Jump to content

Martyrs de Pascal Laugier (2008)


Stéphane
 Share

Recommended Posts

  • Replies 308
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

.. et qui ont forgé la grille de lecture dont t'arrive pas à sortir.

 

et dire que la dernière heure du film m'a ennuyé,que la violence à l'encontre des deux nanas pendant la majeure partie du film m'a indifféré,c'est une "grille de lecture" ça aussi?

 

Je n'ai pas réussi (ou pas assez) à m'immerger dans la tête d'Anna et Lucie,du coup j'ai regardé le calvaire des deux personnages d'une manière assez distanciée...toute cette partie à base de baffes et de pains dans la gueule,j'ai trouvé ça super chiant franchement.

Peu d'empathie pour les deux personnages,du coup peu d'intérêt pour leur histoire...par contre la scène où Anna délivre le martyr de sa prison et la baigne est assez belle...un mélange d'effroi,de compassion devant les suppliciés que j'ai trouvé bien vu...

Link to comment
Share on other sites

 

et dire que la dernière heure du film m'a ennuyé,que la violence à l'encontre des deux nanas pendant la majeure partie du film m'a indifféré,c'est une "grille de lecture" ça aussi?

 

..

 

Tu viens me dire qu'il y a eu une centaine de films d'horreur qui exploitaient la même idée de l'espace, le problème c'est que tu laisses aucune chance au film d'avoir sa spécificité en disant ça.

Donc oui, sauf votre respect msieur woermann, je trouve le film est moins esclave de ses références que toi tu peux l'être en assénant ça comme ça.

Link to comment
Share on other sites

Tu viens me dire qu'il y a eu une centaine de films d'horreur qui exploitaient la même idée de l'espace, le problème c'est que tu laisses aucune chance au film d'avoir sa spécificité en disant ça.

Donc oui, sauf votre respect msieur woermann, je trouve le film est moins esclave de ses références que toi tu peux l'être en assénant ça comme ça.

 

il est moins esclave de ses références que SAINT ANGE...mais je trouve SAINT ANGE plus sympathique,plus modeste,et finalement plus touchant.

 

Je sais pas,j'attendais vraiment le film comme un "trip",et je crois que je l'ai perçu comme Djoumi l'a perçu ...y a trop de passages où je sentais que Laugier démarquait le travail de ses confrères et ça m'a un peu déçu...mais bon plus généralement c'est vraiment toute la dernière partie avec Anna seule qui m'a fait décroché du film.

Link to comment
Share on other sites

T'as pas vraiment aimé, donc.

Mais c'est curieux cette manière de se positionner par rapport à la violence du film, en pretextant que les plus aguerris bailleront... c'est assez ambigu de reprocher à la fois, je te cite, la putasserie de ces longs passages et d'en donner l'idée d'une certaine frustration... une attente n'est pas comblée en la matière ou j'ai mal compris?

Bon j'ai pas très bien compris la question mais je vais quand même essayer d'y répondre !

 

Ben perso, si, moi, j'ai eu ma dose de violence, c'est bon je me plains pas !

 

Mais si je parle de cette aspect, c'est justement pour ne pas trop enfoncer le film. Je ne l'ai pas trouver particulièrement malsain, et comme beaucoup de monde, je ne suis pas vraiment rentré dedans malgré la qualité des 2 actrices principales. Je ne saurais pas vraiment te dire pourquoi d'ailleurs. Peut être un manque de caractérisation, je ne sais pas .....

De ce point de vue, le film de Laugier est raté, surtout dans sa dernière partie avec cette histoire de secte à la con.

L'idée de base est interessantes, mais je trouve qu'elle est très mal traité.

 

Quand aux fait que ceux qui on l'habitude de voir ce genre de film seront moins choqué par Martyr, ben ça me semble logique. Même si on a tous une sensiblité personelle par rapport à ce genre de chose, plus ou voit ce genre de films, plus on finit par s'y habituer.

Le problème de Martyr, c'est que non seulement il arrive après toute une série de films mettant en scène des individus se faisant torturé, mais qu'en plus, dans le cadre di cinéma d'horreur français, "Haute tension" et "A l'interieur" sont déjà passé par là, et sont bien meilleur.

