Jump to content

Le Petit Lieutenant - Xavier Beauvois - 2005


DPG

Recommended Posts

Sorti aujourd'hui donc de ce polar psychologique avec Nathalie Baye, Jalil Lespert et Roschdy Zem.

 

L'histoire :

 

"A sa sortie de l'école de police, Antoine monte à Paris pour intégrer la 2ème division de police judiciaire. Caroline Vaudieu, de retour dans le service après avoir vaincu son alcoolisme, choisit le petit lieutenant pour son groupe crim'.

Plein d'enthousiasme, Antoine fait son apprentissage du métier aux côtés de ses hommes. Vaudieu s'attache rapidement à ce jeune homme, de l'âge qu'aurait eu son fils disparu..."

 

 

Je ne connaissais pas du tout ce film jusqu'à ce que j'en vois une bande annonce il y a une quinzaine de jours. Bande annonce qui m'a immediatement donné envie, je me suis donc lancé dès sa sortie, aujourd'hui.

Et c'est vraiment une très bonne surprise ! Polar psychologique disais-je en intro, et c'est une bonne façon de résumer le film, car il est exactement à mi chemin entre ses deux facettes. Mais il est très bien équilibré et a aucun moment on n'a l'impression qu'il ait le cul entre deux chaises comme c'est parfois le cas ds pareille situation.

On a donc un polar profondement humain nous montrant des personnages tous très bien écrits et interpretés. Sur une trame d'enquête classique, on va ainsi plonger avec eux ds leurs doutes, leurs faiblesses, leurs points faibles. Beaucoup de choses évoquées, au détour d'une phrase, avec une grande finesse, des petites touches qui composent des personnages profondement touchants, à mille lieux des flics stereotypés aux traits de caractères assenés au marteaupiqueur !

La mise en scène de Beauvois est parfaite. Ne cherchant pas à copier Melville ou Mann ou qui que ce soit, il choisit un ton realiste, mais n'hesite pas pr autant à intercaler de superbes scènes d'ambiance, portées par une jolie partition, qui fait se passer des mots. A ce titre, la fin que je ne devoilerais pas m'a vraiment plu !

 

Voilà, une bonne surprise donc, confirmation que le polar français respire encore, qu'il sait aussi être cérébral sans être chiant, un vrai bon film

 

Link to comment
Share on other sites

Très bon film qui penche presque vers le documentaire, impression renforcée par le fait que manifestement pas mal de personnes jouent leur propre rôle.

L'interprétation est excellente, avec une mention spéciale à Roschdy Zem.

 

Pas grand-chose à dire sur la mise en scène discrète et plutôt au service de l'histoire et des personnages, encore que je mettrais un bémol sur le dernier plan du film qui détonne un peu avec le reste.

 

Très bien, sauf les vioques derrière moi qui avaient du mal à fermer leur gueule.

On parle trop des racailles et pas assez des putains de vieux qui font chier !

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

UP !

 

Damn, j'ai pris une belle tarte. Après s'être tapé des films français de flics au quotidien un peu idéalisé (Olivier Marschall êtes-vous là ?), c'est un vrai plaisir de plonger dans le quotidien de ces flics comme tout le monde, sans qu'on cherche à nous prouver qu'ils sont tous "pourris et facho".

 

J'ai regardé ce film car je suis très impatient de voir le nouveau Beauvois (Des hommes et des Dieux), et je me suis rendu compte que j'étais passé à côté de son avant-dernier effort.

 

J'ai adoré la mis en scène, la manière dont l'histoire est construite

étonnement le "petit lieutenant" est loin d'être le personnage principal, le personnage interprété par Nathalie Baye prends malgré nous petit à petit le pouvoir

, la manière dont Beauvois avance pas à pas dans la découverte des personnages, la manière dont l'enquête est menée sans qu'elle soit une fin en soit, cette manière de ne pas chercher à tout prix à faire un film de genre ou un drame psychologique, tout en réussissant à être les deux sans tomber dans les écueils habituels de ces genres.

 

C'est beau, c'est fin, c'est super maitrisé sans jamais être formellement vide ni esthétiquement pauvre. La classe.

Link to comment
Share on other sites

Ah oui ce film c'est la classe ultime et le meilleur polar français depuis pfffiou, au moins Melville. Dans un genre totalement différent, of course (à la limite on peut penser au L-627 de Tavernier). Mais belle petite claque en effet, qui fut d'autant plus forte que le Beauvois de N'oublie pas que tu vas mourir m'avait passablement gonflé, au point que je pouvais plus voir le réal en peinture. Du coup la qualité et l'honnêteté du Petit Lieutenant m'a vraiment fait ravaler ma connerie. Et du coup j'attends aussi beaucoup son prochain film

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...