Jump to content

Knight of Cups - Terrence Malick - 2015


Jeremie

Recommended Posts

 

J'étais persuadé de l'existence d'un sujet...

 

Avec To The Wonder, Malick posait un nouveau problème dans sa carrière : et si l'homme se mettait en danger en voulait cette fois ci enchaîner film après film ? Joli mais un poil vain, la remise en question du couple et de l'amuuuuuuur, inquiétait un peu vis à vis du talent de l'auteur...

 

Repoussé, évité, discret (tout comme To the wonder) Knight of Cups débarque sans trop y croire. Pourtant la b.a, complètement folle annonçait une multiplicité de format, des scènes de fêtes à la Bret Easton Ellis, des moments flottants à la Tree of Life...

J'y allais donc le coeur vaillant, aimant beaucoup le cinéma du bonhomme, mais rien n'y fait, j'ai trouvé ça atroce Des perso/silhouettes sans intérêt, Bale fantomatique qui voit les meufs de sa vie défiler (quand il n'est pas dans le désert à méditer), de l'imagerie tarot de bazar, un récit sans queue ni tête...

Du bruit, du vent. Voilà ce qu'on a. To the wonder ne racontait pas des choses extraordinaires, mais y'avait quand même des plans fous, des frissons, même passagers. Là rien, le vide. Aucune émotion. C'est interminable au possible, incompréhensible aussi. Puis le passage de Malick au numérique, merci bien.

Triste...

Link to comment
Share on other sites

Comme Jeremie, un bon petit supplice. J'ai eu envie de me barrer après 20 minutes.

Une pub de parfum pour homme étiré sur 2 heures avec une voix off fatigante à laquelle on ne comprend rien, Bale qui traine une gueule d'ahuri façon "je suis perdu dans ma life", des plans tarabiscotés pour faire intello... Berk.

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...