Jump to content

Sous la Seine - Xavier Gens (2024)


Benj

Recommended Posts

sous_la_seine.jpg

Citation

Été 2024, Paris accueille pour la première fois les championnats du monde de triathlon sur la Seine. Sophia, brillante scientifique, est alertée par Mika, une jeune activiste dévouée à l'écologie, de la présence d'un grand requin dans les profondeurs du fleuve.

 

Depuis que c'est sorti je n'ai vu que des avis catastrophique, donc j'y suis allé sans grandes convictions.

Et effectivement c'est pas bien, sur le fond et la forme.

Dahan doit être de droite parce que les vrais méchants de l'histoire c'est quand même les écolos lesbiennes, pas le requin. Ni les politiques, ni les capitalistes...

Puis les condés sont quand même extrêmement sympas dans ce film. Alors y'a du quota de personnes racisées c'est vrai mais que chez les flics, pas chez les écolos ni chez les biologistes. A croire que Dahan ne connait pas le sens de la mesure, c'est étonnant. Non.

C'est quand même très mal écrit, les dialogues sont à chier et y'a des énormes trous dans le scénario (les bombes là, je croyais que c'était fini au début du film).

C'est souvent mal joué, Bérénice et les écolos qui récitent leur texte là c'est catastrophique.

Et cet instant où les écolos lance leur #requin face caméra et que la population suit ça comme dans une pub du gouvernement sur le SNU, là aussi c'est minable. Gens il peut aller bosser pour Macron ou le PS il leur fera de très beaux spots publicitaires, ça il a le talent pour tellement c'est plat.

 

Après, y'a des trucs qui fonctionnent, le carnage dans la crypte était bien foutue.

La pseudo Valérie Pécresse est formidable et c'est là qu'on aurait aimé plus de satire et pas une énième origine story de Bérénice qui chouine sur son passé.

Et le final qui totalement débile franchement j'ai bien aimé même si je ne sais pas comment ils ne se sont pas dit que y'avait pas un problème d'échelle dans leur délire.

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Ah ouais putain c'est mauvais. Pourtant c'est joliment filmé (la comparaison avec Julie Lescaut est un peu disproportionnée 😅), les scènes sous-marine et les CGI sont ok, Bérénice Béjo est plutôt convaincante et Anne Marivin en Valériane Hidalcresse m'a fait rire.

 

Après c'est vraiment écrit avec le cul (Dahan quoi) et le film ne sait jamais sur quel pied danser, oscillant entre thriller hyper chiant/premier degré et bon vieux nanar Asylum.

 

Avec un quart d'heure en moins et un vrai scénariste, il y avait sans doute moyen de faire un DTV générique mais qui fasse le job. Là on a juste un naveton un peu embarrassant et jamais divertissant.

 

:renan75:

Edited by Léo
Link to comment
Share on other sites

Shark Attack écrit par Papacito, où un requin en 3d bouffe des écolos aux cheveux bleus, avant d'être condamné à mort au nom d'une sorte de grand remplacement poissonnier.

Reste quelques scènes efficaces, une jolie fin et Anne Marivin qui s'éclate en maire de Paris aussi aimable que Rachida Dati.

Edited by Lord Ruthven
Link to comment
Share on other sites

Citation

La pseudo Valérie Pécresse est formidable et c'est là qu'on aurait aimé plus de satire et pas une énième origine story de Bérénice qui chouine sur son passé.

 

Tellement vrai.

 

Je vous rejoins tous avec tristesse (parce que Gens a prouvé qu'il en avait sous le coude avec Farang), mais là c'est d'une platitude affligeante, digne d'un téléfilm France Télévision à la photo un peu chiadée.

Link to comment
Share on other sites

Le 11/06/2024 à 22:31, Léo a dit :

Pourtant c'est joliment filmé (la comparaison avec Julie Lescaut est un peu disproportionnée 😅)


Par exemple la scène pendant laquelle ils retrouvent le clodo decoupé en deux, on voit les flics dégoûtés mais y a pas un plan sur le cadavre à part sur un écran d’ordi. 
Pour moi ça aurait été hyper impactant de voir le gars avec ses tripes à l’air filmé hyper froidement. Là on se dit « ouais le gars est mort quoi ». 
Pendant tout le film j’ai pensé à Amsterdamned sans le côté rétro qui pardonne un peu. 

Link to comment
Share on other sites

Ouais le film manque un peu de plans marquants. Par exemple ça m'aurait amusé de voir un plan de l'aileron avec la tour Eiffel en arrière plan.

Amsterdamned, de ce que je m'en rappelle, on est clairement à Amsterdam. Là, localiser à Paris n'a finalement pas un intérêt de dingue sur le plan esthétique, sauf à la fin sans doute

Révélation

où il y a tous les ponts qui pètent.

 

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...