Jump to content

Un Seul Deviendra Invincible - Walter Hill (2002)


Creepers

Recommended Posts

Undisputed

 

 

Dans la prison où il croupit, le très puissant Mendy sent l'opportunité d'organiser un mémorable et inégal combat de boxe. S'opposeront Hutchen, boxeur milourd condamné à vie pour meurtre, et George Chambers, dit "Iceman", récent champion du monde des poids lourds, stoppé en pleine ascension par une condamnation pour viol...

 

 

Walter Hill nous donne un bon film de frappe nerveux et virile porté par la confrontation animal entre Ving Rhames et Wesley Snipes.

Les combats sont brut, très bien filmés et montés. On sent la violence des coups et certains font très mal rien qu'à les entendre.

 

Un bon film dans le genre.

Link to comment
Share on other sites

Ah ça oui et ça fait plaisir de revoir Walter Hill pondre quelque chose de regardable après les éponges mouillées qu'il a légué en guise de filmo au cours des années 90.

 

D'autant qu'on sent, malgré les inévitables clichés du film de taulard qu'il connaît et apprécie la boxe. Le perso de Iceman Chambers étant ainsi calqué sur l'histoire de l'incarcération de Tyson.

 

Et quel casting ! Du 100 % sévèrement burné, comme les apprécie l'ami Walter ! Pas un film de gonzesses, ça, 'tin, ça fait du bien, de Dieu !

Link to comment
Share on other sites

"Walter Hill pondre quelque chose de regardable après les éponges mouillées "

 

je suis tout nouveau, tout beau mais si il y a bien quelque chose que je n'admets pas c'est qu'on touche à Walter Hill

si Johnny Belle Gueule, Dernier recours, Wild Bill bref là je ne suis pas content du tout Walter Hill est hautement estimable pour ses oeuvres des années 90 bien plus qu'un Steven Spielberg (Hook, Amistad,... et j'en passe des merdes)

Link to comment
Share on other sites

tain je l'ai toujours pas vu et il est epuisé sur cdiscount !

 

Putain c'est LE movie pour toi peter, des gros mecs en sueur qui se collent des gigas pains sur la tronche et des homeboys qui se frittent la gueule, mortel !

 

Le thread homoérotique est chez le nandré.... Ne débordons pas merci.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Enfin vu, et je ne suis vraiment pas déçu.

 

Un film de boxe, sans doute pas le meilleur mais les scènes de combats sont bien emballées. On retrouve la facilité de Walter Hill à se mouler dans un genre et le plaisir est constant durant les 80 mn du film. Le scénario est très fin mais à le mérite de soulever quelque fait : la vie en milieu carcéral, les luttes interraciales, la médiatisation, le Hip Hop (où l’on retrouve quelques figures du Hip Hop de la Nouvelle Orléans et ses environs avec Master P et toute sa click ainsi que les Cash Millionnaires, alors véritable phénomène outre atlantique lors du tournage) et même le sort des indiens lors d’une scène.

 

Comme toujours Hill s’attache au traitement des personnages, peu à la psychologie mais à leurs comportements dans une situation donnée.

Donc un excellent « Walter Hill film » qui s’inscrit parfaitement dans son œuvre.

Vivement conseillé à tous les amoureux de la sueur...

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...
  • 2 years later...

vouais...

 

Walter Hill il est bien gentil, mais c'est quoi cette idée de ilmé un combat sans jamais vraiment le cadrer ? Alors oui on voit bien le public en délire et les barreaux de la cage, pas de soucis, mais moi je voulais voir deux types qui se mettent sur la gueule, à la base.

 

Donc les personnages ils sont pas importants, puisque Walter Hill il s'intéressse qu'au vieux en béquille, ok, pourquoi pas, mais le combat il est pas important non plus ? du coup je sais pas trop ce qui reste.

 

Ving Rhames a la classe sinon. Un joli dénouement également.

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...