Aller au contenu

Martyrs de Pascal Laugier (2008)


Messages recommandés

  • Réponses 308
  • Created
  • Dernière réponse
  • 1 month later...

sur le site de Wild Bunch Distribution

 

Début des années 70 en France, on retrouve une fillette qui a été kidnappée quatorze mois auparavant. En convalescence à l’hôpital, elle se lie avec une autre gamine traumatisée. Une nuit, la première est terrorisée par une monstrueuse apparition.

Fondu au noir.

Quinze ans plus tard, on sonne à la porte d’une famille ordinaire. Le père ouvre, se retrouve nez à nez avec la même fillette devenue femme, armée d’un fusil. Elle lui tire dessus...

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 6 months later...
Dans le dernier dossier de Nocturno dédié aux tortures il se parle de Martyrs aussi. Je ne vois pas l'heure de le voir

 

Apparemment le film serait montré a l'occasion de Cannes.

 

Il était prévisible qu'ils tâchassent de le vendre au marché de Cannes. Il fera le même effet de A L'Intérieur avec les gens qui scappada de la salle.

Il semble que qui il a vu le workprint je sois resté stupéfait.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 months later...

Bon le film a été projeté au marché à Cannes et les réactions semblent très partagées,entre ceux qui trouvent le film très bon et ceux qui le trouvent,euh...très mauvais!

 

"de la violence sans aucune justification"...

 

Martyrs : 1/6 : "J'ai trouvé ça ignoble dans sa forme, son message, sa façon de traiter la violence et c'est un film qui confirme une fois de plus que les français n'ont rien compris au cinéma d'horreur. Le 1 est pour le scénario qui parvient à mélanger plusieurs sous-genre de l'horreur, ce qui est la seule proposition du film."

 

Filmdeculte

 

"Martyrs de Pascal Laugier est une abominable catastrophe"

 

Dvdclassik

 

 

ça sort quand? Juin ou Septembre finalement??

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme on l'a dit dans le compte rendu de jeudi on a adoré, et ceux qui ont détesté on sait pourquoi

On attends de réunir un peu de monde pour faire un module vidéo consacré à Martyr !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai matté la video-débat ZB, le problème c'est que tout le monde a l'air fatigué et répète à foison que c'est très bien, mais le problème c'est qu'on sait toujours pas pourquoi.

On nous balance des mots... auteur... double lecture... patati patata...

Et on nous fait le coup du -18 injuste alors que le film est même pas passé en commission. (il passe la semaine prochaine). Autant dire que la volonté, pas clairement affichée est d'être classifié -18.

Argument tout trouvé pour faire parler de soi. C'est pas grave en soi, mais merci de ne pas être dupe... et nous la jouer MARTYRS ! Mouahahaha.

Moi j'ai peur d'un truc prétentieux qui vise le forumeur mad movies qui pense avoir un cerveau.

 

J'irai voir ce film quoiqu'il en soit, vu le feedback industriel mais j'ai peur de m'emmerder, d'autant que le premier film de Laugier n'était qu'une note d'intention à la sous-gans un peu crotte crotte.... mais bon, là, déjà ses potes nous ont prévenus. C'est pas ça.

Il a des bons potes en tous cas.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai matté la video-débat ZB, le problème c'est que tout le monde a l'air fatigué et répète à foison que c'est très bien, mais le problème c'est qu'on sait toujours pas pourquoi.

On nous balance des mots... auteur... double lecture... patati patata...

Et on nous fait le coup du -18 injuste alors que le film est même pas passé en commission. (il passe la semaine prochaine). Autant dire que la volonté, pas clairement affichée est d'être classifié -18.

Argument tout trouvé pour faire parler de soi. C'est pas grave en soi, mais merci de ne pas être dupe... et nous la jouer MARTYRS ! Mouahahaha.

Moi j'ai peur d'un truc prétentieux qui vise le forumeur mad movies qui pense avoir un cerveau.