 

Si je parle de putasserie c'est que j'ai l'impression que le mec a pris son pied à filmer des scènes super explicite mais ne l'assume pas totalement. Laugier n'est pas un con, et je suppose qu'il s'est très bien que le hors champ et la suggestion, lorsqu'ils sont bien utilisé, produisent des effets ien plus fort que des gerbes de sangs toute les 3 minutes. ça aurait été plus efficace et il aurait eu moins d'ennui avec la comission de controle des films.

Ben lui, visiblement, il voulait verser dans le gore et la violence hyper démonstrative. Tant mieux pour lui, je ne lui reproche pas celà, loin de là, mais bon, qu'il assume. Il a nous a pondu une sorte d'Hostel à la française et je ne vois pas pourquoi ça le fait chier qu'on lui fasse remarquer !

 

Quand "Aux abrutis", oui, c'était une allusion à certains mecs de Mad Movies qui passent leurs temps à chier sur Argento tout en présentant Martyr comme le meilleur truc vu depuis des années !

 

Et le coup du "Argento est mort vive Laugier", ça, c'est vraiment le truc de trop. Il me semble que c'est Delelée (Si j'en crosi Dario Carpenter ! ) qui l'a sortie.

 

Je sais pas, je trouve tout simplement ça déplacé de comparer un réalisateur avec 30 ans de carrière à un jeune mec qui n'a que 2 films à son actifs, surtout si c'est pour enfoncer l'un au profit de l'autre.

Link to comment
Share on other sites

Je sais pas,j'attendais vraiment le film comme un "trip",et je crois que je l'ai perçu comme Djoumi l'a perçu ...y a trop de passages où je sentais que Laugier démarquait le travail de ses confrères et ça m'a un peu déçu...mais bon plus généralement c'est vraiment toute la dernière partie avec Anna seule qui m'a fait décroché du film.

 

T'aurais préféré qu'il fasse un film ultra référentiel comme on en a vu cinquante récemment ?

En fait j'ai l'impression que Laugier vous déçois car il a fait un vrai film de cinéma, et pas juste un best of megamix comme ces copains.

Link to comment
Share on other sites

Les gens n'aiment pas trop qu'on s'affranchisse des codes.

J'avais détesté SAINT ANGE, qui était un énième commentaire d'oeuvres, très symptomatique de son époque... du cinéma qui ne cherche qu'à capitaliser tranquille sur un public pensé pré-aquis. Là, j'ai été surpris du revirement extrême, c'est quasiment un acte de foi.

Et je pense que ça explique la relative omni-présence de Laugier dans les médias parce qu'il doit quand même être conscient que son bébé n'est pas rassurant. La preuve.

Link to comment
Share on other sites

T'aurais préféré qu'il fasse un film ultra référentiel comme on en a vu cinquante récemment ?

 

ça reste assez référentiel quand même "Martyrs",pas dans le sens post- Tarantino peut être mais tu trouves des plans et idées références à Argento,Zulawski et bon peut être que je persiste et signe mais toute la dernière heure pour moi c'est vraiment du HOSTEL bis avec une touche de mysticisme et de pathos en plus pour "faire la différence".

 

En fait j'ai l'impression que Laugier vous déçois car il a fait un vrai film de cinéma

 

je reviens toujours à ça ,mais toute cette longue partie torture d'Anna avec la caméra posée dans le sous-sol qui se contente d'enrengistrer les faits,j'ai trouvé ça cinématographiquement et scénaristiquement assez limité.

 

Mais bon j'arrête de parler de ce film,on en a déjà suffisamment parlé à Paris hier je pense et là c'est limite l'indigestion:mdr:

Link to comment
Share on other sites

Et je pense que ça explique l'omni-présence de Laugier dans les médias parce qu'il doit quand même être conscient que son bébé n'est pas rassurant.

 

en tout cas tous les cinéphiles présents à Cannes devraient recevoir leur part sur les recettes du film ,vu comment ils l'ont soutenu jusqu'à sa sortie ciné.

Link to comment
Share on other sites

Si je parle de putasserie c'est que j'ai l'impression que le mec a pris son pied à filmer des scènes super explicite mais ne l'assume pas totalement.

 

 

la mort des deux enfants et le cartonnage de tête de la mère de famille (déjà agonisante) sont des scènes qui par exemple m'ont paru être de la violence injustifiée,ou Laugier se faisait juste plaisir

 

 

Laugier n'est pas un con

 

tu étais plus véhément à son encontre hier

 

Il a nous a pondu une sorte d'Hostel à la française et je ne vois pas pourquoi ça le fait chier qu'on lui fasse remarquer !

