Jump to content

Les infidèles - Pierre, Paul, Jacques - 2012


DPG
 Share

Recommended Posts

Parce qu'il n'y a pas qu'une affiche, il y a aussi un film !

 

Assez décevant d'ailleurs. Le postulat de départ est sympathique, mais l'ensemble manque clairement de mordant... Seuls deux sketchs sortent du lot à mes yeux, celui d'Emmanuelle Bercot, avec le couple Dujardin / Lamy très convaincant et touchant, et celui de Alexandre Courtes sur les infidèles anonymes, vraiment à hurler de rire.

Pour le reste, on navigue dans des eaux assez convenues, des petites histoires pas vraiment drôles, pas vraiment réussies non plus dans la dimension pathétique parfois souhaitée. Un sketch tente d'être une sorte de transposition de l'univers Houellebecquien de "Extension du domaine de la lutte" (c'est assez flagrant comme pompage...) mais n'arrive pas au dixième de la cheville d'une page du bouquin. Le reste est inégal, comme tous les films à sketches vous me direz. Ça va du regardable à des trucs vraiment plan plan et interminables... Pas non plus un supplice, ça se laisse regarder d'un œil distrait sans trop de mal, mais bon, quand on entend les responsables du projet parler de Dino Risi ou des comédies dramatiques italiennes 70's, on se dit qu'on est loin du compte, et qu'une fois de plus, entre les intentions (louables) et le résultat final, il y a un sacré écart... Bon, vous me direz, la dernière fois que j'ai entendu un réal français citer Dino Risi, c'était Ontoniente pour "Camping 2", donc on progresse....

 

Link to comment
Share on other sites

J'ai entendu Dujardin en parler dans une itv. Effectivement ils ont coupé ce segment de Kounen. Il expliquait que ce n'était pas pour la qualité du sketch en lui même, mais pour une question de cohésion d'ensemble, de tonalité générale, et disait que celui de Kounen ne collait pas du tout avec les autres, et que du coup, ça faisait un peu bizarre de voir ce passage là en plein milieu de trucs qui n'ont rien à voir... Il sera en bonus ds le DVD / BR. Voilà. Ca se tient, mais bon, ils auraient pu s'en douter avant, c'est pas comme si on découvrait Kounen en 2012, ou qu'il avait improvisé son sketch sur le plateau. Mais bon..

 

PS : Ils ont fait 99f ensemble, et ils vont même faire la suite Kounen et Dujardin.

Link to comment
Share on other sites

J'ai bien aimé ce film, ou plutôt les deux premiers sketchs et les deux derniers. C'est de la comédie franchouillarde mais pas dans le mauvais sens du terme : c'est bien écrit, sans temps mort, très drôle, et très ironique à la fois (c'est pas du Dubosc quoi). Dujardin et Lellouche sont parfaits en gros beaufs option bite sur pattes. J'ai par contre moyennement apprécié les 40 minutes de drame au milieu (les deux sketchs du milieu quoi) : ça se voulait dramatique, c'était risible, très cliché et surtout très chiant.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...