Jump to content

Cellular - David R. Ellis (2004)


Steve
 Share

Recommended Posts

 

Un très bon moment. Entre "24" et "Saw", pas de prise de tête, on se fout de comment va se finir le film ou de telle ou telle incohérence. Plus le film exagère et devient nawak, plus c'est fun (une marque de fabrique de David R. Ellis - Final Destination 2 ?). Chris Evans est un héros plaisant à suivre, il en fait des masses ("oh shit no" "oh god oh god, oh shit"), mais prend son pied à se retrouver dans cette situation extraordinaire (les séquences de poursuite en voiture). Ca fait plaisir de revoir cette bonne tronche de Jason Statham, et cette pisseuse de Jessica Biel. Dommage par contre que William H. Macy fasse limite de la figuration. Le score de John Ottman est extra, et le générique de fin résume bien le ton du film, un pur film mode, décomplexé, mais qui ne manque pas d'être haletant.

Link to comment
Share on other sites

Bof bof pas top tout ça c'est assez chiant et mou du genou avec un héro qui sert à rien car au final il n'aide personne et ne fait que se promener d'un point A à un point B sans être vraiment utile.

Des incohérences de folie (combien de chance on a en trippotant des files de tel dans la maison où l'on est ???) et un statham pas top dans un film juste moyen !

Bassinger qui ne fait que hurler et pleurer pendant 1h30 est à claquer !

 

Ellis m'a deçu car j'aime beaucoup son "DF 2" qui était trés fun en plus l'idée du portable et de ses défauts était sympas... Dommage.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Séance de rattrapage ce week-end après "Snakes on a plane".

Une idée assez solide du film du "samedi soir", sans temps mort. On ne peut pas dire que le film se perde en scènes d'expo superflues, mais cela ne veut pas dire qu'il les foire pour autant.

A l'image, de celle du personnage de William H. Macy (décidement, un grand) dont on fait la connaissance dans son commissariat, prenant en grippe un fournisseur de masques d'argiles. Sympa !

Alors evidemment, plus c'est gros, plus ca passe, mais l'idée c'est d'offrir un divertissement coloré (merci Venice Beach) et d'offrir 1h30 de thriller bonne tension, de rebondissements, de rythme et pas de concurrencer Tarkovsky.

Chris Evans!

Score au top.

Encore !

Link to comment
Share on other sites

On attendait un peu plus de l'expoitation d'un thème éminanant actuel; finalement ça bouge beaucoup sans trop réfléchir et c'est tant mieux: pas de réflexion de bistrot et tout pour l'action avec gros dérapages qui font sourire de plaisir.

Le souvenir de la séance commence tranquillement à s'effacer

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...

Vu hier soir sur la TSR: gros gros gros caca rempli de stupidités, de rebondissements attendus et de personnages méchamment carricaturaux. Ellis ne fait que filmer des scènes déjà vues pour un scénario de base connu et prévisible et dont la seule originalité (le téléphone portable) s'avère très stupidement exploitée. Je ne suis pas pour ne pas accepter quelques incohérences, mais quand cela concerne TOUT le film, ça donne tout de même l'impression d'être pris pour un con. Et puis la mère Basinger qui chiale toutes les larmes de son corps tout en se prenant pour la Geena Davis d'AU REVOIR A JAMAIS, désolé mais ça ne le fait pas. Ou encore Willam Macy plongeant au ralenti les flingues à la main: on se croirait presque dans un épisode des aventures de Frank Drebine!

 

Seuls points positifs: la BO très efficaces, et la scène de l'accident de voitures - mais qui fait bien pâle figure en comparaison de celle de DF2. Il y a aussi le pote de Chris Evans en poisson qui m'a bien fait rire.

Link to comment
Share on other sites

ouais, une belle bousasse écrite par le grand Larry Cohen !

 

Tu parles beaucoup trop vite.

Enfin, tu écris beaucoup trop vite.

 

Il n'est pas crédité comme scénariste (tu parles d'une surprise) mais comme étant la personne à l'origine de l'idée de base. On va dire qu'il n'a pas beaucoup de mérite pour le coup, mais s'il a pu faire raquer un minimum les producteurs de cet étron, tant mieux.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...