Jump to content

3 extremes de Fruit Chan, Park Chan Wook, T. Miike (2005)


The Wall

Recommended Posts

Sujet : 3 segments produits par Hong-Kong, Corée du sud et le Japon. Nouvelle cuisine : une femme trouve une recette un peu spéciale qui permet de rajeunir. Coupez : un figurant séquestre un metteur en scène et sa femme afin de se venger. La boite : une jeune femme rêve qu'elle finira enterrée vivante dans une boîte... Attention ! Ceux qui attendent de frissonner pourront attendre longtemps car "3 extremes" est plus un champ d'expérimentations pour trois auteurs qu'un réel film d'horreur. Certes, les histoires ont toutes une base horrifique, mais chaque cinéaste semble s'être évertué à en détourner le potentiel horrifique afin de créer une oeuvre personnelle. Comme chaque cinéaste a sa personnalité propre, il ne faut donc pas chercher de cohérence entre les trois segments proposés ici, tous très différents. Le premier de Fruit Chan joue à fond la carte du dégoût et y arrive souvent. Sa métaphore sociale n'est pas inintéressante et se révèle finalement plutôt corrosive. L'ensemble laisse une étrange impression (assez désagréable, mais c'est le but recherché). Le second segment de Park Chan Wook est le plus formaliste des trois. Une beauté esthétique au service d'une histoire d'un sadisme assez rare. On peut être hermétique à cette stylisation de la violence, mais l'ensemble est formellement magnifique. Le dernier segment est signé Takashi Miike. Ici, le cinéaste se rapproche plus de Lynch que de son hystérie habituelle. Son segment est visuellement magnifique et psychologiquement intéressant. C'est aussi le segment le plus lent et contemplatif (on note une belle utilisation du silence). L'ensemble est donc très hétérogène mais d'un réel intérêt artistique. Prétentieux diront certains (et ils n'ont pas tout à fait tort non plus). XXX [img]http://www.cineasie.com/CinemaKorea/3Extremes/3ExtremesAffiche.jpg[/img]
Link to comment
Share on other sites

Le film n'est pas passé par chez moi donc je ne pourrais m'étendre sur le sujet mais il a meilleurs réputation que "3 histoires de l'au-delà" où il n'y avait parait il que 1 histoire intéressante et là il y a quand même 3 grand réal derrière ! A choper en dvd donc !
Link to comment
Share on other sites

Je reprends mon avis de l'époque (sortie du DVD) "Box" : Emballé je suis, mais surtout d'un point de vue esthétique (c'est beau à en pleurer) et structurel. Maintenant, j'avoue avoir déjouer le "truc" dès le début, ça m'arrive pas souvent, alors là ça a m'a un peu dérangé, mais bon pas au point de faire mon malin non plus : la qualité est là, et une fois la "surprise" (ou non-surprise) passée, il restera effectivement un magnifique conte macabre. "Dumplings" : belle photo, belle musique. L'histoire en elle-même ? Intéressante, quoiqu'un peu baclée (mais je mets surtout ça sur le compte de la version courte). "Cut" : le plus "surprenant" des trois, mais pourtant j'ai pas trop accroché. Je suis loin d'être détracteur de Park Chan-Wook à la base, mais là c'est clair qu'il leur donne du grain à moudre. C'est 100% esbrouffe, et pas grand chose de concret à se mettre sous la dent. C'est au final "Box" qui est pour moi le plus réussi des 3 courts, et en même temps le moins "choc pour faire choc" (et c'est du Miike pourtant...) Dans la globalité, je suis loin d'être subjugué par "Three... Extremes" donc. Le pari est relevé dans le sens ou on a bien 3 courts complètements différents à tout point de vue, mais je me demande vraiment si le mot d'ordre n'était pas de faire les histoires les plus choquantes possibles (ce qui expliquerait l'appelation "monster" ou "extreme") et tant pis si les histoires n'ont pas une réelle force dramatique (là encore, c'est le court de Miike qui s'en sort le mieux, ou du moins qui me touche le plus).
Link to comment
Share on other sites

[quote="The Wall"]Sujet : 3 segments produits par Hong-Kong, Corée du sud et le Japon. Nouvelle cuisine : une femme trouve une recette un peu spéciale qui permet de rajeunir. Coupez : un figurant séquestre un metteur en scène et sa femme afin de se venger. La boite : une jeune femme rêve qu'elle finira enterrée vivante dans une boîte... [/quote] Je comprends mieux pourquoi je captais rien à l'histoire du film par la bande-annonce! :D Ils ont fait un gros mix des trois et ils expriment pas clairement que c'est en trois parties distinctes!
Link to comment
Share on other sites

Si j'en crois le message de The Wall l'ordre des parties aurait été inversé pour une diffusion francaise ? J'avais vu une version dvd asiatique, et l'ordre était celui donné par MovieRev : the Box, Dumplings, Cut. Mon avis rejoint d'ailleurs exactement celui de MovieRev sur les trois segments, le plus impressionnant pour moi étant celui de Miike, visuellement magnifique. Cut est vraiment très décevant, particulièrement dans sa forme tape-à-l'oeil, et j'espere qu'il ne donne pas le ton des prochaines réalisations de Park Chan-Wook. Pour Dumplings, il faut absolument voir la version longue, moins orientée "choc" mais bien plus terrifiante en fin de compte.
Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...
Nouvelle Cuisine - Fruit Chan : très intéressant, déviant, et dérangeant. Une bonne entrée en matière...à vous dégouter de la cuisine chinoise :lol: Coupez - Park Chan Wook : Après Old Boy, une nouvelle coquille creuse. C'est très joli, très tape à l'oeil mais y'a rien derrière. Des trois, celui que j'aime le moins. D'ailleurs je ne l'aime pas du tout. La Boite - T. Miike : très joli, onirique, bien fait. Peut être le meilleur de l'anthologie. Un bon moment que ce 3 Extremes, malgré le sketch de Park Chan Wook qui tire le tout vers le bas. Reste l'excellent court de Miike et le sympatique de Fruit Chan qui met mal à l'aise.
Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
  • 5 years later...

vu ce week-end, donc je déterre.

 

je crois que dumplings a été mon préféré car je n'étais pas parti pour me taper une anthologie "arty" et c'est bien le seul qui se donnait vraiment la peine de raconter quelque chose.

ceci dit le miike reste plastiquement et émotionnellement le plus joli.

reste enfin le "cut" qui m'a passablement pompé l'air.

 

au final ça résume bien l'idée que je me fais du cinoche de ces 3 pays:

- hong-kong : rarement subtil mais plutôt efficace

- japon : étrange mais souvent bien torché

- corée du sud : ...ben ils savent fabriquer des jolis téléphones, c'est déjà ça

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...