Jump to content

Moonrise Kingdom - Wes Anderson - 2012


kevo42
 Share

Recommended Posts

 

 

 

 

Bande-annonce

 

0t-LTyKcAq0

 

L'histoire : un jeune scout fugue de son camp pour retrouver la jeune fille de ses rêves. Comme c'est un film de Wes Anderson, tout le monde est un peu dépressif et est habillé vintage.

 

 

 

Mon avis :

 

 

Attention : méga

 

 

 

J'ai vraiment adoré le cinéma de Wes Anderson jusqu'à Darjeeling limited qui sentait trop la formule. Mr Fox était pas mal, mais j'adhère pas complètement à Roal Dahl.

 

J'allais franchement à reculons voir ce nouveau film, avec sa photographie made in Instagram, et encore les mêmes thèmes, tout ça tout ça.

 

Sauf que ça tue. Wes Anderson dit que travailler en animation lui a donné l'envie de plus préparer ses plans, de tenter de nouvelles choses, et le résultat se voit : en termes de réalisation le film est juste dingue. Les plans séquences, les idées, c'est d'une richesse... En plus le film est très bien écrit : très drôle, très touchant, et les personnages sont riches.

 

Les acteurs sont parfaits de chez parfaits : mention spéciale aux gamins (la jeune fille fait penser à Lana del Ray, je dis ça pour attirer Jérémie), à Edward Norton en semi-niais, et Jason Schwartzmann en scout badass qui m'a fait crever de rire (mais je suis très client de cet acteur).

 

Bref, pour moi, c'est limite le meilleur depuis Rushmore. Je conseille.

Link to comment
Share on other sites

Pour moi, ce sera un méga

 

J'ai eu très très peur au début. Ces travellings trop précis, ce rythme trop chronométré, ces plans trop millimétrés. Très peur de ne voir qu'un film sous cellophane, emballé et près à être montré. Derrière ce film, on sent toute une démarche de Wes Anderson avec des plans dessinés au compas et à la règle, des jeux d'acteurs prévus et décrits jusqu'au rictus près. Rien n'est laissé au hasard, on voit ce que Wes Anderson avait dans sa tête depuis le début, exactement ce qu'il voulait faire. Tout est trop clean pour que j'y crois, trop calculé pour que je rentre dans le film. On a plein de personnages, c'est surchargé du début à la fin, j'ai eu l'impression de voir son précédent film en live, sauf qu'à la place de la folie du stop-motion on a des acteurs qui jouent comme on leur demande de jouer, et je ne suis pas du tout avec eux. C'est même dommage de choisir tous ces acteurs pour finalement ne leur laisser quasiment aucune liberté. Après, il y a des moments où ça marche plutôt bien, des idées bonnes mais tellement surchargé et millimétré que ce n'est pas vivant.

Link to comment
Share on other sites

Je rejoins plutôt Machun, la mise en scène est d'une précision impressionnante, et formellement, rien à dire, ça fourmille d'idée et c'est très agréable à suivre. Mais ce look nostalgique rétro-pop-mékouille-jesuisrestédanslenfance, ça me gonfle un peu.

Surtout, je n'ai pas trouvé que ça racontait grand chose. Dans ses précédents films, tous les personnages étaient étoffés (même si dans Darjeeling, on avait envie de leur mettre une brique en travers de la gueule tant ils étaient détestables), même s'ils étaient nombreux. Ici, j'ai trouvé qu'ils n'avaient pas beaucoup d'épaisseur, et surtout entre le début et la fin du film, j'en ai pas appris beaucoup sur eux.

Une très belle machine qui tourne un peu à vide, "époustouflant sans plus" convient donc très bien.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 6 months later...
  • 3 weeks later...

Bien aimé.

 

J’avais trouvé que la filmographie de Wes Anderson avait accusé une sérieuse baisse de régime avec A bord du Darjeeling Limited, une dégringolade pas franchement rattrapée par Fantastic Mister Fox (mieux que le titre précédent, mais pas franchement bon à mes yeux).

 

Bref, un réalisateur intéressant (un des rares cinéastes dont on reconnaît immédiatement la patte) le devenait beaucoup moins.

 

On commençait à sérieusement tourner en rond …

 

Et puis vint l’œuvre salvatrice : Moonrise Kingdom

 

Déjà, Anderson passe clairement au niveau supérieur sur le plan technique.

 

La réalisation et le montage sont nettement plus chiadés que dans ses précédents travaux. Plus dynamiques aussi.

 

Si le gars réinvente sa mise en scène, il ne renie pas son identité.

 

On retrouve ici tous les éléments qui font le charme de son cinéma : ses thèmes de prédilection (la frontière ténue entre certains adultes et enfants, la famille, la fuite, …), son goût pour les couleurs chatoyantes et puis surtout sa poésie, cette douce mélancolie caractéristique

 

A l’arrivée, un bien beau film (peut-être le meilleur de son auteur) avec quelques moments sublimes sur l’enfance (rhaa, cette nuit passée dans un campement sur la plage ! ).

 

Un côté magique.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Vu sur le BD a la maison

Encore une fois beaucoup apprécié. Je n'avais rien vu de lui depuis Life Aquatic donc je ne sais pas si c'est un retour, c'est en tout cas très réussi et très proche de ce que j'attendais.

Seul reproche, ça manque parfois un peu de vie et tout semble TROP calculé mais c'est son style.

Je trouve aussi le choix des acteurs pas forcement évident. Surtout pour Bruce Willis. Il joue parfaitement c'est pas le problème mais je l'ai trouvé carrément sous exploité et pas a sa place du tout (en même temps c'est peut être voulu que je le sente pas a sa place, bigre )

A part ce détail, tout est bon.

Je l'ai regardé avec mes enfants (16 et 10). La grande a tenu poliment 17 mn, le petit a tout regardé en entier et s'est bien marré

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...