Jump to content

Jurassic Park III - Joe Johnston - 2001


DPG
 Share

Recommended Posts

Pas de thread non plus ?

 

Bon, ben grâce à TMC, on continue la rétro de la trilogie des dinos. Pas revu ce troisième épisode depuis la sortie en salles ! A l'époque, j'avais adoré le premier, et j'avais une certaine sympathie pour le second. Et j'avais pas accroché du tout à ce troisième volet au cinéma... Je voulais cependant le revoir depuis un moment, surtout que j'en entendais souvent du bien ici ou là... Et bien je l'ai un peu revu à la hausse je dois dire. Tout n'est pas toujours parfait, mais j'ai plus apprécié ma vision du soir.

 

C'est bis, ça c'est sur. Après un premier volet que je qualifiais de film d'aventures "avec un grand A", j'aurais envie de dire qu'on a ici un film d'aventures "avec un grand B". C'est très "série B", dans l'approche, ça peut être une qualité, un défaut, tout dépend du public. C'est d'ailleurs pour ça que le film a partagé, a rencontré un public, mais moindre que les deux premiers volets... Bon, quand je dis série B, on parle qd même d'un film à 100M de $ hein. Et le film les porte plutôt bien, car c'est vraiment généreux en action. C'est à la fois une des qualités du film et un défaut, car sortie de ces séquences d'action, et ben y a pas gd chose à se mettre sous la dent. Au niveau des persos, si on est content de revoir Sam Neill, les autres sont tous plus translucides les uns que les autres... Et la fin est assez nullissime. Mais malgré ce budget, et son statut de blockbuster, le film m'a aussi fait penser à un Nu Image. Mais un Nu Image qui n'aurait pas les défauts des Nu Image, à savoir qu'on voit du Dino, beaucoup,(et correctement fait sur un plan technique) et qu'on a un vrai réal aux commandes.

 

Voilà, bilan mitigé. A titre perso, je préfère la facture hollywoodienne des deux premiers, mais je sais apprécier le coté rentre dedans de cet opus. C'est moins ambitieux, mais (parfois) plus efficace, même si les dinos sont moins emblématiques que les précédents (ça manque de T-Rex !). Un opus honnête donc, qui ne fait pas honte à la trilogie malgré qques défauts...

 

Anecdote à l'arrach trouvée sur Wikipedia : L’idée de départ de Steven Spielberg était que l’on découvre le personnage de Sam Neill en vie sur l’île du premier épisode. Après qu’on l’ait interdit de poursuivre ses recherches, il y serait retourné en cachette et aurait vécu dans un arbre tel un Robinson Crusoé. Mais ce projet fut finalement abandonné.

 

Link to comment
Share on other sites

J'avais bien aimé la scène complètement conne, avec Laura Dern qui parle difficilement avec la jungle, et son fils qui regarde des dinoconneries à la télé. Cette scène résume le film dans son intention.

Le reste franchement... c'est pas Spielberg, et c'est sursigné. On appelle cela de la modestie B, dans le pur esprit vade retro Spielberg.

Personnellement j'appelle cela de la vacuité négligeable dans le cas précis.

Ca a couté pire que le deux, et c'est une connerie noire, alors la série B hein...

Link to comment
Share on other sites

J'avais bien aimé la scène complètement conne, avec Laura Dern qui parle difficilement avec la jungle, et son fils qui regarde des dinoconneries à la télé. Cette scène résume le film dans son intention.

 

Ben d'ailleurs quand je pense au film, je pense EXACTEMENT à cette scène Avec le temps je sais jamais si je dois en rire ou en pleurer, mais dans le doute...

 

Link to comment
Share on other sites

c'est celui où y'a un gosse qui fait des barres parallèles avec un tuyau?

 

bon je croyais qu'Owen Wilson avait joué dans un Jurassic Park mais non.

 

Moi j'avais bien aimé la scène des Ptérodactyles dans la cage.

Link to comment
Share on other sites

Mais bien sur c'est la seule qu'on peut retenir du 3.

Pourquoi?

Elle a un lien avec Spielberg, le un, Laura Dern + Sam Neill...

C'est comme si on avait Richard Dreyfuss et Robert Shaw qui se parlaient au tel dans JAWS 3.

Vous imaginez l'effet?

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
 Share

×
×
  • Create New...