Jump to content

Triangle - Christopher Smith (2010)


FUCK YOU BILL MURRAY

Recommended Posts

 

 

Le film tourne autour de Jess et de ses amis qui partent en croisière sur l’Atlantique à bord d’un voilier. Après une tempête titanesque, le bateau est à la dérive, ils décident, afin de mettre leur vie en sécurité, de se réfugier à bord d’un paquebot de voyage qui semble être abandonné. Peu de temps après son arrivée à bord du navire, Jess est convaincue qu’elle est déjà venue ici auparavant…

 

Bon, je ne sais pas trop quoi en penser... Ça m'avait fait la même sensation après la vision de "Los Chronocrimenes", la sensation d'avoir à faire à un film bien écrit, mais dont le résultat tient plus de l'épate-galerie que du film qui tient vraiment debout et qui a quelque chose à dire... J'arrive même pas à savoir si c'est une expérience divertissante étant donné qu'on est baladés de mystères en mystères et de "couches" en "couches"... Surtout qu'on a vite fait de deviner chaque micro-mystère que Smith cherche à nous faire mâcher.

 

Ça m'a aussi méchamment rappelé "The Machinist" en moins abouti.

Au fond, je préfère largement un bon film terrifiant avec un pitch déjà vu mille fois (Creep, par exemple) à un film de petit malin hyper écrit qui cherche à surprendre le spectateur sur toute la ligne.

Link to comment
Share on other sites

C'est le genre de film où plus le métrage avance et plus le scénario devient touffu et fuit de tous les côté. Pourtant ça commence bien et le réal distille une belle tension. Mais passé le 1er round, tout part en couille. Des persos disparaissent comme pas enchantement. Alors comme on est embrouillé ça se voit peu mais bon perso ça m'a choqué vu que le sujet est quand même déjà vu. Pareil à la fin où l'un des persos récupère un gilet qu'il n'avait pas 10mn plutôt. Tout ça pour coller avec le début.

Bon après ça reste bien filmer avec une bonne tension mais globalement faut pas se prendre la tête et chercher la petite bête car sinon on en trouve facilement...

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...

Bien filmé ? C'ets bourré de faux raccords, les SFX sont laids, la caméra cède plusieurs fois aux tremblements... Putain, c'est vu et revu, usé jusqu'à la corde, et j'ai vraiment le sentiment d'avoir été pris pour un con face à tant de didactisme neuneu...

 

Le film serait bien si il n'y avait pas 15 milliards de même films beaucoup plus ambitieux sur le sujet (notament un épisode de X files en tre autres qui se passe sur un bateau dans une zone spacio temporelle et qui s'appelle "Triangle"...)

 

Bon, OK, la conclusion est un peu mieux, mais c'est raté de bout en bout.

 

Ah : je n'aime pas spoiler, mais toutes les affiches que j'ai pu voir (dont ici) ne se gènent absolument pas, mais comme après on va vous l'expliquer 10 000 fois derrière, une de plus ou une de moins...

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

Shining on a boat meet

TimeCrimes

et là justement, c'est un peu embêtant pour ceux qui l'on vu. Tout comme celui-ci on finit par être submergé par ces allers et retours surréalistes mais à la finalité assez intéressante. Aucun second degré, un concept très anxiogène, diabolique, des mises à mort d'une grande sauvagerie...même Melissa George m'a épaté dans un rôle franchement rude de maman courage tour à tour dépressive et sanguinaire.

 

Très surpris aussi par la réalisation très léchée, a contrario de celle de Black Death, plus cheap. La caméra respire, il y a des plans assez incroyables même (le charnier ). Ceci dit, force est de constater que les films de Smith se suivent mais se ressemblent absolument pas.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

ça tourne un peu en rond, ce Triangle.

 

 

Ho ho ho ho ho !

 

Le postulat de départ était plutot pas mal, dans le sens que le Triangle des Bermudes, ça marche toujours, mais effectivement, ça vire vite à une sorte de Shining marin avec des gens qui ouvrent des portes en demandant "Ya qu'elqu'un ?" et se séparent en groupes de 2 qui se séparent en groupes de 1.

 

Chemin faisant, on comprend on comprend qu'ily a un mystère trop mystérieux et qu'il y aura un twist, alors que bon à l'arrivée, y'a pas de quoi se taper la bite contre le crépis, comme dirait prodigy.

 

Reste que c'est pas déplaisant à suivre et un sens de l'imagerie toujours intact pour Smith (le charnier, le look du tueur au fusil...).

 

Je souhaiterai enfin dédier ce message à

Heather

, qui meurt en début de métrage dans l'indifférence générale.

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...