Jump to content

Rubber - Quentin Dupieux (2010)


kevo42

Recommended Posts

  • Replies 362
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Pour Tanzi, j'ai parlé de la hype dans mon premier post il y a 2 pages. Depuis je parle technique, scénario etc ... et là par contre tu ne dis rien. Le film à coûté de la thune, je suis content pour lui, mais pour moi c'est du gâchis quand on a un tel sujet et qu'on avorte la plus part des idées (Comme la relation entre le pneu et Roxane) qu'on étale les bonnes sur de longues minutes inutiles (les spectateurs) et qu'on filme aussi platement avec un tel appareil entre les mains. J'ai même pas dis qu'il était merdique, juste quelconque. Encore une fois il y a de bonnes choses dans un océan de paresse.

 

Et pour les spectateurs il suffit de voir le début du film pour voir que je ne suis pas le seul à me moquer d'eux

 

Donne tout plutôt ta critique au lieu de reprendre les points des autres, parce que ça je peux le faire aussi. Parce que si c'est juste pour dire que c'est minimaliste ... heu je peux le faire

 

Non, tu parle budget et tu dis que c'est un film de branleur, point barre, tu n'argumente qu'en disant qu'il manque des scènes vues et revues ailleurs. Une relation entre le pneu et Mesquida? Laisse moi rire. Ca veut dire que si demain, je te ramène le scénario d'un vendredi 13 en remplaçant Jason par une couscoussière, tu me file 40€ pour que je tourne?

 

Esthétiquement, je sais pas comment tu l'as vu mais perso, je trouve ça magnifique et, plus important, cohérent d'un bout à l'autre avec la mise en scène qui est épurée à l'extrême, faite principalement de plans fixes. Alors c'est sûr, t'as pas trois mille tonnes de gélatines colorées ni de plans tournés à l'hélicoptère. Stéphane, il veut compter les sous à l'écran, c'est sa notion de la générosité.

Link to comment
Share on other sites

Vous faites vraiment semblant de ne pas comprendre ce que dit Steph j'ai l'impression. Il y a une chose essentielle : Dupieux a reussi a sortir 1 million d'euros pour faire son film, Steph est content pour lui c'est pas son pognon, mais s'il etait prod il dit qu'il serait plus regardant sur la maniere dont le budget est reparti. Il questionne juste le budget du film, ce que j'aime faire regulierement aussi, apres il a bien mis les qualites et defauts du film tout a fait a part (enfin moi j'arrive bien a voir ca, mais soit vous faites expres de le chambrer, soit vous etes obnubiles par le fait qu'il parle pognon alors qu'on a de l'art en face). Si quelqu'un arrive a trouver le budget du film et le mettre en ligne, peut etre qu'il sera convaincu, mais en l'etat je trouve ca nornal qu'il s'interroge vis a vis du resultat a l'ecran.

Link to comment
Share on other sites

Non, tu parle budget et tu dis que c'est un film de branleur, point barre, tu n'argumente qu'en disant qu'il manque des scènes vues et revues ailleurs. Une relation entre le pneu et Mesquida? Laisse moi rire. Ca veut dire que si demain, je te ramène le scénario d'un vendredi 13 en remplaçant Jason par une couscoussière, tu me file 40€ pour que je tourne?

 

Esthétiquement, je sais pas comment tu l'as vu mais perso, je trouve ça magnifique et, plus important, cohérent d'un bout à l'autre avec la mise en scène qui est épurée à l'extrême, faite principalement de plans fixes. Alors c'est sûr, t'as pas trois mille tonnes de gélatines colorées ni de plans tournés à l'hélicoptère. Stéphane, il veut compter les sous à l'écran, c'est sa notion de la générosité.

Oui c'est un film de branleur et ça se voit à l'écran. Après tu peux penser aussi que c'est minimaliste si ça te rassure. Ah oui une relation entre le pneu ou Mesquida (j'ai pas dis qu'il allait lui faire une anal) m'aurait fait marrer. Il esquisse ça puis zappe et je prends le pari que c'est parce qu'il n'avait pas de scénario avant, juste une trame, quelques scènes en tête. Ça se sent que les dialogues ne sont parfois qu'à peine écris comme le dialogue entre Roxane et le pneu à la fin (qui par contre m'a fait marrer).

J'ai pas dis que la mise en scène était pourrie. J'ai trouvé des plans très jolis. C'est pas épuré un instant. C'est pas Bresson non plus. J'ai dis que vu l'appareil j'ai été déçu c'est tout. Je n'ai pas parlé de gélatine ni d'hélicoptère.

