Jump to content

Pusher 2 - N. Winding Refn (2004)


DPG
 Share

Recommended Posts

MV5BNjFiYjllNjAtZDYyOC00NTg1LTkyN2YtYTI2

 

Deuxième volet cette fois ci centré sur Tonny, interpreté brillament par Mads Mikkelsen. Toujours le même type de récit, mais des moyens qu'on suppose revus à la hausse, et surtout, à mon sens, un perso central bien plus intéressant, même si tout autant looser que le dealer du premier volet.

 

Il reste un récit bien construit, autour d'un raté qui finira par échouer à peu près tout ce qu'il entreprend. Le tout entre putes, drogue, ambiances glauques de bordels et de bars improbables, vols à l'arrachée, petites ou grosses magouilles, et désillusions à la chaine. J'ai bp aimé, trouvant tout cela bien plus intéressant que le premier film. On a là un truc bien plus pro, qui ressemble déjà par certains points aux films suivants de Refn. Mikkelsen confirme qu'il est un acteur admirable, totalement à l'aise dans tous les registres. Les seconds roles sont toujours aussi bien castés, sorte de sous Sopranos sortis d'un ghetto kosovar. Ya une ambiance assez prenante, des scènes completement folles sorties de nulle part, et même si tout le film n'est pas du même niveau, j'ai trouvé ça très bien !

 

Link to comment
Share on other sites

le meilleur de la trilogie, je ne sais pas, mais ça transcende clairement le premier.

se focaliser sur le personnage de Tonny est un idée particulièrement intéressante car on ressort du premier opus en se disant que ce type est une pauvre tâche qui échoue à impressionner la galerie, or ça nous met au même niveau que les crapules qui lui servent d'entourage et transforment sa vie en enfer. en le découvrant en profondeur, on finit par se sentir mal à l'aise et le prendre vraiment en pitié.

des scènes bien tendues (d'autres plus anecdotiques, il est vrai), du glauque et du pathétique à souhait.

Link to comment
Share on other sites

  • 10 months later...

Excellent. Déjà, rien comment la trilogie est fondé, on nous présente d'abord un personnage et des personnages secondaires. Second volet, on s'écarte du premier pour s'intéresser à un autre gars auquel on s'intéressait moins, pour une ambiance from Copenhague et une autre histoire, et un style similaire mais à sa propre identité. J'aimerais bien avoir l'avis de quelqu'un qui s'est fait les trois dans le désordre pour connaître son ressenti à propos des personnages. Parce que là, c'est carrément pas pareil comment on voit Tony! Mads Mikkelsen est excellent et la fin est sublime. Chef d'oeuvre.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Aussi bon que le premier. Difficile a dire pour moi si il est meilleur, en tout cas le personnage est plus intéressant car on le connait déja et surtout les enjeux sont plus profonds, plus psychologiques.

J'avoue que je m'attendais a un cran au dessus en terme de violence mais c'est pas du tout un reproche, au contraire. Ce n'est décidément pas la trilogie sanglante et glauque qu'on m'a vendu (y a du costaud quand même, je rassure ceux qui n'ont pas vu ) . Les acteurs sont tous vraiment excellents, le moindre second rôle est impeccable. Il y a à nouveau une fin ouverte, personnellement j'aime bien dans les deux cas et je trouve que ça s'y prête vraiment mais je comprends que ça agace.

La BO est vraiment bien aussi, du punk rock sonic youthien de bonne facture.

 

A moi le 3 dés ce soir je pense et ensuite Bronson que je viens de récupérer en BD

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

C'est effectivement supérieur au premier volet, et l'idée de s'intéresser à ce gros loser de Tommy est très bonne. Dans une tradition toute danoise, Refn va nous emmener dans des impasses qui génèrent le malaise - à ce titre, la scène de la fête de mariage est très bien amenée. Mikkelsen est très bon, absolument insupportable en pauvre type manipulé de toutes parts, on a envie de rentrer dans le cadre pour lui coller des baffes tellement il est con. Et finalement on fini par se faire surprendre.

J'adore la photo: du gros grains épais, une caméra au plus proche de ses sujets, un sentiment oppressif soutenu. Et puis du bon son bien rugueux.... ça fait plaisir.

Link to comment
Share on other sites

  • Benj changed the title to Pusher 2 - N. Winding Refn (2004)

C'est celui que j'aime le moins.

Il n'est pas mauvais, ça reste toujours du très bon, Mads tient son rôle à la perfection et il y a 3000 gueules cassées dans le film (Kurt le con).

Mais je crois que j'aime bien les films à progression, là Tonny est un loser et il le restera, et la fin m'a déçu un peu car je l'ai trouvé un peu trop gentille

Révélation

(après un toxico avec un bébé ne va pas forcément aller très loin) et en même temps je ne m'y attendais pas (j'avais prévu une fin plus sombre pour le mioche).

Et à part la scène avec les 2 putes y a pas de scène vraiment tendues, mais pareil est ce que je voulais absolument de la scène violente à chaque film...

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...