Jump to content

Law Abiding Citizen - F. Gary Gray (2009)


NickLezob
 Share

Recommended Posts

 

"Des cambrioleurs attaquent la baraque de Gérard. L'un d'entre eux bute sa femme et sa fille. On les attrape mais comme il n'y a pas de preuve imparable pour les confondre, Jamie son avocat accepte de passer un marché avec l'un des cambrioleurs prêt à témoigner contre son complice. Mais Gérard n'est pas franchement satisfait de l'issue du procès, Gérard est faché et ça va chier des bazookas."

 

yFTlG-gxPAA&hl

 

Le scénar 'est un peu tiré par les cheveux, mais Gérard est vraiment très énervé et ça fait plaisir. Moins bis qu'un Death Sentence mais jusqu'au boutiste dans la vengeance (séquestrer et torturer un mec que je hais, le rêve ). Un brin de violence graphique. Une fin moins catastrophique que ce que j'avais imaginé. Et je comprends mieux les déclarations de Jamie Foxx sur Polanski.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
Moins bis qu'un Death Sentence

 

La vache, je sais pas ce qu'il te faut !

 

Bon, sinon vu hier en zappant à l'arrach, du coup j'ai raté le début, mais bon, c'est pas trop dur à comprendre... Ma foi, ça se laisse gentiment voir une fois, mais qu'est-ce que c'est con ! Si le début part sur un truc sérieux, vener et dénonciateur, on sombre assez vite dans un truc très bis justement, complètement tiré par les cheveux, totalement incohérent et surréaliste. Mais bon, ça a le mérite d'aller à peu près au bout du truc et de réserver en cours de route quelques "surprises", ce qui fait qu'on s'ennuie pas spécialement et qu'on a envie de voir où tout ça va nous emmener. Le final tient la route d'ailleurs, alors que je craignais que toute la baudruche se dégonfle. Rien de mémorable, mais bon, ça mérite une vision, à l'occasion, Butler est cool et il reste quelques bons moments.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 2 years later...

Tout le monde a raison, notamment l'oncle de Basculo : ce film est magnifique.

 

ça rentre dans le lard direct, avec en guise d'introduction deux gus qui sonnent à la porte de Gérard Butler et tuent sa femme et sa môme. Comme ils n'ont pas vu 300, ils repartent en rigolant pendant que Butler pleure toutes les larmes de son corps.

 

Ensuite il y'a un flash-forward, on voit un des malfrats qui s'est fait attrapé par les flics crever salement pendant son injection létale, puis Butler qui choppe le deuxième et le...coupe en mille morceaux avec une scie sauteuse

 

Jamie Foxx fronce les sourcils et décide que le coupable de tout ce bordel est Gérard Buttler, qui attend tranquillement le Swat à poil dans sa cabane en bois.

 

Buttler a un procès tout pourri où il se fait innocenter en récitant un article Legifrance, et gueule que c'est une parodie de justice, que la juge aime les pines au cul...boum, au cabanon.

 

Une fois enfermé, Buttler fait son mac et passe aux aveux en échanges d'un peu de confort. Au passage, on apprend que Buttler est un peu le Jigsaw de la CIA (?) et peut buter n'importe qui sans lever le cul de sa chaises. Autant dire que ça va envoyer du lourd, parce qu'on est juste à la moitié du film, à peu près.

 

J'étais comme ça tous le long. Chef d'œuvre (ou pas).

 

Gérard Butler est génial dans ce film. La scène où il se couche tranquillement après avoir trucidé son co-détenu avec une côte de bœuf est démente.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...