Aller au contenu

Monkey Shines - George Romero (1988)


Messages recommandés

 

A la suite d'une rencontre frontale avec un camion, Allan Mann se retrouve tétraplégique. Histoire de le sortir de sa déprime, son meilleur ami Geoffrey, un scientifique, lui offre Ella, un singe dressé destiné à l'aider dans sa vie de tous les jours. Mais ce qu'il ne lui dit pas c'est que le singe en question est soigné à coup de liqueur de cervelle humaine ...

 

Un excellent Romero que j'ai enfin pu voir hier (le Z1 MGM a franchement du mal à passer sur mes divers lecteurs), dont la réussite vient principalement de la montée progressive de la tension.

Le film commence plutôt gentiment, avec ce singe si mignon qui fait rire tout le monde par ses facéties, la romance qui se crée entre Allan Mann et la jolie dresseuse. Puis l'atmosphère commence à s'assombrir, le comportement d'Allan se dégrade, les agissements du singe deviennent inquiétants, un sentiment de danger plane sur la maisonnée ...

Pour moi le film n'est pas loin d'être le meilleur de son réalisateur. Le George mène très bien sa barque, le suspense est bien construit, les acteurs solides. La seule chose que je n'ai pas vraiment aimée dans le film c'est cette espèce de relation télépathique qui se créé entre le personnage principal et son animal. A l'instar des scènes où Allan voit à travers les yeux d'Ella, toute cette partie me parait superflue, et le film aurait parfaitement pu s'en passer.

 

Donc vu sur le Z1, édition poubelle de MGM qui de toute façon réserve le même sort à tous ses films de fond de catalogue. Image médiocre, pas de suppléments, et en ce qui me concerne grosses saccades sur la plupart des lecteurs testés. C'est finalement en passant par ma XboX que j'ai pu profiter du film sans problème.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime beaucoup aussi ce Romero. Une nouvelle preuve de sa filmographie hors-zombie très intéressante. Pour moi, Incidents de Parcours serait presque à relier avec Bruiser et la Part des Ténèbres, qui parlent chacun de l'esprit, de la personalité et de leurs méandres tortueux. L'histoire est belle, en dépit de l'espèce de malaise qui monte tout au long du film.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 12 years later...

Un bon moment. Romero exploite bien son sujet, les spécificités de son héros, la relation avec le singe. Tout ça monte crescendo, c'est intelligemment fait, prenant, efficace. Il y a bien quelques longueurs ou 2-3 maladresses, mais ça fonctionne, les acteurs sont bons, on passe de la jubilation à l'effroi, le sujet du handicap est plutôt bien traité, le singe fait parfois vraiment flipper. J'irais pas forcément jusqu'à crier au chef d’œuvre comme j'ai pu le lire parfois, mais un très bon cru tout de même, belle petite découverte.

 

Vu sur le BR Esc. Edition simple dispo à 15 balles. Belle copie, plutôt propre. Les arrières plans fourmillent parfois un peu, mais le job est correct, la touche 80's et son grain sont là, mais pas trop.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 6 months later...
  • 1 year later...

Revu sur le bluray de ESC, très correct.

La revoyure a été difficile perso. Le film est globalement bon, bien joué, correctement ficelé, le singe est extraordinaire...mais la réalisation est assez plan-plan et le visu très tv filmesque. Au bout d'un moment, l'ennui l'a emporté...

Et alors, va encore pour le pote junkie/savant fou, mais j'ai beaucoup de mal à croire le perso de l'infirmière, ultra-agressif et too much. Même celui de la mère a un côté "hagsploitation" qui détonne avec le reste. Chouette final mais le jumpscare moisi après ruine un peu l'effort...

Après coup, je suis team Link :D

Modifié par Jeremie
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...