Jump to content

Penelope - Mark Palansky (2006)


Steve
 Share

Recommended Posts

Penelope is a modern day offbeat fable about a young woman who, having spent her life trapped by a family curse sets out to find love and discover her true self.

 

Actress Christina Ricci, 25, plays the lead role of Penelope, a woman born with the face of a pig (hence her face covered by her scarf) who tries to end her lifelong curse and find true love. Inset :: Pig-nosed face Christina Ricci and Reese Witherspoon's stunt double (or Reese in really, really good make-up) film a scene mounted on a motorcycle on the corner of Ainger Road and Primrose Hill Road. Christina Ricci reveals, "It's a modern-day fable about this girl whose family lineage is cursed. She's born with a pig's nose! And the only way to break the curse is for someone of her own kind to accept and love her. My agent was actually afraid to send the script to me because she thought I'd be offended."

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
  • 4 weeks later...
  • 6 months later...

Quel plaisir de retrouver Catherine O'Hara dans un nouveau role extravagant, actrice que j'ai découvert evidemment dans son role o combien sympatoche dans Beetlejuice!

 

Et beh c'est vraiment sympa pourtant c'est généralement pas ma came ce genre de film/conte, grace à Christina dans un role ingrat qui, comme à son habitude, enivre le spectateur masculin malgré sa difformité "légère"!!!

 

Beau ptit film donc qui mérite d'etre vu, le cast est attachant, faut pas s'attendre à Ze Conte/Love Story mais c'est frais sans etre trop concon et niais!

 

On ne décroche pas, y a pas de pathos cad de larmes à faire couler!

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

tout à fais d'accord.

on sait ce qui va se passer, c'est cousu de fils blancs mais ça pese bien, c'est joliement dessiné, Christina est presque plus craquante en cochonne qu'en vrai même si en vrai elle est quand même awesomesque mais moi je suis tombé presque amoureux de Penelope et si j'étais gay je suis sur que je kifferais le beau gosse du film et son attitude de cool guy.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Ca faisait longtemps que je voulais voir ce film, et en même temps j'avais peur. Quand je l'ai croisé dans un cash dans une édition dvd à base de jaquette immonde, j'ai su que mon destin m'avait rattrapé :

 

En gros, c'est ça la jaquette du dvd, avec une accroche de merde "Pour être heureuse, accepte-toi telle que tu es".

 

Bon, le film est un conte de fée, et le réalisateur a manifestement deux influences majeures : Tim Burton (tendance Big Fish, y a du clown là-dedans), et Jean-Pierre Jeunet (la palette chromatique d'Amélie Poulain a fond les ballons).

 

Mais c'est pas grave, car le mec le fait à fond. Y a pas de second degré, c'est juste une belle histoire avec Christina la chouquette d'amour.

 

Le gros défaut du film, c'est quand même le maquillage du nez de cochon, qui n'est pas du tout laid. Honnêtement, y a plein de mecs (notamment sur ce forum) qui aiment bien les meufs un peu porcine, donc bon, un groin, ça va. Honnêtement, je préfère Christina Ricci avec un groin que Armelle au naturel. Y a pas de quoi s'enfuir. Mais bon, les contes de fée, c'est comme ça : si tu acceptes pas le principe, faut rester couché.

 

A noter que le film regorge de caméos à la cool : Nick Frost en joueur de poker, Russel Brandt en musicos, et surtout Peter Dinklage, le nain qui pesait à mort dans Joyeuses funérailles (d'ailleurs je croyais que c'était aussi lui dans bons baisers de Bruges, mais c'est un autre nain).

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...