Jump to content

Le tout Nouveau Testament - Jaco Van Dormael (2015)


Steve

Recommended Posts

 

Dieu existe. Il habite à Bruxelles. Il est odieux avec sa femme et sa fille. On a beaucoup parlé de son fils, mais très peu de sa fille. Sa fille c’est moi. Je m’appelle Ea et j’ai dix ans. Pour me venger j’ai balancé par SMS les dates de décès de tout le monde…

 

Jaco Van Dormael, remis sans doute de l'échec de Mr. Nobody, revient avec une petite comédie fantastique qui lorgne du côté de Jeunet, Gilliam et Gondry. Un plus petit budget, mais pas moins d'ambition, le film débordant d'imagination visuelle. Peut-être un peu trop. Cette manière d'illustrer le moindre bout de narration, bien que très bien exécuté à chaque fois, reste un poil fatiguant à la longue. Heureusement, le film est quand même très drôle et devrait conquérir un large public. Poelvoorde fait du Poelvoorde, Moreau fait du Moreau, Damiens fait du Damiens, Catherine Deneuve à contre-emploi mais ça devient presque une tendance également. Bref, pas de grosse surprise niveau casting mais ça fait le taf, et on s'amuse de bon coeur. Maintenant, le film se perd aussi assez rapidement en route, on a du mal à s'attacher à sa structure un peu chaotique, le montage passe d'une histoire à l'autre d'une manière assez frustrante, alors que dans Mr Nobody tout paraissait bien plus limpide. D'où petite deception quand même de ma part.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Je rejoins un peu l'avis de Steve. C'est relativement sympa, soigné et original. Mais c'est aussi assez bordélique, et du coup, sur la longueur, un peu lassant. On sourit plus qu'on ne rit. J'ai été déçu aussi de pas plus voir Poelvoorde perso. Son rôle est finalement très secondaire. En fait, ça ressemble un peu à un film à sketches, avec une succession de petites histoires... Du coup, certaines sont au dessus d'autres... Deneuve par exemple, bon, ok c'est décalé, mais une fois passé ça, c'est juste du vide absolu. D'autres fonctionnent mieux. Enfin voilà, c'est pas mal, on a pas envie d'être méchant avec le film, mais petite déception quand même en ce qui me concerne. Un petit quart d'heure en moins et une trame un peu plus suivie auraient pas fait de mal au film à mes yeux.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Je trouvais la b.a ratée et bien lourdingue, et puis à l'arrivée j'ai beaucoup aimé

Poelvoorde est un peu en retrait et tant mieux, parce que son numéro me gonfle un peu : c'est joliment mélancolique, vraiment touchant (toute la partie avec les apôtres), avec comme toujours chez Dormael des ruptures de tons assez surprenantes. Reste un truc très embarrassant : la dernière scène avec des fx vraiment à la rue

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • 3 months later...

On nous vends une sorte de Bruce Tout Puissant à la belge, on a à l'arrivée un film doux amer un peu autiste avec Poelvoorde en sale côn et un final à la Jan Kounen.

 

Le holdup digéré, il fait reconnaître qu'il y a à boire et à manger. Beaucoup de lenteurs pour quelques instants touchants, le sketch de l'obsédé, notamment.

 

Pas déplaisant, couillu quand on y pense (Dieu est un connard alcolo, donc), mais un peu déconcertant.

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...