 

J'irai voir ce film quoiqu'il en soit, vu le feedback industriel mais j'ai peur de m'emmerder, d'autant que le premier film de Laugier n'était qu'une note d'intention à la sous-gans un peu crotte crotte.... mais bon, là, déjà ses potes nous ont prévenus. C'est pas ça.

Il a des bons potes en tous cas.

 

tu m'as piqué mes mots!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sortie repoussée à on sait pas quand:

 

Les Martyrs orphelins ?

 

Présenté au marché cette année, le tétanisant Martyrs vient de voir sa sortie en salles au mois de juin annulée par son distributeur. Passablement échaudé par la réception catastrophique du second long-métrage de Pascal Laugier (Saint Ange) et l'interdiction aux moins de 18 ans dont il a écopé, Wild Bunch semble avoir perdu confiance et cherche un moyen de limiter la casse.

 

Mad-Movies.com

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tous cas, la video ZB donne envie d'y jeter un oeil, une fois passé outre le passage de pommade. Je n'avais pas du tout aimé Saint Ange, mais je suis curieux de voir ce que Pascal Laugier a put tirer de l'expérience.

La sortie semble prévue en août ici. On verra...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En effet, une interdiction aux moins de 18 ans ferme au film les portes de salles telles que UGC, Gaumont ou Pathé. Ces grandes chaînes ciblent leurs clients et évitent de plus en plus les films d'horreur, brisant les rotules des nombreuses tentatives de film de genre en France depuis quelques années. A L'INTERIEUR, FRONTIERE(S) ou même IRREVERSIBLE il y a quelques années, ont tous été sanctionnés dans leur diffusion alors qu'ils n'étaient même pas interdits aux moins de 18 ans. Avec l'interdiction sur le dos, Martyrs n'a donc plus aucune chance de rencontrer son public !

 

De toute façon il aurait eu droit à 1 salle Ugc dans toute la france. En tout cas la promo commence bien

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
la réception catastrophique

 

J'avais plutôt l'impression du contraire, comme quoi ?

 

"Alors tout d'abord la forme. Le début fait très peur, tout est filmé caméra épaule, il n'y a pas véritablement de mise-en-scène mais plutôt un point de vue atentiste sans intérêt. Puis le jeu des acteurs est assez significatif d'un certain cinéma de genre français qui se contrefout de bien faire jouer un acteur. En témoigne une scène de petit-déjeuner familial absolument surréaliste tellement ils jouent tous plus faux les uns que les autres des dialogues, il faut bien le dire, assez affligeants. Après ce qui me gêne c'est que Laugier mélange viscéral et hystérique et se sent obligé de faire hurler et gesticuler ses deux actrices principales en permanence (autre scorie un peu générale du cinéma de genre français) alors que la forme du film reste dans la même neutralité de laquelle ne se dégage absolument rien. Ensuite vient donc cet espèce de twist au milieu du film où il prend une direction totalement différente (le seul bon point que je relève du film) et là encore Laugier se plante dans les grandes largeurs, en s'engouffrant sans vergogne vers Saw et surtout Hostel, il fait dériver son film vers une espèce d'étude complaisante de la torture. Ca ne m'a pas choqué du point de vue éthique mais ça m'a paru une fois de plus un manque total d'ambition dans l'investissement du genre. Puis viens le final il faut bien le dire assez grotesque (et puis paye ta justification pourrie de tout ce qu'on vient de voir...) et le film a fini de m'achever. Je l'ai trouvé relativement detestable dans cette paresse de tout les instants, comme s'il suffisait d'avoir un sujet fort, de bons effets gores et des actrices qui hurlent leur desespoir en poussant des cris de truie à l'agonie pour faire un bon film d'horreur. Ben j'ai envie de lui dire non.