Et le plus marrant c'est l'histoire des sous à l'écran. Si Avatar avait ressemblé à un vieux film fauché avec des effets à la Amiga tu aurais dis la même chose. Si demain tu achètes une maison à un prix assez élevé, tu n'as pas envie qu'elle ressemble à un taudis. C'est juste normal que ton investissement se voit à l'écran sauf si c'est pas ton pognon et que tu t'en fous. Je rappelle juste d'après une itv du prod qu'ils avaient au début 300 000€ pour faire le film mais que c'était un peu juste.

 

Après y a un entre deux entre une prod à 1million et une à 10 000€. Amer c'est 300 000€ avec un tournage en France et donc des salaires français, de la peloche, une technique qui a du douiller et un directeur photographe qui ne c'est pas contenter du soleil. De plus un prod de film indépendant sait aussi combien son film peut rapporter, donc si il met sa thune il espère ne pas être plumé.

 

On a produit un docu sur Bruce LaBruce, la fille avait un budget pour ça, je savais qu'il y aurait eu quelques dépassements mais je savais aussi que je pourrais avoir un retour sur investissement juste sur la France. Elle m'a demandé plus de thune et j'ai refusé. Par contre elle un % sur les ventes globales. Normal. Pareil sur Last Caress. Je connais le réal depuis 2 mois, on a filé plus de 75% du budget sur une équipe que l'on ne connaissait pas. J'allais pas hypothéquer ma baraque là dessus. Parce que oui c'est mon pognon, que l'on a pas cherché d'aides ni de prod extérieur.

C'est facile de jouer les artistes maudits comme Tanzi qui se bat contre les méchants producteurs mais oui, quand tu fous ta thune personnelle tu veux que ta prod ne ressemble pas à roumain.

Link to comment
Share on other sites

cela dit, j'avais tout de même très envie de le voir, et figurez vous qu'il est passé ici. mais dans un festival hier, donc un lundi, même pas en période de vacances scolaires, et à 14h15!! Evidemment comme beaucoup d'honnêtes travailleurs, j'avais autre chose à foutre à ce moment là que d'aller le voir! Déjà que c'est absoluuument pas le type de film qui va interesser le type de spectateurs qui se rendent généralement à ce festival là, mais programmé de cette manière là, je suis juste dég!

Link to comment
Share on other sites

A titre perso, j'en ai un peu marre qu'on discute systématiquement du budget du film, au point que ça en devienne un argument marketing.

Déjà c'est pas systématique, c'est juste un étonnement face au sujet. Après je te rassure, pendant le film je ne calcule pas le coût de la location de la voiture de flic ni les pâtes à faire pour l'équipe C'est après que j'analyse.

 

Après oui je suis jaloux car je connais de jeunes réals qui avec 100 000€ peuvent faire des trucs qui déménagent. On s'en tape tous les jours (Human Centipede, Clerks, Evil Dead, Amer) et on adore mais si on le dit on passe pour un radin

Link to comment
Share on other sites

je sais, je re-fais ma chieuse, mais à 100 000€, l'équipe travaille gratos ou au black. Si demain je construis un superbe immeuble design que tout fan d'archi va adorer mais que pour ça, j'embauche plein d'ouvriers durant 3 mois, que je paye pas, parce que vous comprenez, bosser pour l'amour de l'art ça n'a pas de prix, tout le monde va trouver ça scandaleux. Quand vous parlez de prix, de cout, vous parlez systématiquement du prix du matos ou d'autres éléments, et pas de la centaine de personnes qui se crêve le cul pour que ça marche. çe me soule, parce que c'est mon métier, je connais pas tout vos métiers, mais j'aimerai voir vos gueules si demain on vous demandez de les faire gratos durant des mois entiers "parce que tu comprends c'est un beau projet"!!

Si c'est une fois, pour un ami, ou un projet qui tiens vraiment à coeur ça passe, mais qd on essaye de m'expliquer que bon, y a plus autant d'argent ds le ciné, tu comprends, alors ça va devenir la norme de bosser à -50%, mais bon, si on veut continuer à voir des films faut faire des sacrifices ma pôv tu comprends, ben ça me soule. C'est carrément ce qu'il est en train de se passer dans mon métier, et ce qui fait que plein d'amis à moi renonce, parce leur boulanger, il s'en bat l'oeil de l'amour de l'art, il veut de la vraie thune, et j'ignore combien de temps moi même je supporterai ce que l'on me demande de faire dans ce job, en ayant de moins en moins d'avantages ou de thunes, et de plus en plus de contraintes parce que bon, hein, c'est un petit budget, alors si en plus, tu pouvais aider aussi ton pote machino, parce que hein bon, petit budget tu comprends...

