Jump to content

Le livre de Jeremie - Asia Argento (2004


Steve
 Share

Recommended Posts

 

J'ai vu le film ce week-end, et j'ai ete subjugué. Je relisais l'avis de Battosai sur DevilDead, et je suis d'accord en tout point. C'est glauque sans etre sordide, finalement tres fin malgre tout le mal qui peut etre representé dans le film, emouvant car sincere. La musique est excellente, et les interpretes de Jeremy sont , vu ce qu'ils doivent subir a l'ecran.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Beaucoup moins bien que ce que j'avais imaginé, le film reste quand même largement supportable et les prestations des deux enfants sont toutes deux admirables.

 

Reste que sur un sujet presque kif kif (histoire d'enfant un peu glauque), Mysterious Skin s'en était sortis avec plus de mérite.

Link to comment
Share on other sites

Je m'étais tapé le spécial Asia à l'Etrange Festival avec Scarlet Diva et celui là, putain la soirée horrible Je vomis ses films que je trouve puants de misérabilisme esthétisant, puis elle ne fait que copier coller ses petits copains Clark korine & co, beuuuuuuerk (sinon elle est bien moins moche en vrai que dans Dawn of the dead 2005, mais elle n'a pas grand chose a dire sur ses films)

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Un film plat, très plat. Le gamin se fait violer, frapper mais Asia n'arrive pas à impliquer émotionnellement le spectateur.

 

Niveau casting, ça laisse perplexe. Les gamins jouent super bien. Asia retrouve un de ses rôles fétiches : Vas-y que je montre mon cul, vas-y que j'écarte les jambes...

Par contre, le choix des acteurs est très moyen. Comment croire une seule minute que Ornella Muti (pas crédible pour un sou d'ailleurs) et Peter Fonda puisse engendrer ce déchet d'Asia tout en ayant comme autres enfants que des blondinets...

Ca m'a donné l'impression qu'elle s'est fait plaisir en se faisant un bel album de célèb en invitant tous ses potes underground (notamment Lydia Lunch dans un mini-rôle et Manson pour l'occaze sans maquillage). après peu importe la crédibilité et la cohérence du film.

 

De toute façon, avoir fait une adaptation du roman de JT LeRoy, LE soi-disant génie à la mode du moment, adulé par toute cette intellegentsia américaine me fait doucement rire. Notamment avec toutes les révélations récentes : JT serait un imposteur, un pur produit marketing. Sa pseudo autobiographie Sarah dont est tiré le film est purement bidon.

 

En bref, la grosse honte pour ce film adaptation d'un livre choc qui n'est qu'en fait qu'un récit bidon.

 

L'article qui a révélé l'affaire :

 

http://www.newyorkmetro.com/nymetro/news/people/features/14718/

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Revu sur Arte l'autre jour...

Je me souviens encore quand j'étais allé le voir au cinéma avec la meuf qui guichet qui arrêtait pas de bassiner les gens : "Ohlala attention, pedophilie toussa...inssuportable...attention interdit au moins de 16 ans !!, des conneries du genre.

 

Bon le spectacle est au final foutrement glauque (pauvre Jeremie donc ) et le casting démoule tout : Winona Ryder, Marilyn Manson, Michael Pitt, Ben Foster, Jeremy Systo, Kid Pardue (le Victor des Lois de l'attraction, John Robinson ou Jeremy (festival quoi ) Renner (le soldat sympa de 28 semaines plus tard). Bref, c'est la fête...

 

De la chronique White Trash sale et méchante comme c'est pas permi, avec un petit détour innatendu par la stop motion (jolis corbeaux rouges ) et des protagonistes bien allumés...mais ça manque quand même d'émotion A ce sujet, autant donc voir comme le dit Cyril, Mysterious Skin.

 

M'enfin, j'aime bien quand même Asia powa

Link to comment
Share on other sites

De toute façon, avoir fait une adaptation du roman de JT LeRoy, LE soi-disant génie à la mode du moment, adulé par toute cette intellegentsia américaine me fait doucement rire. Notamment avec toutes les révélations récentes : JT serait un imposteur, un pur produit marketing. Sa pseudo autobiographie Sarah dont est tiré le film est purement bidon.

En VF ici :

http://www.tetu.com/rubrique/infos/infos_detail.php?id_news=8869

 

Vraiment pitoyable cette affaire... Imposture et recherche de célébrité par tous les moyens... Ça en dit long sur l'époque qu'on traverse.

Link to comment
Share on other sites

Ce film est de toutes façons un pitoyable navet. Il faut beaucoup de talent pour aborder certains sujets... elle doute de rien...

L'univers d'Asia Argento, dont j'avais aimé dans ses propres limites "Scarlet Diva" s'écrase lamentablement dans ce scenario ultra cliché et prévisible du début jusqu'à la fin.

Je ne m'étendrai pas sur la nullité de sa prestation, les tentatives ratées de faire jaillir du sordide une forme de poésie et les énormités sur le côté "j'ai mal à la vie".

Artificiel, factice et méprisable et aussi intéressant à regarder que le cul d'un chien.

Link to comment
Share on other sites

Ce film est de toutes façons un pitoyable navet. Il faut beaucoup de talent pour aborder certains sujets... elle doute de rien...

L'univers d'Asia Argento, dont j'avais aimé dans ses propres limites "Scarlet Diva" s'écrase lamentablement dans ce scenario ultra cliché et prévisible du début jusqu'à la fin.

Je ne m'étendrai pas sur la nullité de sa prestation, les tentatives ratées de faire jaillir du sordide une forme de poésie et les énormités sur le côté "j'ai mal à la vie".

Artificiel, factice et méprisable et aussi intéressant à regarder que le cul d'un chien.

 

moi je dis ce film manque surtout de plan douche d'Asia et de sorcières keupon manga invisibles!

Link to comment
Share on other sites

Vu sur Arte. Le problème, c'est qu'avec un nom comme Argento, on s'attends à retrouver des éclairages rougeoyants, des gants et des couteaux. La fille de Dario n'évolue clairement pas dans le même registre : drame sordide et caméra à l'épaule.

 

Je me suis un peu ennuyé quand même et Asia, qui se dirige elle-même, cabotine à mort.

 

Ceci dit, la réalisation ne manque pas d'intérêt, il y a de belles idées. Je retiens notamment le bad trip avec le charbon qui pleure, ou encore les oiseaux en animations qui apparaissent à intervalle régulier. Il y a des scènes qui restent. La thérapie après-viol par exemple, limite pire que le viol en lui même. Je ne sais pas si Asia Argento voulait dire quelque chose avec cette scène, mais elle fait son petit effet.

 

Marilyn Manson se révèle également être un acteur correct.

 

Voila, je n'ai pas spécialement apprécié le film, mais force est de constater qu'Asia Argento ne manque pas d'un certain talent...de réalisatrice.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...