Jump to content

Demons 2 - Lamberto Bava - 1987


Lord Ruthven
 Share

Recommended Posts

 

Comme Demons, mais dans un immeuble.

 

On prend la même recette et on recommence. Alors que le premier Demons terminait de manière effroyablement pessimiste, Lamberto Bava remet le couvert, quasimment de la même façon. Tout commence par la diffusion d'un film d'horreur dans le film d'horreur, ce qui provoque l'apparition des Démons sur terre, la suite du tout se résumant à un chassé-croisé sympathique entre un échantillon humain et des saloperies dégoulinantes. Petite orginalité, les Demons utilisent cette fois la télévision, sortant de l'écran façon Videodrome.

 

Du niveau de son prédecesseur, Demons 2 compense ses maquillages parfois douteux et son scénario improbable par un côté décomplexé et rock n' roll -un peu moins que Demons 1, helas-. A la réalisation, Bava fils fait du boulot soigné, n'oubliant pas de se prendre pour Romero quand ça lui chante, malgré quelques instants totalement "autres", alors qu'une femme-démon court au ralenti sur fond de choeurs.

 

On notera un jusque boutisme de bon aloi, la métamorphose touchant hommes, femmes, mais aussi enfants et chien (!). Développant son bestiaire, Lamberto Bava nous offre également un mini-démon aussi brinquebalant que touchant (ceci expliquant cela ?).

 

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Revu hier soir pour la première fois depuis au minimum 15 ans....

Argh! Mais qu'est ce que c'est con! C'est rempli de personnages ridicules agissant souvent à l'inverse du bon sens et réservant quelques réactions aussi inattendues que navrantes: "Nooooooooon, je ne veux pas qu'il vienne à mon anniver-saiiiiiiiireuh!!!! Ouin Ouin Ouin, NON ! !! Partez-tous !! C'est pas juusteuh !! Ouin Ouin !!!" (ceux qui ont vu la scène sauront à quoi je fais allusion ici ).

 

Le film dans le film est hilarant, avec sa voix off débitant des textes ahurissants, la plus belle ligne étant "Ils feront des cathédrales leurx cimetières et des villes leurs tombeaux". La vache, surpuissant!

 

Pour en venir au gnome-démon, on dirait un Ghoulies échappé de l'écurie Empire, sa présence tire le film vers le bas alors qu'il pénait déjà à garder un semblant de qualité.

 

Rigolons également au sujet de l'attaque des démons dans la parking souterrain et où on peut apprécier l'intelligence de nombreux protagonistes se réfugiant systématiquement dans des voitures possédant un toit ouvrant, mais surtout un toit ouvrant ouvert ! Les baveux n'ont plus qu'à y plonger la main pour saisir une mèche....

 

Quant à l'accouchement final, ok c'est du cinéma, mais faut quand même pas déconner:

- aïe, le bébé naître!

(10 secondes après)

- c'est un garçon!

- oh joie!

10 secondes après, la mère marche, court, et est aussi fraîche et pimpante qu'au jour de sa communion.

 

 

Risible de bout en bout.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...

Tiens, j'avais envie d'en revoir des passages cette aprem, aucune idée pourquoi (les zygomatiques sans doute ).

Je l'ai découvert bien après le premier film (pour qui j'ai beaucoup d'affection) qui était déjà à la base un beau bordel. La cote de fun du second film grimpe méchamment (et donc proportionnellement, de n'importe quoi ambiant) et il est quand même très difficile de rester calme lorsque les démons se mettent à cabotiner comme des malades devant la caméra (pire encore que dans l'opus précédent, ce qui touche à l'exploit) ou que Coralina nous fait sa crise d'ado obligée ("espèce de téléviseur !").

Malgré tout, j'apprécie beaucoup la manière dont Bava se sert de son huis clos (avec des plages de calme parfois assez inquiétantes) et va à la fête de la bière aussi.

Et la scène du chien me fait hurler de rire (entre les efforts chevronnés de la pauvre Anita Bartolucci pour s'en sortir et la voix éreintée de sa doubleuse, ah on en profite).

Link to comment
Share on other sites

j'apprécie beaucoup la manière dont Bava va à la fête de la bière.

 

oui...la source du scénario

 

Rigolons également au sujet de l'attaque des démons dans la parking souterrain et où on peut apprécier l'intelligence de nombreux protagonistes se réfugiant systématiquement dans des voitures possédant un toit ouvrant, mais surtout un toit ouvrant ouvert ! Les baveux n'ont plus qu'à y plonger la main pour saisir une mèche....

 

scène tout de même à l'origine du moins mauvais moment de "la horde"...n'en déplaise à Yannick Dahan.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

reprenant globalement la trame du 1er opus, ce Démons 2 ne fait pas pour autant dans la décalque pure et simple. on s'embarque bien sur quelques scènes totalement barrées, comme l'anniversaire, le mini-démon qui sent le gremlins ou le sang acide traversant les étages qui pue l'alien. néanmoins Bava jr semble vouloir mettre le frein sur le nawak et les rebondissements timbrés pour favoriser l'aspect huis-clos, les scènes de survie et le suspense. forcément, la conclusion assez classique déçoit un peu.

 

tiens je vois que personne n'a mentionné la b.o. qui assure, avec du Smiths, du Dead Can Dance (à ce titre, il faut reconnaitre que lamberto a été apparemment le premier à saisir le potentiel de lisa gerrard pour le cinéma), du Cult, du Art of Noise,...

 

ça en fait pour moi une série B d'horreur 80's tout à fait délectable, avec des effets spéciaux tout en latex baveux comme je les aime, qui mange à tout les râteliers mais arrive à proposer aussi des idées originales plutôt bien vues qui ne manqueront pas d'inspirer quelques Ring, Rec, Horde...

 

vivement le 3!

 

l'attaque des démons dans la parking souterrain et où on peut apprécier l'intelligence de nombreux protagonistes se réfugiant systématiquement dans des voitures possédant un toit ouvrant, mais surtout un toit ouvrant ouvert !

j'ai revu la scène attentivement, il n'y a qu'une paire de gourdes pour faire cette erreur...

Link to comment
Share on other sites

 

vivement le 3!

 

 

Ça existe déjà

 

 

Suite officielle (si si !) mais sans rapport avec les deux premiers, signée Lenzi en 91. Plus connue sous le nom de Black Demons. Ça a l'air naze mais je serai curieux de le voir.

 

Sinon concernant Demoni 2 mon avis n'as pas changé : c'est de la bombe !

Link to comment
Share on other sites

Officielle ça se discute

En fait c'est plutôt Sanctuaire le vrai Demons 3, en tout cas c'est ce qui était prévu à la base : le film devait se passer après le passage de la bombe atomique et l'invasion des démons ; les rescapés d'un crash trouvaient refuge dans une cathédrale et y rencontraient des possédés. A force de réécriture, c'est devenu c le film de Soavi !

Ou sinon il y a le comics de l'édition collector d'Arrow qui illustre apparemment l'hypothétique troisième volet...

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
 Share

×
×
  • Create New...