Jump to content

Barb Wire - David Hogan (1996)


Benj
 Share

Recommended Posts

Ce film présente un futur proche, dans lequel le Congrès américain aurait pris un pouvoir absolu et instauré une dictature, en 2019, réprimant durement les "anti-citoyens". Barb Wire, patronne d'un bar situé à Steel Harbor, dernière terre libre aux États-Unis, est une mercenaire, vendant ses services aux plus offrants. Elle a combattu dans les rangs de la « résistance » lors de la Seconde guerre civile, puis a abandonné ses activités afin de mener une vie plus lucrative, avec son frère, aveugle depuis la guerre. Elle aidera finalement une biologiste à s'échapper du territoire contrôlé par les congressistes, avec l'aide d'un de ses anciens compagnons d'armes.

nJ6UH3RpG04

 

j'aime bien ce film, des flingues du faux post nuke, du faux nazi, Pamela qui montre ses lolos, un noir qui explose, les scène d'action sentent la doublure cascade à mort mais j'aime quand même.

 

je me souviens que je m'étais bien paluché sur l'Entrevue de l'époque qui montrait les images de l'intro où Pam fait un strip mouillé, après j'avais scopé l'Année Sexy sur tf1et ils montrait la scène et je me suis repaluché plein de fois, puis plus tard j'ai regardé la sextape de Pam et je me suis paluché dessus aussi.

Link to comment
Share on other sites

Pour répondre au premier paragraphe j'aime bien aussi, c'est con mais pas trop mal foutu (j'ai le souvenir d'un gunfight dans une pièce autour d'une table franchement bien torché), dommage que ça parte un peu en SF cheapos et chiante sur la fin mais globalement loin de la purge qu'on aurait pu croire.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Il y a des films comme ça, qu'on a vu dans sa jeunesse, dont on garde un souvenir assez flou, ni franchement bon, ni franchement mauvais, et dont on achète le DVD sur cdiscount à 1€ un jour de commande en gros volume ! En sachant pertinemment que la destinée de ce DVD est probablement de venir prendre la poussière au milieu d'une étagère, et ce pour de longues années. Vous l'aurez compris, ce destin tout tracé, c'était celui de mon exemplaire de "Barb Wire" ! Et ce jusqu'à hier. Et Dieu seul sait pourquoi, l'heure de la réévaluation est venue. Amen.

 

Qu'en reste-t-il une quinzaine d'années plus tard ? A l'heure où Pamela Anderson n'évoque plus grand chose à grand monde, sinon à des trentenaires nostalgiques de leurs jeunes années à la regarder courir au ralenti tout de rouge vêtue sur les plages de Malibu, il est amusant de revoir ce produit totalement tournée vers sa star et son statut de sex symbol des années 90. On devine bien la note d'intention que le producteur avait du griffonner sur le script à destination du réal chargé de la commande. Ça devait donner quelque chose comme : "Tu me refais "Casablanca", tu rajoutes des explosions dès que tu peux (mais pas trop hein, on a pas un budget illimité coco), et tu cadres le décolleté de Pam aussi souvent que possible". Vu sous cet angle, la note d'intention est donc pleinement respectée.

 

"Casablanca", venons y. Notre ami forumer cyberpunk mentionnait la filiation dans un post au dessus. Pour ma part, je n'avais aucun souvenir du scénario de "Barb wire", et je n'avais sans doute pas vu "Casablanca" à l'époque (à 14 ans, on a un sens des priorités tout autre ). Et ben, la vache, autant dire que ça m'a mis sur le cul ! C'est juste un décalque complet et intégral du film de Curtiz auquel on a affaire ! TOUTES les situations sont reprises à l'identique, TOUS les persos trouvent ici un équivalent, premiers comme seconds rôles, TOUS les lieux concordent (le bar, l'aéroport...), TOUT le contexte est strictement le même, la chronologie, les flashbacks, les rebondissements ... C'est bien simple, je crois que 90% des films qui se disent des remakes officiels sont moins proches des originaux que celui ci !! Bon, en soi, c'est un reproche fondamental, tant qu'à repomper un truc, autant prendre un chef d’œuvre, mais quand même, ça peut prêter à sourire !