Link to comment
Share on other sites

Tu dis encore n'importe quoi Stéphane. A titre perso, je suis spectateur, je ne produis pas, je ne réalise pas, je ne fais que payer ma place, c'est pas mon pognon à l'écran. Ni le tien en fait.

Et puis si tu veux aller par là, le film étant vendu dans une quinzaine de pays je crois, a priori, il est déjà rentabilisé.

 

Pour la comparaison avec Amer, c'est bien gentil: tu parles de 2 réals, certes talentueux, mais qui sortent de nul part et qui font un film pour un public ultra-ciblé qui, en plus, ne se rend pas en masse dans les salles pour voir du genre français. Donc oui, Amer est un tour de force technique, mais en terme de background, entre eux et Dupieux (qui pourra toujours compter sur les mecs qui achètent ses disques), y'a une grosse marge et la mise de départ peut pas être la même.

 

Après pour le côté épuré, t'appelle ça de la feignantise, c'est bien. A titre perso, je vois des cadres assez soignés et j'ai pas l'impression qu'il manque des mouvements de caméra "utiles".

Link to comment
Share on other sites

Et je parle pas vraiment de Stephane la hein, je trouve juste ce débat représentatif de ce que je vis depuis qq temps dans ce métier, et qui fait que bon, je sais qu'à plus ou moins long terme je vais devoir l'arrêter, car les sacrifices qu'il engendre ne seront plus à la hauteur des bénéfs qu'on pouvait en tirer jusque là.

et encore une fois, je ne parle pas du budget de Rubber précisément que je ne connais pas et dont je me fous un peu, je parle de l'argument "puisqu'on fait des chefs d'oeuvre avec 100 000€, je ne comprends pas qu'on mette 3 millions dans un film!"!!!!

Link to comment
Share on other sites

Oui mais Flo, Steph n'a jamais dit qu'il ne voulait pas payer les techniciens etc... Loin de la. Tu extrapoles un peu son histoire des pates et des lumieres qu'il branche lui-meme. La il dit juste que non seulement il y a juste quelques dizaines de personnes creditees au generique, mais en plus qu'apparemment le budget est passe de 300,000 euros a 1m d'euros sans vraiment de raison. Bien sur, lui il le ferait p't'etre avec 3 personnes pour 100,000 euros, mais 1m ca lui parait un peu scandaleux, ce qu'on peut tous un peu comprendre...

Link to comment
Share on other sites

je sais, je re-fais ma chieuse, mais à 100 000€, l'équipe travaille gratos ou au black. Si demain je construis un superbe immeuble design que tout fan d'archi va adorer mais que pour ça, j'embauche plein d'ouvriers durant 3 mois, que je paye pas, parce que vous comprenez, bosser pour l'amour de l'art ça n'a pas de prix, tout le monde va trouver ça scandaleux. Quand vous parlez de prix, de cout, vous parlez systématiquement du prix du matos ou d'autres éléments, et pas de la centaine de personnes qui se crêve le cul pour que ça marche. çe me soule, parce que c'est mon métier, je connais pas tout vos métiers, mais j'aimerai voir vos gueules si demain on vous demandez de les faire gratos durant des mois entiers "parce que tu comprends c'est un beau projet"!!

 

Mais superflo ne m'engueule pas. C'est pas comme si demain je roulais en Porsche et que je voulais te payer le smic par mois. Moi je ne suis pas payé sur Last Caress, je ne le serais pas sur le prochain. Je prends sur les bénéfices si le film marche . Faut être réaliste, suivant le genre de film, en ce moment tu n'es pas sûr d'être rentable à cause de pas mal de facteurs. Genre le piratage, le manque de diffusion etc ... Si tu bosses pour un téléfilm tu sais que c'est payé. Pour un petit film d'horreur français, heu un peu moins. Parce que la rentabilité est moindre. C'est pas de ma faute quand même

 

Oui avec 100 000€ tu paies les gens plus un % sur les bénéfices. Alors effectivement tu auras moins d'élecro pour t'aider, tu n'auras peut être pas du Nutella le matin, ton film ne va pas ressembler à Avatar mais ne vas pas non plus ressembler à Lady Blood Il se peut aussi qu'il soit tourné dans un autre pays moins chiant pour les charges sociales.

