Jump to content

Antibodies - Christian Alvart - 2006


ParaNorman
 Share

Recommended Posts

 

allociné : Recherché par toutes les polices, le tueur en série Gabriel Engel est arrêté lors d'une spectaculaire opération. Un agent de police d'une petite localité de province demande à pouvoir l'interroger. Il pense qu'il pourrait être l'auteur du meurtre d'une fillette survenu un an auparavant et espère obtenir des aveux de sa part. Il est loin d'imaginer ce qui l'attend...

 

sympatique production, assez telefilm. La sequence d'intro est marrante, y'a un peu de cul et des idées un peu glauques et on capte pas trop grand chose sur les premières vingt minutes, après l'intro.

La suite se suit sans trop de mal, et pour cause puisque c'est assez posé et lourd. Le tueur en série grimace et joue son "roh j'ai un gros charisme, je suis un personnage fort" et le gentil flic neuneu joue son "roh je suis tout troublé et tourmenté"... pas terrible mais ca se regarde.

j'ai eu un petit souci de saleté de vhs de merde qui fait que 120min, du coup j'ai pas vu la fin . quelqu'un pourrait me la raconter après donc que SPOILLLLEEEERRRRRSS : le père va pour tuer son fils à la chasse avec le pistolet pointé sur la tete, le second flic a compris ce qui se passe vraiment et part en voiture pour l'en empecher et ? FIN SPOILER merci

Link to comment
Share on other sites

Mon bref avis, balancé sur un autre forum :

Antibodies : Un film allemand clairement situé entre Le silence des agneaux (qui est cité dans les dialogues) et Se7en. L'histoire a un peu de mal à trouver son rythme et quelques détails tirent le récit vers le bas (notamment le mouvement de tête et le sourire niais du gros flic à la fin, on dirait du Derrick). Mais un psychopathe ultra déviant comme on en verra jamais dans les films US, une ambiance bien malsaine et une mise en scène qui arrive à surprendre.

Link to comment
Share on other sites

Pour pas changer et faire mon pénible de service j'ai trouvé ça chiant comme la pluie, hautement prétentieux et le serial killer absolument grotesque, je veux absolument faire peur alors je pose des questions intimes sur un ton bizarre avant de passer à autre chose (non non ça me rappelle rien du tout hé connard on a été au cinéma avant que t'arrives hein !). C'est vraiment super rare parce que je me force à aller au bout des films coûte que coûte mais là j'ai pas tenu j'ai abandonné 20 minutes avant la fin. Y'a que la scène où il baise la vendeuse comme un taré qui m'a un peu réveillé mais c'est pas lourd...

Link to comment
Share on other sites

  • 5 years later...

C'est pas honteux comme film, mais c'est pas la grande réussite non plus. "Seven" et "Le Silence des Agneaux" sont cités dans les grandes lignes, pourquoi pas, mais Alvart n'est pas très à l'aise avec la description de la descente aux enfers de son flic-paysan qui pète un cable en zappant tellement fort entre un film de boules et une chaîne religieuse qu'il explose sa télécommande avec l'indexe

Finalement, les scènes qui m'ont le plus marqué ne sont pas celles où il est confronté serial killer de service, mais plutôt celles où il est opposé aux habitants de son village, à son beau-père, à son fils, et même son curé qui peine à lui tendre un hostie ...

Sinon belle ouverture, du scope et une blonde qui s'en prend une dans le cul.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...