Jump to content

Appels au meurtre - Ken Wiederhorn - 1981


Jeremie

Recommended Posts

 

Drôle de petit film hésitant un peu entre le psycho-killer movie à la Maniac, et le Slasher 80's.

Wiederhorn emballe le tout de manière carrée, il y a quelques meurtres gores signés Savini qui font bien plaisir (la décapitation ouvrant le film). Faut pas s'attendre quand même à la classe impériale de ce côté, quelques coups de lamés par ci par là et basta...

 

On passera un peu à côté d'une héroïne qui prend parfois des risques inconsidérées et s'attirent plus d'ennuis qu'autre chose (la scène du balcon ) à contrario d'une Jennifer Jason Leigh touchante en jeune fille sourde-muette-aveugle anticipant déjà une carrière jalonnée de rôles sulfureux ou pathétiques (junkie, catin, psychopathe, victime en puissance...). Sa confrontation avec un John DiSanti vraiment inquiétant restera dans les mémoires en tout cas

 

A découvrir chez Warner avec une horrible jaquette à un prix dérisoire.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
  • 3 years later...

Sympathique thriller étonnamment sanglant (mais pas trop non plus) et qui semble se chercher un peu. On oscille entre "Maniac" pour le tueur amateur de bars à putes, "When a Stranger Calls" pour les coups de fil anonymes, voire "Fenêtre sur cours" pour l'observation du voisin d'en face, mais avec une patine très téléfilm du samedi après-midi - la présence de Lauren Tewes, échappée de "La Croisière s'amuse", y est peut-être pour quelque chose - qui rend la chose étonnamment édulcorée.

Je n'avais pas réalisé que Wiederhorn était le réal du "Commando des morts-vivants", du coup je me demandais pourquoi les protagonistes regardaient ce film à la télé

Link to comment
Share on other sites

  • 10 years later...

Pas mal ce petit film de psycho-killer. Bon, faut pas y chercher la moindre originalité, comme l'a dit Kéro, ça repompe ça et là "Maniac, "Terreur sur la ligne", "Fenêtre sur cour" et on peut même rajouter le "Terreur aveugle" de Richard Fleischer.

 

Évidemment le film n'égale aucun de ses modèles, mais le contrat est rempli : c'est glauque, relativement gore sans tomber dans l'excès (Savini a bien bossé !) et le final est tout en tension.

 

Côté casting, Lauren Tewes, probablement dispo entre deux saisons de "La croisière s'amuse", est un peu fadasse en plus d'avoir de faux airs de Dee Wallace, mais elle fait le taf. En fait la vraie révélation c'est JJ Leigh dans son premier rôle au cinéma, qui écrase déjà tout le reste de la distribution.

 

Pour un petit bis à 800k$, c'est plutôt soigné et maîtrisé. Wiederhorn, honnête artisan à la carrière en dents de scie, n'a jamais fait mieux !

 

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...