Jump to content

Rain Man - Barry Levinson - 1989


DPG

Recommended Posts

A la mort de son père, Charlie Babbitt, homme d'affaires pressé, hérite d'une vieille Buick qu'il convoitait depuis longtemps mais se voit spolié de quelque trois millions de francs versés à l'Institution psychiatrique Wallbrook au profit d'un bénéficiaire anonyme. Charlie se rend a Wallbrook et découvre l'heureux bénéficiaire. Il s'agit de Raymond, savant autiste, celui qu'il appelait dans son enfance Rain Man, qui représente ses seuls souvenirs heureux et qui n'est autre que son frère.

 

 

Gros succès à sa sortie, aussi bien US (175M$) que France (plus de 6M de spectateurs). Oscars majeurs (Film, real, acteur, scénar), Ours d'Or à Berlin, pelletée de prix, tout ça.

 

Jamais vu.

 

C'est comment ?

 

Link to comment
Share on other sites

Bon ben finalement je l'ai maté dans la foulée ! Et c'est effectivement plutôt sympa. Très hollywoodien à tous les niveaux (ce n'est pas un reproche hein, juste un constat), mais bien emballé, avec une bonne alchimie entre les acteurs, quelques scènes émouvantes. Rien qui soit non plus "transcendant" ou complètement dingue, mais bon, pour un petit film du dimanche soir, ça remplissait très bien son contrat, voilà !

Link to comment
Share on other sites

  • 10 years later...

Ça ne m'as pas particulièrement touché. Dustin est très bien, Tom fait le job et on voyage un peu à travers les États-Unis. Mais c'est vraiment le film hollywoodien calibré pour les Oscars, très académique, un peu tire-larmes, et trop long pour ce que ça raconte. Ah et sinon le score de Hans Zimmer est totalement à chier !

 

C'est pas désagréable pour autant, ça se regarde avec mamie après avoir dîné, mais pas plus.

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...