Jump to content

Bloodsucking Freaks - Joel M. Reed (1975)


diebitch
 Share

Recommended Posts

Allez, je trouve que ce film mérite son topic; j'aime beaucoup ce spectacle macabre et SM orchestré par Sardu et son accolyte Ralphus, le nain pervers.

 

C'est clair que ce film ne sera pas au goût de tout le monde (non seulement de par son contenu, mais également en raison du côté très cheap de la chose), mais entre nous quoi de plus drôle qu'une bonne paire de fesses transformée en cible à fléchettes, ou bien encore un médecin (également dentiste et neuro-chirurgien à ses heures perdues) laissant libre cours à ses pulsions sadiques ?

Et puis un sandwich à la bite servi par des femelles esclaves et cannibales , ça se refuse pas quand même...

 

Donc pour moi, Bloodsucking Freaks est une curiosité fauchée et bourrée d'humour noir qui vaut amplement le détour.

 

 

 

"Ralphus, affecte-la aux toilettes, sa bouche fera un excellent urinoir."

Link to comment
Share on other sites

Un des rares bons produits estampillé Troma, avec Mother's day et 2, 3 autres titres et un summum de l'exploitation trash.

De tout ce concentré de folie, j'ai surtout retenu la musique complètement tordue et cette séquence de torture d'une perversité absolue appellée "la guillotine cul-nu".

Très efficace.

Link to comment
Share on other sites

un gros Z plutot étrange qui au départ a tout pour etre mauvais: SFX et décors ultra cheap, acteurs nazes, mise en scène maladroite...

mais heureusement, Bloodsucking Freaks explose les limites du mauvais gout et de la violence gratuite... du gore à la fois hilarant et cradingue, des femmes traitées comme de la merde (le film est volontairement mysogine), des personnages tous plus barges ou corrompus les uns que les autres... un spectacle réjouissant !

une curiosité à découvrir !

Link to comment
Share on other sites

J'avais été un peu décu quand même...

je m'étais fait un mont du film, les visuels Haxan arrachaient bien mais une fois devant... j'ai un peu honte de le dire... mais j'ai trouvé ca encore trop sage, et j'avais pas été du tout réceptif à l'humour noir poussif de l'ensemble.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...