Aller au contenu

Les Fauves - 1984 - Jean-Louis DANIEL


Messages recommandés

Les%2BFauves.jpg

 

Christopher BERGHAM est cascadeur. Lors d'un spectacle, Bella, sa partenaire et également épouse, est tuée. Trois ans plus tard, il est devenu agent de sécurité au sein de la société La Veillance. Le frère de Bella, Leandro se fait embaucher au sein de la même entre prise pour se venger de celui qu'il considère comme responsable de la mort de sa soeur.

 

En 1983, Daniel AUTEUIL est une star. Il vient d'enchainer deux gros succès comiques (Les Sous-doués passent le bac / Les Sous-doués en vacances) ainsi que d'autres comédies qui font de lui un acteur à succès (Clara et les chic types avec ADJANI et la troupe du Splendid...). Mais il a passé la trentaine et sait que ce type d'humour ne peut pas marcher éternellement et cherche à se renouveler. Il va se tourner vers un genre très en vogue à l'époque: le film policier. Plus exactement, vers le polar français des années 80.

 

Mais si, vous connaissez ce genre à base de néons bleus, de solos de saxophone nocturne, de poésie de la zone et d'anti-héros dépressif. Cette tentative de faire moderne et à l'américaine apparait aujourd'hui tellement datée datée que les polars des 70's apparaissent moins ringards que ceux des 80's.

 

Daniel AUTEUIL incarne ici un jeune cascadeur dont la compagne et partenaire de spectacle est décédée lors d'un show. Quelques années plus tard, il devient agent de sécurité. Le frère de l'ex d'AUTEUIL, incarné par un Philippe LEOTARD au mieux de sa forme (c'est-à-dire entre deux cures de désintox) va chercher à se venger.

 

On a également Farid CHOPEL, l'arabe de service des 80's qui joue un chef de gang (enfin d'agents de sécurité) qui va chercher à faire la peau à Daniel AUTEUIL, juste parce qu’il ne l'aime pas (ce qui est un bon motif). Florent PAGNY en homo et amoureux transi sera supportable car il se contente de jouer et ne chante pas. Jean-François BALMER, en salaud de violeur, fout un beau bordel dans ce petit monde et se fait buter deux fois. Un défilé de mode, organisé par Macha MERIL, qui se déroule Porte Maillot ressemble à un show de strip-tease. Les vigiles se baladent flingues à la ceintures, comme des cow-boys modernes. Pour souligner son mal-être, Daniel AUTEUIL roule de nuit avec des lunettes de soleil (ce qui est très dangereux quand on y réfléchit). Le final se déroule sur les marches du Palais de Bercy alors en construction.

 

En bonus, Valérie MAIRESSE, avec sa voix de velours, joue les répartiteurs à La Veillance et Louise PORTAL, avec son accent de la Belle Province, joue une femme qui veut montrer qu'elle en a!

 

Je sais, ce que j'écris parait chaotique, mais c'est à l'image du film: écrit avec les pieds avec des comédiens mal dirigés, la mise en scène est catastrophique et ridiculise un matériel de base qui n'était pas exceptionnel. Rien de marche, n'est construit ou n'est crédible. L'enchainement de certaines séquences redéfinissent la notion d'ellipses tant l'ensemble parait avoir été filmé au jour le jour.

 

Les Fauves est sympathique à regarder, mais uniquement si on a la perversité d'aimer le polar français des 80's. Quand à Daniel, il sait que le pire est derrière lui (L'Arbalète de Sergio GOBBI est sorti l'année précédente) et va tranquillement attendre que Claude BERRI vienne le chercher pour joue Ugolin.

 

vlcsnap-2019-10-20-21h56m21s068.png

 

vlcsnap-2019-10-20-21h58m38s542.png

 

vlcsnap-2019-10-20-21h59m02s901.png

 

vlcsnap-2019-10-20-21h59m13s292.png

 

vlcsnap-2019-10-20-22h00m09s978.png

 

vlcsnap-2019-10-20-22h00m40s139.png

 

vlcsnap-2019-10-20-22h01m06s971.png

 

vlcsnap-2019-10-20-22h01m39s037.png

 

vlcsnap-2019-10-20-22h03m12s208.png

 

vlcsnap-2019-10-20-22h03m32s088.png

 

vlcsnap-2019-10-20-22h04m13s101.png

 

vlcsnap-2019-10-20-22h04m32s188.png

 

vlcsnap-2019-10-20-22h05m29s131.png

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je suis totalement hypé par ce que tu as écrit. Sur l'échelle de 1 à Le Faucon, ça se situe où ?

 

C'est extrêmement nawak: autant, si ce n'est plus que Le Faucon. Après, ce n'est pas non plus réellement un nanar de premier choix: Daniel AUTEUIL est simplement mou et n'a pas le jeu hystérique de Francis HUSTER. Quand à Philippe LEOTARD, il est clairement en roue libre, mais fait surtout du LEOTARD. C'est surtout à voir si tu aimes le mauvais goût et l'ambiance des 80's.

 

Pendant que j'y suis, un clip de la chanson de Daniel AUTEUIL, Que la Vie me pardonne:

 

 

Il y porte le même cuir étoilé que dans L'Arbalète.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'adore ce film. C'est du pur années 80 comme j'aime. Le trauma du début est quand même pas mal. Celui de Leotard aussi. Fallait oser dans le nawak. L'histoire est celle de Leotard qui va pourrir la vie d'Auteuil parce qu'il pense qu'il a tué sa sœur qu'il baisait. Ca pue le spleen. La musique est top. C'est Paris la nuit. La bite de Pagny.

L'Arbalète est un chef d'oeuvre qui commence par des asiatiques qui balancent à des arabes "j'ai envie de bouffer de l'arabe aujourd'hui". Rien que ça j'ai une érection. L'Arbalète est plus bis. Des asiatiques, des arabes, des noirs qui font du tamtam et des nazis. Que demande le peuple.

 

Je veux tout ça en UHD !!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai un souvenir tendre de sa diffusion sur canal+. J'avais 10 ans et je me souviens encore De la soeur de Leotard qui agonise en hurlant pendant qu'il lui chante une berceuse, de Leotard à Bercy avec son bidon d'essence, d'Auteuil faisant des pompes claquées torse nu dans une chambre d'hôtel crasseuse et du morceau Night Rider, archétype du rock FM vombrissant.

Quelques cascades sympathiques en moto et/ou voitures en font une sympathique série B à ranger à côté d'un été d'enfer.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...