Jump to content

L'aventure du Poseidon - Ronald Neame - 1972


Basculo Cui Cui
 Share

Recommended Posts

une edition double dvd sortira le 24 mai

 

Ah, le bon temps des films catastrophes made in Hollywood ! À la base, une recette toute simple : un désastre naturel – panne de réacteurs, peste bubonique ou gigantesque incendie bienvenus – isole un groupe d'individus – souvent au caractère bien trempé – à la recherche de son salut. Faites-les interpréter par quelques stars glamour ou en perte de vitesse et vous obtenez de solides films d'action qui ont fait les beaux jours du cinéma populaire des années 70, comme La Tour infernale, Tremblement de terre ou L'Aventure du Poséidon. Celui-ci est resté célèbre à plus d'un titre. Le lieu ? Un bateau, lors du réveillon de la Saint-Sylvestre. La situation ? Un raz de marée provoqué par un tremblement de terre retourne le navire. Et hop, vous mijotez un suspense simplissime : nos héros réussiront-ils à trouver la sortie ? C'est diablement efficace, et ça ne mange pas de pain. La plupart du temps, le metteur en scène, on n'en a que faire. Ici, c'est Ronald Neame qui se colle aux fourneaux : qui s'en souvient ? Tout ce qui est lui est demandé, c'est de suivre scrupuleusement la recette. Mission accomplie. Quant aux acteurs, c'est du gratin : Gene Hackman, Ernest Borgnine, Shelley Winters... Bref, un film solide et efficace, aux effets spéciaux délicieusement cheap, qui se regarde avec un brin de nostalgie et rappelle les grandes heures du cinéma du dimanche soir.

 

Synopsis

Un des films catastrophe les plus passionnants de tous les temps vous invite à suivre la lutte de 10 passagers pour s'échapper d'un bateau renversé par une lame de fond. La fête bascule dans l'horreur.

 

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Un excellent film catastrophe.

 

Celui ci a quelques chose de plus que les autres que je n'arrive pas vraiment à définir, il est plus nerveux, plus excéssif.

La scènes ou le beauteau se retourne est vraiment très impréssionnante, les personnages sont attachants et certaines scènes sont très marrantes, comme par exemple lorsque le gamin se retrouve dans les toilettes retournées !

En fait, ce qui fait la particularité du film, je crois que c'est tout simplement cette idée géniale de faire évoluer les personnages dans un environnement totalement inédit (un bateau retourné sur lui même).

Link to comment
Share on other sites

une petite référence au film est faite dans GLAMORAMA, l'avant-dernier roman de Bret Easton Ellis, le héros est un mannequin qui drague une mannequin à bord d'un paquebot; la fille lui demande ce qu'il pense du voyage et le mec, Victor, répond : "Comme cette réplique de L'AVENTURE DU POSEIDON: "Au secours! Une vague géante arrive droit sur nous!".

 

Au festival Jules Verne du Rex, lors de la soirée hommage à Ernest Borgnine, L'AVENTURE DU POSEIDON faisait partie de la bande-annonce résumant sa carriére (avec quelques oublis de taille: LES VIKINGS, CONVOY,VERA CRUZ et BULLET FOR SANDOVAL de Buchs/Fulci, mais celui-la, c'est pour le plaisir!)

 

Je rajoute en passant à l'intention d'une partie du public du Rex ce soir-la, que ceux qui sont restés le cul assis dans leurs fauteuils au lieu de se lever lors de l'hommage à Sir Christopher Lee et Ernest Borgnine soient maudits pour le restant de leurs jours!

Link to comment
Share on other sites

Typiquement le genre de film que j'ai du voir par petit bout et jamais dans son integralité, car j'etais trop jeune pour rester aussi longtemps devant la télé (donc je n'ai aucun souvenir de la fin, j'ai hate de la découvrir bientot).

Donc pour conclure, excellent.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 years later...

Revu hier pour la 1ère fois sur un grand écran plasma.

 

C’est toujours la claque. Pas eu le courage d'attendre la sortie bluray.L'Oscar des meilleurs décors n'a pas été volé avec toutes ces salles construites à l'envers . Et gene Hackman est toujours aussi royal. On retrouve déjà John williams à la baguette pour une musique tantôt mélancolique tantôt oppressante. pendant longtemps je l'ai préféré à la tour infernale qui à mon gout se dispersait trop sur ses multiples stars. Ici le groupe est réduit à une poignée de survivant ce qui nous laisse plus de temps pour nous y attacher.

 

la copie dvd est TRES granuleuse.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Je ne l'avais jamais vu, c'est donc chose faite avec le beau DVD collector sorti il y a qques années. Contrairement à Natale, je n'ai pas du tout trouvé la copie granuleuse, au contraire, je trouve le master vraiment très beau.

 

Bon, le film sinon. Plutôt sympa, sachant que j'ai pas une grande passion pour les films catastrophe dans l'absolu. Ça se suit bien, les péripéties sont sympas, les décors sont grandioses, les persos se complètent bien, et je comprends enfin le culte que Nicolas et SWS vouent à Shelley Winters ! Voilà, je me le referai pas tous les quatre matins, mais c'est clairement le haut du panier du genre. Et j'aime bien le remake aussi sinon.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...