Jump to content

Sabotage - David Ayer, 2014


Kerozene
 Share

Recommended Posts

  • 2 weeks later...

Ohhh, c'etait étonnement bourrin, le sang gicle de partout c'est même carrément gore crado

 

Sinon, comme End of Watch, j'ai eu du mal à entrer dedans (passé la scène d'intro, ça mouline un peu) mais au final j'ai trouvé ça franchement sympa. Enfin le comeback d'Arnold (qui retourne à la gym visiblement). Par contre même si on retrouve le style documentaire pseudo réaliste de Ayer, la c'est quand même n'importe quoi, pas subtil, pas crédible, avec du twist débile... mais bon le scénario tient quand même en haleine jusqu'au bout et quand ça blaste, ça blaste sec.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Ouh, que je suis colère et déception (colère parce que déception, en fait) !

 

Je suis très client de l'univers de Ayer et, au vu des photos et du casting, attendais légitimement du film qu'il explose les frontières du cinéma badass.

Au lieu de quoi, on a droit au truc le plus bourrin (dans le mauvais sens du terme - la testostérone déborde tellement de partout que même les filles ont des couilles) et le plus con vu depuis des lustres sur un écran...

 

Ca patine, c'est mou, mal joué (malgré un cast impérial de pures gueules) et ça ne doit pas contenir un seul dialogue sans au moins un "fuck", "bitch", "dick" ou "balls"(au début, c'est rigolo, au bout de vingt minutes, ça lasse).

Mais l'ensemble délaisse surtout le méchant affrontement entre cartel et flics de la DEA que je pensais voir pour s'égarer vers un thriller inintéressant et bourré d'incohérences.

A croire qu'Ayer se fout totalement ce qu'il filme - ben, nous aussi, du coup...

Link to comment
Share on other sites

Plutôt bien aimé. Sur le fond, ça pisse pas très loin. Au niveau du scénar', ça vaut une merde où on aurait genre 50Cent avec De Niro ou je sais pas qui avec des histoires de flics ripoux ou ce genre de conneries ultra balisées. Mais bon, ça se laisse mater hein, c juste sans grand intérêt malgré qques bonnes idées

 

 

on s'attend à une romance à la con, mais en fait c juste pour soutirer une info !

 

 

Mais sur la forme par contre, ça frappe bien comme il faut ! Les mecs ont tous des purs looks, des couilles en titane. C'est vulgos, testostéroné à l’extrême, comme dirait Peter, ça sent la bière et la caisse à outils Facom et le cast central est mortel. C'est ultra gore, bien violent, sans concession ! En fait, je comprends tout autant l'avis de Nice Panda, mais je bascule clairement du côté de Nick. C'est con, c'est bis, mais c efficacement emballé, et j'ai bien pris mon pied !

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Etrange retour du refoulé que ce whodunit (qui massacre les membres du commando de Swarzy ? ) qui nous balance un scénar' bien réglé et ultra-balisé là où son précédent END OF WATCH (filmage identique derrière des représentants de la loi) n'en avait cure, témoin cette scène intriguante où les deux flics trouvaient une maison plein de cadavres mutilés en décomposition, un poil trop longue (car suivie d'une discussion avec le FBI arrivé sur les lieux) qui nous laissait enfin espérer un semblant d'intrigue, hé bien non, il ne se passait RIEN jusqu'à la toute fin (et encore), en fait il fallait attendre ce nouveau film pour que le type se rappelle qu'il est scénariste à la base (oui parce que cinéaste j'ai encore des doutes ) et arrête de se prendre pour un auteur pour délivrer un film bien badass, à l'ancienne (il n'aurait pas dépareillé dans les années 80 tellement c'est too much), bref les "vieux de la vieille" vont adorer, même si l'intérêt du scénar' n'est pas dans son intrigue (finalement vite résolue) mais bien sûr dans tout de qui tourne autour du personnage d'Arnold, dont le film se demande sans cesse quoi faire, chaque scène résonnant comme une référence à son glorieux passé d'action star (jusque dans ses capacités au lit ) et de point de vue là c'est plutôt fun et malin, on peut juste regretter l'absence d'un Walter Hill au filmage (les deux dernières scènes d'action surtout) car la mise en scène est très lourdingue et inégale, mais bon dans l'ensemble c'est plutôt sympa, faites-vous votre propre avis...

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Nul de bout en bout. A part une scène au début, une scène au 3/4 ... y a rien. Du vide du vide et des cons qui braillent en se la pétant alors qu'ils se font buter par

une femme !

.

 

Même la fusillade de fin est nul. C'est écrit avec le cul, Arnold est une momie et n'est pas crédible un instant... reste une scène de fin sympa qui aurait du être le film car sinon c'est de la merde en boite ...

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...