?

 

Je ne vois rien à jeter dans ce film, qui est la classe à l'état pur...jusqu'à l'évasion (comprise). Après ça patine un peu et on a l'impression que personne ne sait trop comment finir tout ça.

 

Il n'empêche, du casting aux répliques en passant par les décors voire les maquillages (McQueen, blanc comme un cul au sortir de l'isolement ), Papillon reste un sacré grand moment de cinéma, qui se permet même quelques passages burlesques parfaitement intégrés et maîtrisés (la scène du croco, la chasse aux papillons, d'une absurdité saisissante...).

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...