Jump to content

P2 - Franck Khalfoun (2007)


Steve
 Share

Recommended Posts

 

The story centers on a corporate climber (Nichols) who gets stuck working late on Christmas Eve and finds herself the target of an unhinged security guard (Bentley). With no help in sight, the woman must overcome physical and psychological challenges to survive.

 

Trailer : http://media.movies.ign.com/media/955/955938/vids_1.html

 

Ca a l'air pas trop mal, mais alors Wes Bentley grosse erreur de casting à mon avis.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Ça sort le 5 mars 2008 sous le titre Fr "2ème sous-sol"

 

Des infos

 

Le premier film de

P2 est le premier film de Franck Khalfoun. Le réalisateur Alexandre Aja, ici producteur, l'avait dirigé en tant qu'acteur sur Haute tension, et était convaincu qu'il était l'homme de la situation pour réaliser P2.

 

Des spécialistes de l'horreur

Les participants de P2 sont des spécialistes de l'horreur. Le film marque ainsi le retour d'Alexandre Aja, Grégory Levasseur et Frank Khalfoun, respectivement réalisateur, scénariste et monteur sur La Colline a des yeux. La petite Rachel Nichols n'est pas en reste puisqu'elle avait joué dans le non moins horrible Amityville.

 

Alone in the dark

P2 joue avec notre peur intime de l'obscurité. Pas un plaisir sadique, mais un plaisir de spectateur, comme l'explique le producteur Alexandre Aja : "Comme "les Dents de la mer" faisait remonter à la surface notre peur latente de l'eau, notre but avec P2 était de réveiller notre peur d'être enfermé dans un endroit sombre, où personne ne peut venir vous aider. Nous sommes vraiment désolé si nous avons traumatisé certaines personnes, qui ont peur de ranger leur voiture au garage. Nous voulons juste amuser le public !".

 

Que la lumière soit !

Malgré le fait que l'intégralité du film se déroule dans l'obscurité, la lumière a été un des principaux instruments sur lequel a joué Maxime Alexandre, le directeur de la photographie : "Du fait que nous ne pouvions utiliser que des variations de lumière pour représenter les différents niveaux du parking, nous avons découpé le film en trois parties. Dans la première où Angela se sent en sécurité, les lumières sont fortes. Dans la seconde, Angela se trouve dans l'obscurité totale, hormis quelques lumières de sécurité. Dans la troisième partie, c'est un mélange des deux premières. L'idée était de faire monter la tension petit à petit sans que le public s'en rende compte".

 

Une femme de tête

D'après le réalisateur, le principale trait de caractère de son héroïne est son intelligence. Franck Khalfoun explique ainsi le choix de son actrice principale, Rachel Nichols : "Rachel a été prise parcequ'elle est intelligente, et qu'Angela est une femme intelligente. Elle ne prend jamais une décision stupide comme le font tant de personnages féminins dans les films d'horreur".

 

Peur à tous les étages

Le parking représente les peurs des deux personnages du film : il symbolise également la peur de l'obscurité d'Angela, coincé car elle a quitté son travail trop tard, et la peur de la solitude de Thomas, obligé de rester seul toute la journée dans cet immense parking vide.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

ouais ben sans etre catastrophique c'est franchement pas terrible...

déjà faut pas chercher la moindre once d'originalité dans le scénar'. mais ça à la limite on s'en cogne, on aurait pu espérer un truc hardcore et bien rentre dedans de la part du trio qui nous avait concocté l'excellent remake de LA COLLINE... et ben meme pas !

P2 n'est qu'une série b horrifique sans ambition, aussitot vue, aussitot oubliée. pourtant c'est presque sadique, presque brutal, presque glauque mais jamais éprouvant, on ne ressent aucune sensation de claustrophobie, la faute à la mise en sçène de Khalfoun : plate et mal rythmée. mais le gros point noir du film, c'est Wes Bentley ! Movierev avait vu juste, c'est vraiment l'erreur de casting ultime. le gars n'est absolument pas crédible avec sa tete de beau gosse du samedi soir et ses 1m60 les bras levés !faut le voir hurler sur sa victime ou danser sur du Elvis... risible ! ça me dépasse qu'il ait été choisi !

sinon, tout n'est pas à jeté non plus, la photo est soignée, on a droit à quelques scènes gore bien sympa, dont un arrachage d'ongle qui me fait mal rien que d'y repenser ! sans oublier le décolleté ultra plongeant de Rachel Nichols, presque aussi bandant que Jessica Biel et son t shirt mouillé dans TCM !

 

bref, pas une merde honteuse mais une série b complètement anecdotique, je comprends mieux pourquoi c'est passé inapercu aux states.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Vu en salles hier soir.

 

Le film confirme tout le mal que j'ai pu penser et écrire du duo AJA LEVASSEUR depuis leur premier film.

 

Cela fait trois fois à la suite qu'ils nous font le même film, à savoir un ou des gros méchants qui courrent après un ou des gentils.

Y'en a d'autant plus marre que celui-ci est dénué de toute invention et qu'on s'ennuie ferme en comptant les clichés.

Aucun enjeu, aucun suspens puisque chaque climax est prévisible cinq minutes avant.

 

Deux ou trois scènes bien violentes, ok, mais elles ont été piquées d'autre films.

Avec en prime, les commentaires des deux nénettes assises à côté de moi pendant la séance avec un notamment "Trop Grave la fin. Ca déchire"... ben non ça déchire rien du tout, vu que c'est la même que celle de Mad Max I, les couilles et la perversité en moins.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • 4 years later...

bon bah c'est pas mauvais mais insipide, c'est pas nul mais indigeste, la mayonnaise ne prend pas, je crois que pour moi les carottes sont cuites pour le duo Aja/ et l'autre non parce que la c'est juste un cadeau pour leur pote et malgré quelques petites scènes surprenantes dans cette soupe, on se dit qu'il y a plus de suspense et d'enjeux dans TOP CHEF, putain qu'est ce ça me manque... c'est bien top chef !

 

puis le truc qui me saoule c'est que l'aspect sexuel dans un film ricain est rarement abordé pour ne pas dire jamais... quelques images sur un écran (oouuu il l'a tripoté le vicieux !) là ou on pourrait faire tellement glauque et insidieux.

 

pas une daube, juste du fast food.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Moui, c'est pas folichon effectivement, et ce malgré une photo soignée ainsi qu'un effort de mise en scène.

Wes Bentley est effectivement une belle erreur de casting... je n'ai aucune idée de qui est ce mec, mais le rôle de psychopathe ne lui va pas du tout. Jamais inquiétant, ni même crédible, le mec se ridiculise malgré les efforts et la volonté qu'il injecte dans son personnage. La Nichols est bien plus efficace... Le problème est qu'elle a exactement le même rôle que 2500 autres blondes à gros seins avant elle.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...