 

Ce qui est assez étrange c'est la différence majeure qu'à le film avec Saint-Ange (que je n'aime pas non plus mais que je ne deteste pas). Saint-Ange était l'oeuvre d'un fou de cinéma de genre qui essayait de reproduire des schémas formels à l'identique et qui se complaisait dans une forme de maniérisme poussé à l'extrême vidant de fait son film de toute substance (Virginie Ledoyen qui marche dans des couloirs inquiétants pendant une heure et demie...). Hors, Martyrs en est l'extrême inverse, aucun soin formel, aucune ambition visuelle, on a l'impression que le film a été tourné à l'arrache. Laugier dirait certainement que c'était plus approprié au sujet de son film, personnellement je trouve ça tout simplement médiocre et une fois de plus, un vrai manque de recul par rapport à ce qu'est le cinéma de genre."

 

Art Core de dvdcaustique euh classik.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Manifestation contre l’interdiction aux moins de 18 ans du Film "Martyrs" de Pascal Laugier

Le vendredi 13 Juin 2008 à 14h30 Place du palais royal

(A Imprimer, à transférer, à envoyer…)

Cher Amis, techniciens, journalistes, réalisateurs, scénaristes, acteurs, producteurs, distributeurs… A tous ceux qui aiment le cinéma dans tous les genres !!

 

Depuis le 30 mai, la commission de classification a interdit aux moins de 18 ans le film "Martyrs". C’est une honte, j’ai vu ce film, il n’y a aucune scène pornographique !! Martyrs est un film qui m’a bouleversé comme l’ont fait un certain nombre d’œuvres, de "Massacre à la tronçonneuse" au récent "Ring". La violence que l’on voit dans ce film n’est jamais gratuite, elle sert un propos, elle nous questionne sur la vie, l’esprit, le corps après la mort. Pascal Laugier a su mettre en scène l’au-delà avec un sens visionnaire tout à fait bouleversant.

Si le ministère de la culture ne change pas d’avis, Martyrs deviendra le premier film français d’horreur interdit aux moins de 18 ans. Rappelons que le -18 ans, aujourd'hui encore, est une extension de la loi X et, dans le contexte de frilosité actuel des exploitants, il représente une marque infamante qui équivaut à la mort programmée du film !!!! C’est si vrai que, initialement prévue le 18 juin, la sortie du film a été purement et simplement annulée.

Interdire, c’est INTERDIRE POUR DEMAIN ! C’est pousser les producteurs et les distributeurs à ne plus développer de films de genre, c’est empêcher les scénaristes et réalisateurs de créer ce qu’ils désirent. En clair, c’est favoriser l’autocensure, c’est tenter d’éradiquer un genre cinématographique qui avait déjà du mal à avoir sa place sur les écrans Français. J’ai grandi avec ces films, ils m’ont dérangé, bouleversé et j’ai appris grâce à eux… Ce film doit EXISTER !!

Je veux que les artistes de ce pays restent encore libres de choisir. C’est par cette liberté que se créeront des œuvres fortes, indépendantes, insoumises…

Alors, que faire ? Que dire ? Rester chez soi ?

Aujourd’hui, si on ne voit pas, ça n’existe pas ! Il faut PHYSIQUEMENT faire quelque chose ! Je me lance !!!

Manifestons contre cette censure qui ne dit pas son nom, le Vendredi 13 juin (Belle date !), à 14H30, place du Palais Royal, face au ministère de la culture. Métro Palais Royal, Musée du Louvre.

Venez nombreux, pour demander au Ministre de la Culture de reconsidérer l’avis de la Commission, pour donner à "Martyrs" un visa assorti d’une interdiction aux moins de 16 ans, accompagné d’un avertissement sur la violence d’images jamais gratuites au service d’un propos dérangeant. Pour que ce film existe et soit distribué comme une œuvre à part entière…

 

Paris, le 7 juin 2008

Fernando De Azevedo

Réalisateur

 

Je passe l'info. Même si je pense qu'ils se trompent de combat.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...