Jump to content

Romanzo criminale - Michele Placido (2005)


Creepers
 Share

Recommended Posts

 

 

1975. Le Libanais a un rêve : conquérir Rome. Pour réaliser cette entreprise sans précédent, il met en place une organisation criminelle sans pitié. Pendant 25 ans elle se développera et son histoire sera indubitablement liée à la période la plus noire que l'Italie ait connue ces années-là : terrorisme, enlèvements et corruption au plus haut niveau politique.

L'inspecteur Scialoia ne cessera de traquer cette organisation, tout en conquérant le coeur de Patricia, la femme de l'un d'entre eux.

 

en ce moment au cinéma.

 

 

Un excellent film de gangster très bien écrit et interprété avec beaucoup de talent.

L'intrigue prend place sur plusieurs années ,pendant les années de plomb en italie plus précisement et met en scène l'ascention d'un groupe de jeunes qui veulent diriger Rome. Le film utililise un schéma classique dans le genre, ascention/chute utilisé dans des classique comme "scarface" ou "l'impasse".

Le film reprend respectueusement les codes du genre mais possède sa personnalité et en plus des trahisons et des manipulations il y a une utilisation de l'amitié plus forte que d'habitude.

 

Un réussite dans le genre, violent, riche, bien écrit et très bien interprété qui devrait combler les fans de film de gangsters.

Link to comment
Share on other sites

La critique oublie que le film, certes adapté d'un bouquin, retrace les vrais événements qui ont ensanglantés Rome dans les années 70, avec cette bande de 3 bandits qui voulaient mettre la capitale italienne à leurs pieds.

 

Le film est un vrai bijou noir, dur et violent. Placido continue son optique résolument sociale et politique amorcée dans Pummaro' et Le Amiche del Cuore. Il a cette fois-ci les moyens de ces ambitions.

 

Par contre, l'affiche française est hélas peu vendeuse, le titre ne veut rien dire...j'ai bien peur qu'il ne se fasse sacrifier sur l'autel du tout-venant. Sa sortie dans une période de calme total en termes d'activité cinémotagraphique le pormet à une éjection rapide du peu d'écrans qu'il aura.

 

Le film, semi-échec en Italie, sort actuellement en DVD dans la péninsule.

Link to comment
Share on other sites

un petit bijou. Pas parfait à 100% mais qui laisse une boule dans le ventre à la fin des 2h30 de film. La mise en scène est carrée, la photo parfaite, la musique aussi sauf quand arrive les tubes connus pour placer les moments du film. Là Placido aurait pu s'en passer largement. On assiste donc, comme dis juste au dessus, à l'ascension de 3 petites frappes à travers l'italie des années 70. Le film est parfois brouillon vu le nombre de personnages qui évoluent dans une Rome des bas quartiers. Placido nous balance aussi ses vérités sur le mélange explosif de la politique et de la mafia au travers de 2/3 personnages très ambigus et même si quelques effets de mise en scène sont loupés (la gare de bologne par ex) Placido arrive largement à rendre passionnante son histoire.

 

Jasmine Trinca (Mes meilleures années, la chambre du fils, 2 chef d'oeuvres) est effectivement sublime en jeune fille qui tombe amoureux du mauvais garçon. Mouglalis à effectivement un rôle, certe perpetuelement ambigu, mais qui ne sert pas à grand chose sauf à étoffer l'histoire. Bon d'accord elle est sublime et fera tressaillir le kiki de Dpg.

Pierfrancesco Favino est sublime dans son rôle du Libanais. Il Freddo prend de l'ampleur au fil del'histoire, ce qui était dur vu la fadeur de Kim Rossi Stuart.

En tout cas, malgré les petits défauts, le film prend petit à petit de l'ampleur au fil des crimes et attentats pour devenir à la fin un petit bijou crépusculaire.

 

Dpg tu vas adorer. Sinon je me coupe une couille !

Link to comment
Share on other sites

Vu hier et je confirme tout le bien que l'on entend sur le film.

Un poil trop long cependant, on sent passer les 20 dernières minutes alors que le reste du métrage défile a une vitesse ahurissante (c'est simple il n'y a pas un temps mort)

 

Le cast est a l'avenant, les rôles masculins sont tour a tour touchant (des gars de la rue qui ont l'amitié comme valeur), souvent exécrable (ça reste des truands avant tout) mais en tout cas carrément bien campé.

La distribution féminine est tout simplement Je craque pas sur les italiennes d'habitude mais la

 

La musique est sublime, sauf les insert pop qui ne sont pas toujours pertinent (sauf a de rare exception), pour info il ne semble pas y avoir de score dispo sur le marché, la beo qui est sortis est une compilation des musiques qu'on trouve dans le film, d'ailleurs le score du film me rappelle certain morceau que l'on trouve sur le magnifique Conséquences de L'amour.

 

La mise en scène du film est carrée, elle ne se risque pas en expérimentation visuel quelconque, c'est du solide mais pas de quoi se relever la nuit, ça sert l'histoire et point barre.

 

A noter que c'est produit par Warner qui augmente son champ d'action sur l'Europe.

 

L'histoire (car c'est bien la le point fort du film) est un rollercoaster d'émotion, comme je le disais plus haut ça n'arrête pas, on suit un paquet d'événement sans que jamais ça ne soit barbant. A noter que pas mal d’humour est distillé dans le film constamment, pas de l’humour slapstic appuyé mais un je ne sais quoi qui fait qu’on a souvent le rire facile entre deux coups durs.

 

Je n'en dit pas plus mais le film est a mes yeux un grand cru de l'année 2006.

 

Ps : Dans le film, un personnage féminin a pour nom Loredana, c’est peut être un détail pour vous, mais pour moi (et 2/3 autres personnes) ça veux dire beaucoup

Link to comment
Share on other sites

Vu cet aprem', je confirme tt le bien qui en est dit plus haut, mis à part une petite baisse de rythme aux 2/3 du film environ j'ai vraiment accroché de bout en bout, une putain d'histoire, de reconstitution, de mise en scène, même si on n'est pas tt à fait au niveau des "classiques" du genre, on est déjà dans du lourd, vraiment trippant !

 

Un truc marrant sinon, moi qui aime bp le film italien "Juste un baiser" de retrouver la quasi totalité du cast masculin dans ce "Romanzo criminale", mais dans des rôles très différents forcement !

 

Et Anna Mouglalis est une BOMBE !!!!!!!!!!

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...

Petit up à l'occasion de la sortie DVD

 

Ma foi, cet excellent film passe très bien au revisionage, même si ses quelques défauts ne se gomment pas -notamment un trop plein de personnages, rendant le dernier acte assez nébuleux-. Une troisième vision y remédiera peut être ?

 

Romanzo Criminale reste cette chronique racée, commençant à la Scorcese pour s'achever de façon très dépouillée. Les bonus -de l'édition 2 DVD- ne sont ni conséquents ni indispensables, mais apportent un peu d'informations historiques complétant bien le film et aidant à sa compréhension -notamment sur Aldo Moro et son assassinat-.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...