Jump to content

Agents secrets - Frédéric Schoendoerffer 2004


Guillaume Tell
 Share

Recommended Posts

Ai-je bien cherché: pas de sujet sur ce bien mauvais film. Personne n'y croit, Dussolier en tête, complètement à côté de la plaque. Quelques dialogues qui tentent l'hommage, mais sous-sous Audiard demeurent. L'ensemble qui ne tient pas debout introduit par une course poursuite au milieu de nulle part. Cela laisse pantois. La fin dans nos belles montagnes et les frais d'hélico également.

 

Un plan nichon, c'est peu. Cassel qui fait du taï-chi, c'est beaucoup et à voir. J'en passe et des meilleures.

 

Bon, cela se passe à Lausanne et pour une fois qu'on peut voir sa ville dans un film qui passe dans un vrai cinéma avec des vraies vedettes, on boit la soupe dans laquelle on vient de cracher. (sic)

Link to comment
Share on other sites

Un plan nichon, c'est peu, peut-être, mais quel plan, et nichon ! J'y pense encore quand je me sens triste et hop, j'ai de nouveau la joie dans mon coeur.

 

Le film commence par une scène d'action bien efficace avec Charles Berling, ce qui est pour le moins inattendu. Sinon, c'est vrai que c'est pas terrible.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...