Mais à la différence c'est que ne je prends rien sur la bête avant. Parce que je sais les risques et que je les prends depuis 5ans avec le Chat qui Fume et que je bosse à côté dans un boulot de merde. Donc je ne corresponds peut être pas tout à fait avec les prods que tu côtoies (je dis ça au hasard hein).

 

Mais oui tu investis à hauteur de tes attentes. Si tes attentes sont limitées, ton budget est limité. Logique. Tu peux mettre 3millions dans un film, je m'en fous. Si le prod est d'accord c'est son problème. Moi je ne fous pas 1 000 000 dans Rubber c'est tout. Sauf si c'est pas mon pognon

 

Après Tanzi faut arrêter les "mauvaise foi" et les "tu racontes n'importe quoi" car tu ne lis rien en fait.

Si le film est rentabilisé, tant mieux. J'en suis ravi et d'ailleurs j'ai précisé d'ailleurs que je trouve ça bien que ce genre de prod sorte au cinéma.

Après Dupieux sort d'un gros bide, il est connu du milieu mais pas du tout du public, Mr Ozio ça date de 10ans et sur les affiches je crois ne pas avoir vu "par le réalisateur de steak" (mais je me trompe peut être). Le public visé ne se rue pas non plus en salle et au vu du résultat au box office je ne crois pas me tromper. Et on parle d'un scénario avec un pneu qui tue des gens.

 

Pour en revenir à la mise en scène, il y a de très beaux plans encore une fois. J'ai juste dis que dans l'ensemble (écriture, photo, mise en scène etc ...) j'ai trouvé ça paresseux et un peu je m'en foutiste.

Link to comment
Share on other sites

Si c'est une fois, pour un ami, ou un projet qui tiens vraiment à coeur ça passe, mais qd on essaye de m'expliquer que bon, y a plus autant d'argent ds le ciné, tu comprends, alors ça va devenir la norme de bosser à -50%, mais bon, si on veut continuer à voir des films faut faire des sacrifices ma pôv tu comprends, ben ça me soule. C'est carrément ce qu'il est en train de se passer dans mon métier, et ce qui fait que plein d'amis à moi renonce, parce leur boulanger, il s'en bat l'oeil de l'amour de l'art, il veut de la vraie thune, et j'ignore combien de temps moi même je supporterai ce que l'on me demande de faire dans ce job, en ayant de moins en moins d'avantages ou de thunes, et de plus en plus de contraintes parce que bon, hein, c'est un petit budget, alors si en plus, tu pouvais aider aussi ton pote machino, parce que hein bon, petit budget tu comprends...

tu sais leur boulanger quand il s'est installé à son compte il en a chié et il a bossé des mois gratuitement à rembourser un prêt et son banquier il voulait de la vraie thune, il s'en battait l'oeil de l'amour du bon pain artisanal et de l'augmentation du prix de la farine...

 

ce que je veux dire, c'est que ce débat sur Rubber en cache un autre sur le monde de l'entreprise en général et ses inégalités : peu importe la branche dans laquelle on exerce, il y aura toujours des grosses structures avec des salaires globalement corrects et une division précise des tâches et des petites, voire très petites structures dans lesquelles les rôles sont flous, les conditions très aléatoires et les sacrifices parfois inévitables.

et le showbiz n'est pas la branche qui brasse le moins de thune, faut juste voir comment elle est répartie : comment veux-tu que johnny depp se rince le gosier avec du pinard à 10 000€ la bouteille en étant 6 mois par an en vacances si d'autres ne font pas de menus sacrifices ?

Link to comment
Share on other sites

Bon, je crois que pour a case "pognon" les 20 dernières pages se résument par "Putain, un million d'euros, pour 4 teckos, trois semaines de taf, 10 figurants, un appareil et un pneu, même si les contraintes productives sont là, ça ne se voit pas à l'image..."

 

Mais le film il marche ou pas ? Je parle en terme d'entrées, il est certain qu'il sera vendu dans 3 pays et c'est marre, on n'en parlera plus...

Link to comment
Share on other sites

En presque 20 pages de discutions, la seule chose que je retiens c'est que Stéphane connaisse l'amiga.

J'en reste bouche bée

 

J'aime ta remarque post-moderne... (tiens d'ailleurs comment on fait pour proposer un smiley avec un panneau qui dit : "ta gueule, c'est Post moderne".... Ou bien "ta gueule,c'est avant-gardiste"...)

Link to comment
Share on other sites


×
×
  • Create New...