Jump to content

La famille Bélier - Eric Lartigau, 2014


Kerozene
 Share

Recommended Posts

Pas de sujet?

Je n'avais pas l'intention de le voir, mais j'avais deux heurs à tuer avant "Le [John] Bobbit 3".

Du coup, par défaut, j'y suis allé, en refusant de me rappeler les louanges versées ici et là... ça va, merci les comédies françaises à succès mièvres mal foutues.

Et puis j'ai trouvé ça hyper bien foutu, malgré un scénar convenu. Les acteurs sont excellents et c'est touchant comme tout, j'ai ri, j'ai versé ma petite larme. Eric Elmosnino est excellent dans son rôle de prof de musique frustré (et dont les sorties méprisantes font bizarrement écho à "Whiplash").

Je ne pensais pas que ça serait le cas, mais c'est un coup de coeur.

Je me fais vieux.

Je me revoir "Raw Force" vite fait pour me soigner

Link to comment
Share on other sites

Ah non, j'avais publié une critique dès septembre ici : http://www.cineseries-mag.fr/critique-famille-belier-film-eric-lartigau/ : j'avais trouvé ça complètement banal, et j'ai pas compris le fait que ça chante du Sardou toutes les trente secondes pour pouvoir intégrer une école de chœur d'opéra. A moins que l'héroïne veuille faire l'eurovision comme Amaury Vassili, ce qui pourrait faire une excellente suite.

 

A noter qu'Eric Lartigau avait l'air pas très engagé lors de la présentation : à toutes les questions du public il répondait un truc : genre : ah bah je sais pas c'est pas moi qui ai écrit le scénario.

Link to comment
Share on other sites

et j'ai pas compris le fait que ça chante du Sardou toutes les trente secondes pour pouvoir intégrer une école de chœur d'opéra

 

J'ai pas compris ce que t'as écrit, mais spa grave...

 

Mais merde, réussir son coup en infligeant du Sardou à ton public, c'est quand même balèze!

"Michel Sardou est à la variété française ce que Mozart est à la musique classique!"

Link to comment
Share on other sites

Bah la maîtrise radio france, c'est une école qui forme des chanteurs de chœur d'opéra : pendant 4 ans ils vont faire du chant lyrique, et en terme de technique ça n'a rien à voir. Pourquoi est-ce que ce putain de prof leur fait chanter du Sardou, et après ne comprend pas pourquoi personne ne réussit le concours ? C'est comme si j'étais prof en classe de prépa et que je faisais lire du Jean D'Ormesson à mes élèves pendant 2 ans : pas sûr qu'ils auraient les armes pour rentrer à Normale Sup.

 

Du coup, le concours qu'elle passe à la fin est à peu près aussi crédible que l'oral d'agreg de Sophie Marceau dans l'étudiante.

 

En soi, le film est pas une bouse incroyable, c'est clair, mais je crois que je déteste tellement Sardou que ça me bloque. C'est un peu con, mais par exemple dans Billy Elliott, y a du T-Rex, et ça passe tout de suite mieux.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Vu ce soir avec ma maman le succès français de l'an passé et je me suis gentiment fait chier ! On parle souvent de "feel good movie", mais pour moi, ça a plutôt été 1h40 de "crispation movie". Je sauve Elmosnino très bon, et la gamine qui fait ce qu'elle peut, mais pour le reste, c'est cata à tous les étages. Un scénar qui empile tous les clichés et passages obligés du genre avec une paresse folle, des parents qu'on a envie de frapper tellement ils sont insupportables de bout en bout, des scènes "comiques" qui tombent toutes à plat, des scènes "dramatiques" qui ne fonctionnent pas plus, et comme dit plus haut, le truc absolument nawak de passer un concours Radio France sur du Sardou Vivement le film avec la fille qui présentera une thèse de lettres sur le compte Twitter de Nabila ! Voilà, et la musique de Michel, géniale au demeurant, n'est pas franchement mise en valeur dans le film.... Bref, ça se laisse à peine voir, mais putain, 7 Millions d'entrées pour un téléfilm France 3 Poitou, ça fait mal au cul quand même....

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...