Jump to content

Renaissances - Tarsem Singh - 2015


Jeremie

Recommended Posts

 

J'étais persuadé qu'il y avait un topic sur le dernier film de Tarsem...mais j'ai rien vu

 

Milliardaire mourant, Damian s’intéresse à un opération médicale nommé le shadding : une expérience menée quasi illégalement visant à transporter l'esprit dans un autre corps, plus neuf. Après avoir été annoncé comme décédé aux yeux du monde, Damian devient Edward, un beau gosse de 35 ans et peut mener une vie de playboy décomplexée. Mais les visions qu'il a lorsqu'il oublie son traitement, lui révèle que son corps avait eu une vie propre...

 

Tarsem revient, sauf qu'il n'est plus Tarsem. Pas un seul moment on ne retrouve sa patte délirante, sa plastique démesurée, son goût pour le surréalisme : rien, que dalle. Grosse fatigue ou commande en vue d'un projet plus important ? La question reste suspendue...

Après il faut avouer que le résultat est carré, bien emballé, très élégant (limite on dirait une pub Dior lorsque Ryan mène la belle vie ), avec quelques scènes d'action brutales (mais sans une goutte de sang ), dont un hommage sortie de nulle part au Vieux Fusil

Perso j'ai un peu décroché lorsqu'on se rend compte que le gentil Ryan doit sauver une petite famille toute gentille, ce qui nous vaut des plages intimistes/mignonnes pour pas trop faire fuir un public plus "sensible". Sauf que OSEF.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 1 year later...
Tarsem revient, sauf qu'il n'est plus Tarsem. Pas un seul moment on ne retrouve sa patte délirante, sa plastique démesurée, son goût pour le surréalisme : rien, que dalle. Grosse fatigue ou commande en vue d'un projet plus important ? La question reste suspendue...

Après il faut avouer que le résultat est carré, bien emballé, très élégant (limite on dirait une pub Dior lorsque Ryan mène la belle vie ), avec quelques scènes d'action brutales (mais sans une goutte de sang ), dont un hommage sortie de nulle part au Vieux Fusil

Perso j'ai un peu décroché lorsqu'on se rend compte que le gentil Ryan doit sauver une petite famille toute gentille, ce qui nous vaut des plages intimistes/mignonnes pour pas trop faire fuir un public plus "sensible". Sauf que OSEF.

 

tout pareil :/

j'ai découvert limite en sursaut au générique de fin que c'était Tarsem Singh derrière oh le choc. Je crois que le seul moment où on pourrait reconnaitre sa patte, c'est vers le début du film avec l'appartement du vieux hyper riche et stylisé. Le reste semble être en pilotage automatique. Il y a la gamine qui joue super bien, c'est trop meugnon. "sauf que OSEF"

Ca m'a juste donné envie de revoir The cell du coup !

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
×
×
  • Create New...