Jump to content

La féline - Jacques Tourneur - 1942


DPG

Recommended Posts

Grand classique du tandem Tourneur / Val Lewton. Je l'avais jamais vu, juste quelques extraits et le remake de Schrader. Bon, au final, je reste un peu sur ma faim. OK, je replace le film dans son contexte, son époque, son budget. Il reste des bons moments, des jolis jeux de lumière, une belle ambiance, un chouette final. Mais j'avoue que j'ai trouvé la première demi-heure bien plan plan (ce qui fait presque la moitié du film qd même hein ) et même le reste, si ça décolle, je trouve pas que ça aille spécialement au delà de son statut de série B, certes sympa et mieux emballée que la moyenne, mais bon, pas de quoi se relever la nuit pour moi.

 

J'avais envie de l'aimer pourtant ce film, mais là je trouve ça

 

 

Link to comment
Share on other sites

Merci

 

Vu en classe de ciné à l'époque et j'avais trouvé ça clairement surtout que le film repose à mon sens sur un paradoxe : faire un peur avec un sujet qui ne s'y prête (selon moi) pas du tout.

Je préfère bien plus le remake de Schrader, qui développe bien mieux le côté mystique, érotique et magique du récit.

Link to comment
Share on other sites

Idem pour moi . Je l'avais découvert à l'époque où je suivais religieusement les films évoqués par Scorsese dans son voyage à travers le cinéma Américain. Comme dit Jérémie. Le sujet d'un femme panthère ne terrifie que moyennement....

Les 2 séquences les plus connues sont celles du bus et celle de la piscine. L’intérêt du film aujourd'hui réside dans ses leçons de système D.

Link to comment
Share on other sites

  • 10 years later...

Comme mes camarades du dessus !

 

C'est très beau, admirablement mis en scène, le triangle amoureux est formidable... Mais le fantastique ne semble être qu'un prétexte pour raconter une histoire à mi-chemin entre le drame conjugal et le film noir. On pourrait presque qualifier ça d'elevated horror old school ! :D

 

J'imagine qu'il y a 80 ans c'était novateur, mais je trouve que ça a terriblement vieilli. C'est plan plan, jamais angoissant. La mise en scène de Tourneur et la beauté plastique du film ne parviennent pas vraiment à dissimuler une évidente absence de budget. 

 

Une série B honorable malgré tout, mais je me suis quand même un peu ennuyé malgré les 73 petites minutes de métrage. 😐

 

Content de l'avoir vu ceci dit, pour la culture.

 

Du coup il faudrait peut-être que je me refasse le Schrader dont je n'ai quasiment pas de souvenirs, hormis la Kinski qui donne de sa personne et le score de Moroder !

 

 

Edited by Léo
Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...