Jump to content

Saint-Ange - Pascal Laugier (2004)


Rocket33r

Recommended Posts

histoire de justifier ma présence avant d etre mis a l amende par RU

 

 

bon, j'ai bien apprecié ce film que 75% ici d une élite de vieux raleurs ont apparemment dénigrés et trouvés prétentieux, là ou vous voyez de la prétention j y vois de la générosité, oui il y a plein de références mais elles m apparaissent pas grossieres au point de chier sur le film puisque 90% de ceux qui verront le film n'en connaissent pas la moitié et prendront le film pour ce qu il est c'est à dire un film fantastique contemporain et européen , qui ne joue pas la carte de la facilité.

 

Un bon premier film fantastique un peu bancal et pas toujours convaincant et original, certes, mais avec une atmosphère réussie, superbe visuellement, des actrices souvent dénigrées qui livrent une bonne performance, une derniere demi-heure qui est un régal (mix entre l au delà et la derniere partie du jeu RE), j en attendais rien donc ca aide!.

 

certes, ce n'est pas du niveau de l'echine du diable and co...

 

et puis il y a une superbe scene choc à la 25eme mn ....

 

de toute facon, je comprends pas ceux qui conchient sur ce film et adulent Calvaire car finalement ces 2 premiers films ont les memes défauts et qualités?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!?

 

des références a la pelle, c'est un premier film, visuellement parfait, interprétation "bien mais pas top" , un chtit peu transgressif dans les 2 cas, etc

Link to comment
Share on other sites

un film bancal mais interessant. De toute façon il fait partie de l'équipe Gans donc tous les grands cinéphiles que l'on voit sur le net lui ont tiré dessus à sa sortie. Le prochain Gans se sera pareil et le prochain Laugier aussi. Heureusement que le cinéma ne s'arrête pas au net ...

 

ce que j'avais dis sur Devil

je crois que l'on tire toujours des conclusions trop hatives quand on file un méga gros budget à un mec. Alors si en plus c'est un fanboy ... on lui tire dans les genous.

On reproche de toute façon aux français ce que l'on laisse passer aux autres. Ex: Tarantino cite à tout va ses références et c'est un mec cool, Laugier ou Gans cite 4 films et ils sont puant. C'est bien français tout ça.

 

Calvaire à une magnifique photo qui enterre ce film. Mais je l'aime bien ce St Ange même si Laugier aurait pu faire largement mieux et y'avait moyen de le faire.

Link to comment
Share on other sites

Un film pas foncièrement mal réalisé, mais profondément chiant.

 

La scène vers le début du film avec le gamin qui doit aller chercher de la flotte dans la salle de bain est quand même bien flippante, mais pour le reste c'est pète-couilles comme du Balaguerro. Sans parler du choix Ledoyen-Doillon, le genre de doublette faisandée qui vous plombe un film (encore qu'on a vu Ledoyen plus nulle).

 

Mais comme le réal a l'air capable de torcher quelques plans, reste à savoir ce qu'il peut faire avec une vraie histoire.

Link to comment
Share on other sites

j aime bien le Darkness de Balaguero (because Lena Olin peut etre) et qui est loin d etre mauvais. D'ailleurs neil Marshall a piqué 2 scenes (l hopital et la premiere apparition du crawler )du film pour the descent mais bon c'est HS.

 

Le casting est certes pas top pour st ange mais vous auriez mis qui pour jouer le role de doillon (quoique avec mallaury nataf ) a la place,a part remplacer ledoyen par gillain ou cotillard.

 

pas grand chose a dire de plus, premier film honnete et maladroit, pas plus pretentieux que d autres.

Link to comment
Share on other sites

Réalisé avec soin mais en effet très chiant et bancal. Les ellipses, c'est bien, mais il ne faut pas trop en abusé, surtout qu'ici on a réellement l'impréssion que le scénario n'est pas terminé.

 

Et puis, on reste à des années lumière de la beauté et de l'émotion d'un film comme "L'échine du diable".

 

Si certain sont pret a ce contenter de film comme celui de Laugier, pourtant en tout point inférieur, ben, tant mieux pour eux !

Link to comment
Share on other sites

de toute facon, je comprends pas ceux qui conchient sur ce film et adulent Calvaire car finalement ces 2 premiers films ont les memes défauts et qualités?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!?

 

Ce n’est pas faux.

Je re-essayerais de donner une chance à ce Saint Ange qui avait certaines qualités, chiant mais avec de bonne intentions.

Link to comment
Share on other sites

Si certain sont pret a ce contenter de film comme celui de Laugier, pourtant en tout point inférieur, ben, tant mieux pour eux !

On s'en contente pas. Perso je trouve que ce film même loupé est bien plus intéressant que pas mal d'autres films français... même que plus de 90 de la prod française.

Link to comment
Share on other sites

Si certain sont pret a ce contenter de film comme celui de Laugier, pourtant en tout point inférieur, ben, tant mieux pour eux !

On s'en contente pas. Perso je trouve que ce film même loupé est bien plus intéressant que pas mal d'autres films français... même que plus de 90 de la prod française.

Ah ben évidement, si tu compares ça a Brocéliande ou aux Bee Movies, c'est sur que Saint ange est un chef d'oeuvre !

Link to comment
Share on other sites

Je n'arrive pas à me motiver pour voir Saint Ange.

 

Par contre les remarques d'ordre physique sur les actrices, c'est franchement moyen.