 

ben il a dit qu'il aimait bien HOSTEL,mais que MARTYRS n'avait rien à voir avec HOSTEL.

Link to comment
Share on other sites

en tout cas tous les cinéphiles présents à Cannes devraient recevoir leur part sur les recettes du film ,vu comment ils l'ont soutenu jusqu'à sa sortie ciné.

 

En tout cas nous on était sincère, pas comme la plupart des reviews que j'ai vu récemment et qui ressemble plus à des règlements de compte qu'a autre chose !

Link to comment
Share on other sites

Sinon au dîner de ce soir j'hésite entre quiche au thon et hachis parmentier, personne a le numéro de Pascal Laugier pour m'aider à choisir ?

 

Dragonball peut être?

 

Laugier vient tout de même de gagner avec Martyr son entré aux club des bouchers charcutiers du cinéma de genre français.
Link to comment
Share on other sites

Résumé crosspostage pour participer aussi ici:

 

LA CLAQUE!

 

Je n'avais rien lu (sans que cela soit volontaire) et je me suis bien fait avoir.

Ce n'est pas du voyeurisme à la Guinea Pig (mais c'est toujours mon pêché mignon) loin de la.

J'ai parcouru rapidement et j'ai du mal à comprendre qu'on puisse dire que le film est vide (RIEN?)! Quand le film bascule en justifiant son titre j'étais sur le cul.

J'ai rarement vu autant de souffrances, et sur moi cela a fonctionné. J'étais hypnotisé, dans un état second.

 

Je peux comprendre que l'on reste hermétique cependant.

 

Mais... LA CLAQUE!

 

Revu et tellement touché que j'ai pleuré à un moment ("tu me manques").

 

Question: je ne sais pas pour vous mais à Nice les lumières apparaissent après la définition du mot 'martyr' donc juste avant le plan final. C'est pareil pour tout le monde et volontaire j'imagine.

 

Martyrs m'a touché, au plus profond, cela sera peut-être le cas pour toi qui lit ce message. N'attendez pas une sortie vod,dvd,br,mkv via serveur torrent. Ce sont ces films qui méritent une vision en salle.

 

Je comprends que ce parti pris entraîne un sentiment de rejet chez certaines personnes. En soit cela ne me choque pas. Mais je me dis qu'avec le recul on pourrait quand même lui reconnaître un peu plus de qualités que ce que j'ai lu jusqu'à présent.

 

Je ne suis pas particulièrement emballé par certaines prestations d'acteurs de seconds rôles mais la performance des 2 actrices principales est, pour moi remarquable. Je reviens encore sur ce "tu me manques" mais ce passage qui survient après je ne sais combien de minutes de souffrances, relevé d'un très joli score, m'a brisé le coeur. Rien que pour cela je dis merci au réalisateur.

 

Ce n'est pas le film parfait, il y a quelques facilités scénaristiques notamment sur les motivations d'Anna de camper dans la maison pas forcément très claires au premier abord, surtout avec un regard extérieur comme le nôtre, cetet amitié amoureuse aurait peut-être gagné à un tout petit peu moins de subtilité.

 

Etonnant parce que la dernière fois que cela m'était arrivé c'était Irréversible et je découvre que c'est le même producteur.

Link to comment
Share on other sites

Non j'ai posté aussi pour du retrogaming.

Question d'emploi du temps au quotidien mais peut-être qu'une migration est à envisager vu ce que je me prends dans la tête ailleurs.

Je te mets a l'aise de suite, Dragonball est aussi dans le coin avec son bidon d'essence et ses allumettes.

Je pensais pas que ma remarque anodine se transformerait en gros boum !

Link to comment
Share on other sites

Je suis un croisement pied noir + père du Nord (Avion).

En plus Bergues c'est même pas Chtis

 

Je reste très poli avec Dragon Ball, il est web 3.0 ici ou pas? Mais plusieurs fois qu'il me cherche.

 

Tout cela pour dire, aimer ou pas Martys, pourquoi pas... mais faut déjà le voir en salle

Link to comment
Share on other sites

 Share


×
×
  • Create New...