Jump to content

Grave Encounters - The Vicious Brothers (mouahaha), 2011


Kerozene
 Share

Recommended Posts

Attention, film concept révolutionnaire: il s'agit en vérité des vidéos retrouvées d'une équipe de documentaristes télé qui ont filmés il y a six ans de cela des événements paranormaux extrêmement réels et effrayants dans un hopital psychiatrique désaffecté!! Du jamais vu, avec un angle cinématographique audacieux, une approche sensitive aussi perturbante que réaliste et surtout une garantie de scènes de trouille comme t'en as jamais vues!

Le film promet de te faire pisser au froc tellement la tension sera forte, même que les réals ils en sont fiers et que pour bien te le faire comprendre, ils se font appeler les VICIOUS BROTHERS putain de merde!

 

Le pire c'est que j'ai envie de le voir

 

http://www.grave-encounters.tv/

 

g8FBRATbJoA

 

Link to comment
Share on other sites

C'est tellement étonnant et original, qu'il faudrait inventer une nouvelle forme de marketing pour promouvoir le film. On mettrait des vidéos sur le net en disant c'est vrai ce que je te montre, genre on dirait pas que c'est un film, on se l'enverrait par mail, on créerait des faux sites sur l'émission, et tout le monde se passerait les liens. Un peu comme des morpions. On appellerait ça le marketing morpial.

 

Trop vicieux !

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...

A Gérardmer, on avait d'un côté "Emergo", avec ses scientifiques qui truffent des caméras dans un appartement hanté, et de l'autre, le film des Vicious Bros.

OK, on sait exactement à quoi s'attendre et quand on va voir un machin comme ça, on sait d'avance que ce ne sera pas "Citizen Kane", ni "Lawrence d'Arabie", "Star Wars" ou "The Thing"... ni même "Creepozoids". Non, on sait que ce sera un peu con, que ce sera écrit avec les pieds, que la photo te collera un mal de crâne, tout au plus peut-on s'attendre à des acteurs pas trop nazes... mais on espère juste une chose: flipper comme des gamins, s'exciter les nerfs... c'est le concept de base des montagnes russes...

 

Et c'est "Emergo" qui s'en sort haut la main grâce à un dernier quart d'heure joyeusement bordellique, bruyant, débordant de hurlements, de jump scare à répétition et qui a fait un effet radical sur certaines personnes du public (mon voisin de droite doit être encore pris de convulsions à l'heure qu'il est ).

"GE", c'est nettement plus léger et rigolo. Et pour le coup, c'est vraiment très con, avec des personnages vraiment très cons qui font des choses vraiment très connes. Le film est étonnamment distrayant dans sa première partie, les réalisateurs se moquant gentiment de la télé-réalité, exploitant certains clichés (les poses iconiques), et surtout parce qu'on y trouve un médium rock'n roll ridicule, une sorte de Mick Jagger du paranormal qui est à hurler de rire! Le problème, c'est que plus on approche du final, moins on s'intéresse à ce qui se déroule à l'écran. Plus les manifestations surnaturelles se font fréquentes, plus le film devient chiant. Autant dire que rien ne fonctionne, que la frousse promise n'est pas au rendez-vous et le pire est sans doute le fait que les frangins vicieux utilisent de stratagèmes outrageusement moisis (comprendre faciles, flemmards et poseurs) pour faire disparaître les protagonistes un à un, prouvant que ces mecs n'ont absolument rien à proposer.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
"GE", c'est nettement plus léger et rigolo. Et pour le coup, c'est vraiment très con, avec des personnages vraiment très cons qui font des choses vraiment très connes. Le film est étonnamment distrayant dans sa première partie, les réalisateurs se moquant gentiment de la télé-réalité, exploitant certains clichés (les poses iconiques), et surtout parce qu'on y trouve un médium rock'n roll ridicule, une sorte de Mick Jagger du paranormal qui est à hurler de rire! Le problème, c'est que plus on approche du final, moins on s'intéresse à ce qui se déroule à l'écran. Plus les manifestations surnaturelles se font fréquentes, plus le film devient chiant. Autant dire que rien ne fonctionne, que la frousse promise n'est pas au rendez-vous et le pire est sans doute le fait que les frangins vicieux utilisent de stratagèmes outrageusement moisis (comprendre faciles, flemmards et poseurs) pour faire disparaître les protagonistes un à un, prouvant que ces mecs n'ont absolument rien à proposer.

 

Je plussois !

 

Et je rajoute que les 3-4 CGI sur les visages sont en plus tout pourris.

Link to comment
Share on other sites

  • 6 years later...

Ça fous les jetons ce truc.

J'ai bien aimé, faut dire que c'est complètement ma came : des chasseurs de fantômes, de l'urbex dans un asile...y'aurait eu un caméo de Scott Adkins que j'étais le roi du monde dans mon salon.

 

Ceci étant, j'ai aimé que le film aille finalement dans une direction plus métaphysique, qui m'a sympathiquement rappelé Dark Floors, le film de les Lordi.

 

Non, c'est bien. Ça me donne envie d' aller sur YouTube.

Link to comment
Share on other sites

Très sympa!

C’est vrai que paradoxalement la mise en place est bien plus prenante que la seconde partie du film où les apparitions se multiplient.

Le film a un atout de taille : l'excellent terrain que constitue cette immense Hôpital avec ses couloirs labyrinthiques et le malaise qu'il dégage.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
 Share

×
×
  • Create New...