 

Le film en lui-même, que donne-t-il ? Et bien on a affaire à une petite série B tout à fait fréquentable. Qui tient autant d'un décalque de "Casablanca" donc que d'une sorte de troisième volet très bis du diptyque "New York 1997 / Los Angeles 2013". L'univers est cohérent et agréable à l’œil, on croise ici ou là des bonnes trognes de seconds rôles comme on les aime (Udo Kier, Temuera Morrison...), le quota de fusillades, explosions et autres cascades en tous genres est respecté, et Pamela est plus que crédible en héroïne badass à qui on ne la fait pas. Ça ne tutoie jamais des sommets du genre non plus, mais ma foi, ça reste plutôt sympa à suivre, on ne s'ennuie pas, on se laisse prendre au jeu, c'est pas trop mal emballé. Non, vraiment, j'en gardais déjà pas un "mauvais" souvenir, mais je le revois même à la hausse finalement. On retentera dans 15 ans pour voir ce que j'en penserai alors !

Link to comment
Share on other sites

  • 6 years later...
Il y a des films comme ça, qu'on a vu dans sa jeunesse, dont on garde un souvenir assez flou, ni franchement bon, ni franchement mauvais, et dont on achète le DVD sur cdiscount à 1€ un jour de commande en gros volume ! En sachant pertinemment que la destinée de ce DVD est probablement de venir prendre la poussière au milieu d'une étagère, et ce pour de longues années. Vous l'aurez compris, ce destin tout tracé, c'était celui de mon exemplaire de "Barb Wire" ! Et ce jusqu'à hier. Et Dieu seul sait pourquoi, l'heure de la réévaluation est venue. Amen.

 

Qu'en reste-t-il une quinzaine d'années plus tard ? A l'heure où Pamela Anderson n'évoque plus grand chose à grand monde, sinon à des trentenaires nostalgiques de leurs jeunes années à la regarder courir au ralenti tout de rouge vêtue sur les plages de Malibu, il est amusant de revoir ce produit totalement tournée vers sa star et son statut de sex symbol des années 90. On devine bien la note d'intention que le producteur avait du griffonner sur le script à destination du réal chargé de la commande. Ça devait donner quelque chose comme : "Tu me refais "Casablanca", tu rajoutes des explosions dès que tu peux (mais pas trop hein, on a pas un budget illimité coco), et tu cadres le décolleté de Pam aussi souvent que possible". Vu sous cet angle, la note d'intention est donc pleinement respectée.

 

"Casablanca", venons y. Notre ami forumer cyberpunk mentionnait la filiation dans un post au dessus. Pour ma part, je n'avais aucun souvenir du scénario de "Barb wire", et je n'avais sans doute pas vu "Casablanca" à l'époque (à 14 ans, on a un sens des priorités tout autre ). Et ben, la vache, autant dire que ça m'a mis sur le cul ! C'est juste un décalque complet et intégral du film de Curtiz auquel on a affaire ! TOUTES les situations sont reprises à l'identique, TOUS les persos trouvent ici un équivalent, premiers comme seconds rôles, TOUS les lieux concordent (le bar, l'aéroport...), TOUT le contexte est strictement le même, la chronologie, les flashbacks, les rebondissements ... C'est bien simple, je crois que 90% des films qui se disent des remakes officiels sont moins proches des originaux que celui ci !! Bon, en soi, c'est un reproche fondamental, tant qu'à repomper un truc, autant prendre un chef d’œuvre, mais quand même, ça peut prêter à sourire !

 

Le film en lui-même, que donne-t-il ? Et bien on a affaire à une petite série B tout à fait fréquentable. Qui tient autant d'un décalque de "Casablanca" donc que d'une sorte de troisième volet très bis du diptyque "New York 1997 / Los Angeles 2013". L'univers est cohérent et agréable à l’œil, on croise ici ou là des bonnes trognes de seconds rôles comme on les aime (Udo Kier, Temuera Morrison...), le quota de fusillades, explosions et autres cascades en tous genres est respecté, et Pamela est plus que crédible en héroïne badass à qui on ne la fait pas. Ça ne tutoie jamais des sommets du genre non plus, mais ma foi, ça reste plutôt sympa à suivre, on ne s'ennuie pas, on se laisse prendre au jeu, c'est pas trop mal emballé. Non, vraiment, j'en gardais déjà pas un "mauvais" souvenir, mais je le revois même à la hausse finalement. On retentera dans 15 ans pour voir ce que j'en penserai alors !

 

J'allais ouvrir un topic en pensant que personne ne l'aurait fait et non seulement je me suis trompé mais en plus Damien s'est fendu d'un texte dessus, ce qui en fait le premier défenseur absolu de ce film sur ce forum, si ce n'est sur tous les forums français. Je sais pas si c'est une bonne nouvelle pour lui, sans doute pas mais bon.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...