Jump to content

Repulsion - Roman Polanski (1965)


Florent
 Share

Recommended Posts

 

Comme l'indique cette affiche, la jeune femme est bien embrouillé

 

 

Allociné

Une jeune femme dont la vie amoureuse est perturbée sombre dans la schizophrénie meurtrière.

 

Répulsion s’avère pour moi la découverte d’un cinéaste. Oui la honte (je vous e****** bande de vieux )…j’ai jamais été attiré par ces films mais avec ce film mon opinion est en train de changer.

 

Un film étrange, au rythme à contre temps, alors qu’à certain moment j’étais à me dire c’est long, paf !, un micro événement vient relancer mon intérêt pour le film.

 

Si la psychologie parait aujourd’hui un peu grossière (les fissures qui apparaissent dans l’appartement qui viennent soulignées la destruction de la psyché de l’héroïne [excellente Catherine Deneuve]) celle-ci s’avère flippante par moment (le couloir et ses mains baladeuses, cette main qui surgit du lit).

 

La réalisation alterne classicisme et mouvement caméra à l’épaule pour des mouvements brusques mais la maîtrise du cadre fait qu’on ne perd jamais l’action (sauf à un moment ou je ne voyais rien du tout, soit c’est la copie du dvd vendu à un euro qui est trop sombre, soit Roman n’avait pas assez de plan et nous offre quelque seconde de n’importe quoi).

 

Quelque jour plus tôt j’ai découvert Dark Water, et étrangement même si le sujet n’est pas le même, j’ai trouvé que la mise en scène et l’objectif de Nakata est très inspiré par ce film. La gestion de l’horreur est assez similaire, et les apparitions pour l’un comme pour l’autre sont des électrochocs pour le spectateur.

 

Un film poignant sur le trauma d’une jeune femme qui n’a su faire le deuil de son enfance, qui n’a su cicatriser ou couper (après tout le fait qu’elle soit en Angleterre peut laisser croire à une fuite) avec des événements douloureux.

 

Le seul bémol c'est qu'on est toujours spectateur et que même si on est impregné par la peur du personnage de Catherine Deneuve, je n'ai pas reçu d'emphatie pour elle. Dommage sur ce point là mais sinon quel beau moment de peur.

Link to comment
Share on other sites

Répulsion s’avère pour moi la découverte d’un cinéaste. Oui la honte (je vous e****** bande de vieux )…j’ai jamais été attiré par ces films mais avec ce film mon opinion est en train de changer.

 

Fonce sur le locataire alors !!

Link to comment
Share on other sites

Répulsion s’avère pour moi la découverte d’un cinéaste. Oui la honte (je vous e****** bande de vieux )…j’ai jamais été attiré par ces films mais avec ce film mon opinion est en train de changer.

 

Fonce sur le locataire alors !!

 

j'aimerai bien mais y a pas de dvd

Link to comment
Share on other sites

Répulsion s’avère pour moi la découverte d’un cinéaste. Oui la honte (je vous e****** bande de vieux )…j’ai jamais été attiré par ces films mais avec ce film mon opinion est en train de changer.

 

Fonce sur le locataire alors !!

 

j'aimerai bien mais y a pas de dvd

 

Y a un Zone 1 hyper complet !

Et pas cher !

Link to comment
Share on other sites

LE LOCATAIRE repasse sur ciné cinéma ce mois-çi. C'est en effet un incunable. Pas revu depuis 15 ans mais je m'en souviens encore comme de mon dépucelage. Quoique non en fait, je me souviens mieux du LOCATAIRE.

Pour ce qui est de REPULSION, tu as tout dit. Une parfaite synthèse du langage cinématographique, avec sa palette d'émotions et ses profondeurs de champs si proches de l'âme.

J'ai néanmoins un faible pour CUL DE SAC dans cette période du grand Polanski.

D'une manière générale, j'aime revoir ses premiers films. Y a une telle maîtrise, c'est impressionnant...

Link to comment
Share on other sites

Flo, jettes toi sur ca:

 

Tu constateras que Repulsion etait un (excellent) brouillon pour ce Locataire qui est l'un des chefs d'oeuvre de Polanski.

 

C'est la vérité vraie !

 

Attention aux hors sujet

PAS DE PUBLICITE ICI

 

La critique bientôt sur le site

 

YA YA !!!

Mais qu'il est mechant et hargneux celui-la...

Link to comment
Share on other sites

Au risque de répéter ce qu'on dit les glandus du dessus: LE LOCATAIRE est une perle vénéneuse, sans doute ce qu'il s'est fait de mieux dans le genre.

 

Concernant REPULSION, je me souviens d'une séance à la Cinémathèque suisse où j'ai eu la mauvaise idée d'y traîner un pote un peu sensible. Le mec a eu des sueurs froides et est sorti en larme, complètement anéanti par ce qu'il avait vu! Il était tellement en phase avec le trauma du personnage de Deneuve qu'il s'est quasiment pris pour elle.... et non, il ne se drogue pas.... C'était réellement impressionant!

Link to comment
Share on other sites

Au risque de répéter ce qu'on dit les glandus du dessus: LE LOCATAIRE est une perle vénéneuse, sans doute ce qu'il s'est fait de mieux dans le genre.

 

Concernant REPULSION, je me souviens d'une séance à la Cinémathèque suisse où j'ai eu la mauvaise idée d'y traîner un pote un peu sensible. Le mec a eu des sueurs froides et est sorti en larme, complètement anéanti par ce qu'il avait vu! Il était tellement en phase avec le trauma du personnage de Deneuve qu'il s'est quasiment pris pour elle.... et non, il ne se drogue pas.... C'était réellement impressionant!

 

tu lui as envoyé des invit' Sadique.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...