Aller au contenu

Un Français - Diastème (2015)


Messages recommandés

  • 1 year later...

Putain vous analyser les médocs dans les arrières plans

 

Perso j'ai beaucoup aimé car ça évite le côté manichéen de ce style de film. C'est juste la vie d'un mec qui comprend qu'il vieilli et que la vie c'est un peu plus que d'aller taper de l'arabe. La scène de fin est juste très très forte et en dit beaucoup sur notre société.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 years later...

Et ben comme tout le monde, j'ai trouvé ça plutôt correct.

Et j'ai aussi tiqué sur les anachronismes pharmaceutiques, fenêtres doubles vitrage en PVC de la téci, etc... mais bon ça m'a moins gêné que dans L'armée des Ombres.

 

J'ai pas forcément de reproches à faire concernant les différents trucs disséminés ici et là qu'on perd un peu en cours de route. L'histoire avec le pharmacien, sa fille, etc... Je préfère ça à un truc ultra balisé où on est tenu par la main. Et ça évite les plans faciles à base de je retrouve ma fille, je me fais planter car on n'échappe pas à son destin...

 

Effectivement La Guadeloupe c'est chelou. Pareil pour le stand de soupe au cochon, après c'est peut être moi qui n'en ai pas entendu parler.

Pas fan de la fin mais pas plus dérangé que ça.

 

Alban Lenoir est très bon, et il mériterait qu'on le voit plus au ciné.

C'est très violent, y a de beaux SFX/CGI mais en ayant vu des docs d'époque ça reste très très light bizarrement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La Guadeloupe, je ne serais pas étonné qu'ils se soient inspirés du parcours de Pierpoljak, de skinhead des halles à rasta en Jamaique. Sinon le film, j'ai le souvenir d'une merde molle et fade avec une fin ridicule de bien pensance. Il aurait fallu un réalisateur de la trempe d'un Dumont pour aborder un sujet aussi casse gueule.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La soupe au cochon c'est très connu pourtant. Comme l'apéro vin saucisson. Des trucs de vrais français qui ne visent pas du tout les musulmans

Après peut être que les gens ont cru voir un docu sur le milieu skin de l'époque mais moi j'ai vu le parcours d'un homme. Des conneries de jeunesse,

l'arrivée de sa gosse

, sur le fait qu'à un moment donné de ta vie tu essaies d'avancer et que tu tu vois l'homme que tu es etc etc ... si c'est pour rester le même à 20 ans ou 40 ça sert à quoi de vivre ... et c'est pour ça que la dernière image

de sa fille et de son ex à la Manif pour tous

est excellente car ça montre d'où viennent tous les abrutis de cette manif, que

sa femme

n'a pas évolué dans sa haine des autres, qu'elle va emmener

sa fille

dans cette haine. Et lui en évoluant, en changeant, aura tout perdu.

Ce n'est pas un film sur les skins et l’extrême droite. C'est un film sur la vie d'"un français" qui se rend compte que la vie c'est autre chose que ses potes bas de plafond et sa haine des autres.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Suis je suis d'accord avec ton analyse générale du film et du parcours du perso principal, je le suis moins sur :

 

 

"sa fille et de son ex à la Manif pour tous, est excellente car ça montre d'où viennent tous les abrutis de cette manif"

 

Globalement, vu de loin (j'y ai jamais foutu un pied hein, je vous rassure, mais bon, je pense que vous non plus) j'ai l'impression que cette manif était plus un rassemblement de cathos old school tradi genre famille Le Quesnoy dans "La vie est un long fleuve tranquille" ou électeurs de Fillon que de skinheads radicaux. Je dis pas qu'il y en avait pas, j'en sais rien, et sans doute, mais bon, je voyais pas vraiment les mêmes gueules que les trucs de Jeanne d'Arc le 1er mai non plus....

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Suis je suis d'accord avec ton analyse générale du film et du parcours du perso principal, je le suis moins sur :

 

Attention. Je n'ai pas dis que les skins étaient à la Manif pour tous. Les skins étaient juste le bras armé de cette droite catho. C'est bien montré dans le film d'ailleurs. Quand le perso rencontre sa copine, c'est dans une réunion où des skins parlent à de bons bourgeois. Les skins ont été viré des manifestations du FN car ça donnait une mauvaise image. Mais après il n y avait pas que cette droite là non plus. Mais elle en fait parti ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

OK, je comprends mieux.

 

Et oui, cette collusion là existe, pas de souci là dessus ! Des bourges types Gollnisch ou Le Pen, ça devait pas les gêner de s'encanailler avec quelques skins à l'occasion.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais vu un doc dans lequel on voyait des groupuscules de nazillons être affiliés FN en tant que service d'ordre.

Je ne sais plus si c'est dans le doc Antifa Chasseurs de Skins.

rmarh0Mbq7g

 

Après j'avais vu aussi un truc de l'INA dans lequel on voyait des Antifa éclater des mecs presque au hasard.

JOu7XxClq4U

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiens voilà un exemple de ramification de l'extrême droite et de la manif pour tous...

Aude Mirkovic: du rock identitaire à la croisade anti-PMA http://www.mediapart.fr/journal/france/190619/aude-mirkovic-du-rock-identitaire-la-croisade-anti-pma?utm_source=global&utm_medium=social&utm_campaign=SharingApp&xtor=CS3-5

 

La passionaria de la Manif pour tous, en guerre contre la PMA pour les couples de femmes, consultée comme « experte » par le gouvernement, a été jusqu’à récemment l’une des égéries de la scène identitaire, proche de l’extrême droite radicale.

 

J'ai revu le film ce jour et je le trouve tjs aussi bon. Ça manque peut être de moyens...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En parlant d'Antifa Chasseurs de Skin, Serge Ayoub avait fait un documentaire-réponse sur ces années là, une sorte de contrechamp côté skin. Si on fait abstraction d'où ça vient, j'ai trouvé que ça avait le mérite de remettre la balle au centre.

Du coup j'imagine que la vérité se situe quelque part entre les deux versions.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En parlant d'Antifa Chasseurs de Skin, Serge Ayoub avait fait un documentaire-réponse sur ces années là, une sorte de contrechamp côté skin. Si on fait abstraction d'où ça vient, j'ai trouvé que ça avait le mérite de remettre la balle au centre.

Du coup j'imagine que la vérité se situe quelque part entre les deux versions.

 

Ça s'appelle "Sur les pavés"

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En parlant d'Antifa Chasseurs de Skin, Serge Ayoub avait fait un documentaire-réponse sur ces années là, une sorte de contrechamp côté skin. Si on fait abstraction d'où ça vient, j'ai trouvé que ça avait le mérite de remettre la balle au centre.

Du coup j'imagine que la vérité se situe quelque part entre les deux versions.

 

Oui de toute façon, d'un bord ou de l'autre, c'est les mêmes, ils sont interchangeables. D'ailleurs Serge Ayoub est devenu biker (plutôt logique) et Julien Terzic est devenu... biker (chez les bandidos et bon je suis pas spécialiste mais ils ont pas l'air très antifas )

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...