Lou Doillon, c'ets comme pour tous les acteurs.actrices. Il suffit de trouver un bon directeur d'acteur/trice et elle donnera le meilleur d'elle-même. dans Mauvaises Fréquentations, elle y était très bien.

Link to comment
Share on other sites

Toute façon, hein, s'il suffisait du seul talent pour percer dans un milieu aussi hermétique que le ciné (ou l'édition), ça se saurait... N'empêche, voici mon avis d'il y a longtemps et j'assume tout

 

Tout comme mon camarade Stéphane E (le rédac qui avait fait la fiche principale sur CinéH), j'ai été très impressionnée par ce premier film de Pascal Laugier. C'est beau, c'est poétique, les images sont superbes (l'une des dernières m'a littéralement tétanisée !), certains moments sont bien flippants et l'on devine toutes ses influences sans qu'elles ne noient le film. Catriona MacColl est, de plus, une présence très appréciable.

 

Virginie Ledoyen est impeccable de retenue et de mystère et je lui tire mon chapeau pour avoir tourné ce film enceinte de 5-6 mois. Ca fait du bien de voir que certains cinéastes voient autre chose dans une actrice que l'on pourrait qualifier comme "grand public" et qu'en plus, cette actrice s'en sort avec toutes les honneurs.

 

Le seul bémol pour moi : Lou Doillon. Elle ne m'a pas fait croire une seule seconde à son personnage que je suppose légèrement attardé mental. Cela ne m'a pas gâché le film mais plutôt bien agacée du début à la fin. Rajout de maintenant : Je ne peux pas la blairer, je trouve qu'elle joue comme un torchon usé et ce, dans tout ce qu'elle fait.

 

Contrairement à ce que j'ai lu dans quasiment toutes les critiques, je n'ai rien trouvé d'incompréhensible à la fin du film - au contraire, je trouve qu'elle ouvre la voie à de nombreuses possibilités imaginables par le spectateur et j'apprécie ce genre de fin. J'ai mes propres idées, bien sûr, mais je ne spoilerai rien, cela va de soi.

 

Bravo, Mr Laugier - espérons que l'on verra bien d'autres productions françaises de ce genre dans le futur.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Vu sur France 3 hier à minuit.... Et j'ai eu du mal à garder les yeux ouverts jusqu'à la fin parce qu'on s'emmerde quand même passablement... J'ai du passer à côté de certains choses, car j'ai trouvé que le film ne dégageait aucune ambiance particulière, si ce n'est à la fin

(le plan de Ledoyen avec son foetus dans les bras m'a cloué sur place)

- et ce malgré une photo absolument remarquable et un gros travail évident pour rendre cet orphelinat mystérieux et inquiétant. Ledoyen est pas mal à mon sens, Doillon n'est pas crédible la plupart du temps, et je ne comprenais pas un mot à ce qui disait la grosse bonne femme.

Pas top.

Link to comment
Share on other sites

C'est pas d'un orthodontiste dont à besoin Lou Doillon, c'est de cours de diction. A sa décharge, on peut argumenter que c'est un défaut récurrent du cinéma français...

 

La dernière fois que j'ai vu un film français d'un réalisateur d'influence italienne, c'était...Brocéliande. Film que je n'avais pas détesté , par ailleurs, mais dont les bonnes intentions m'avaient davantage sauté aux yeux que les relatives qualités de l'oeuvre (dont on retiendra par exemple un début giallesque assez sympathique et un joli monstre fourre-tout). Saint Ange c'est un peu pareil, ça ne m'a pas emballé plus que ça, mais je reconnais des choses de-ci de-là : une sincérité évidente, une portée émotionnelle assez bien transcrite, un goût de la belle image auquel je ne peux qu'adhérer

 

 

Virginie Ledoyen nue au milieu des fantômes !

 

 

, des références qui changent un peu du tout venant.

 

C'est pas mal et ça a le mérite d'exister.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Tout pareil que le monsieur d'au dessus...sauf pour Broceliande

 

j'ai été pas mal emballé par la proposition de Laugier, tout est très (trop ?) léché, c'est joliment réalisé et il y a une telle classe que je ne peux dire du mal... oui le film ne propose pas quelque chose d'original, le rythme est un peu lent et il ne s'y passe pas grand chose... mais j'ai beaucoup aimé me faire mener par le bout du nez pendant une 1h30.

 

on est dans l'attente pendant tout le film ce qui crée un petit plaisir enfin pour les plus masochistes...après je comprend que l'on puisse être déçu par le manque de "rebondissement" mais c'est un petit divertissement fantastique français si bien emballé que l'on aurait tord de s'en priver.

Link to comment
Share on other sites

  • 15 years later...

Plastiquement c'est une petite claque. Mise en scène léchée, superbe photo, belle direction artistique, des effets visuels qui font encore leur petit effet, un chouette sound design...Virginie Ledoyen est vraiment impliquée et livre une belle performance, Catriona McCall, toujours aussi classe.

 

Ça fait pas mal de qualités mine de rien, n'empêche que j'ai trouvé ça hélas raté dans les grandes largeurs. C'est quand même bien chiant, jamais flippant, austère et très classique. Comme beaucoup de premiers films, c'est bien trop référencé, sans jamais égaler ses modèles. 

 

Il y a quand même quelque chose, une ambiance, une certaine poésie qui s'en dégage, mais ça ne m'a pas emporté et le film m'a laissé sur le côté. 

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...