Jump to content

CJ7 - Stephen Chow (2008)


Florent
 Share

Recommended Posts

 

A fantasy tale featuring state of the art visual effects, CJ7 is a comedy about a poor laborer father played by STEPHEN CHOW and his young son. When a fascinating and strange new pet enters their lives, they learn a poignant lesson about the true nature of family and the things money can't buy.

 

 

TRAILER

 

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 2 months later...

enorme succès en Asie... et enorme bide aux USA.

Sorti par Sony, le film amasse à peine 150 000 $ de recettes en trois semaines. auatnt dire que la sauce ne prend pas du tout, faisant encore trois fois moins de résultats que Shaolin Soccer et sans mentionner Kunf Fu Hustle et ses 17 patates.

la sortie française du 30 juillet prochain sent un peu le sapin.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
la sortie française du 30 juillet prochain sent un peu le sapin.

 

Effectivement, dixit FilmsActu le film sortira directement en dvd pour la France.

 

D'ailleurs le film se fait tailler un short sur le même site --> http://www.filmsactu.com/critique-cine-cj7-2130.htm

 

par contre ils disent ausis que Crazy kung fu était sortie direct en dvd ce qui est faux...

 

Moi qui attendais le film je suis refroidi d'un coup

Link to comment
Share on other sites

Pour un film niais destiné à un public très jeune, ce n'est pas si désagréable. Une sorte de remake mixant E.T. et FLubber avec la touche gentiment décalée de Chow. La bestiole ne sert à rien à part s'en prendre plein la gueule du début à la fin mais les délires visuels sont toujours présents même si beaucoup moins (toujours du Kung Fu absurde , il reprend meme une scene de Shaolin soccer) la gamine qui joue son gamin ( ) personnage principal de l'histoire est excellente.

Puis il a quand même réussi à glisser à la fin un des titres les plus ringards de l'Italo Dance, "I like CHopin" de Gazebo et rien que pour ça, respect

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...
  • 3 weeks later...

Très bonne critique sur devildead

 

http://www.devildead.com/indexfilm.php3?FilmID=1763

 

En attendant la mienne sur le compte rendu du Nifff, qui sera extrêmement positive voir plus, j'ai trouvé le film vraiment bon et j'ai même versé ma larmichette, après en avoir entendu que du mal il est temps de vanter les multiples qualités de ce film.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...

Un film sûrement très bien quand on a 10 ans, mais un peu dur quand on en a 30.

 

C'est mignon, c'est pas compliqué, mais faut bien avouer qu'il se passe pratiquement rien. La petite grande fille avec sa voix trafiquée est cool, j'aurais aimé qu'elle soit plus importante dans le film.

 

Sur un thème proche, je préfère Paul, qui vise plus ma tranche d'âge.

Link to comment
Share on other sites

Il est passé il y a quelques mois à la télévision suisse.

J'ai eu envie d'arracher les bras et les jambes des acteurs après 10 minutes, de leur péter les dents et de leur crever les yeux. Et puis finalement je me suis endormi après 30 minutes, incapable de tenir le coup pour pouvoir le critiquer correctement.

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...

Il est repassé hier soir, à la télévision suisse...

J'ai tenu jusqu'au bout cette fois, et il est vrai que le film s'améliore sur la durée - pas bien difficile après cette intro aussi poussive et à la subtilité pachydermique. Mais ça reste relou et démago du début à la fin avec des gags téléphonés, des ficelles graisseuses et pour le coup un doublage catastrophique qui n’arrange évidemment rien.

Link to comment
Share on other sites

Oui, enfin c'est pas le pied non plus hein, t'as quand même envie de te flinguer la tête quand tu vois les programmes de variétés helvètes qui sont les versions pauvres des conneries françaises (et donc internationales). Car oui, la télé suisse est pauvre. Ceci dit, elle a fait mon éducation dans la 2e partie des années 80 où je me suis farcis tous les Argento, Carpenter, Romero et "Les films que vous ne verrez jamais à la télévision" de chez René Chateau. C'était une belle époque...

Link to comment
Share on other sites

moi je mattais les films du samedi soirs, vers 23h-minuit. C'est là là que j'ai découvert Zombie par exemple. Avant les films d'horreur, y'avait une chouette animation façon Jeudis de l'Angoisse. Je sais plus comment ça s'appelait.

ça et les Contes de la Crypte en plein après-midi.

Link to comment
Share on other sites

Sur la télé suisse romande, j'avais découvert un film où une meuf araignée faisait éclater un mec, et où plus tard, un type poussait la mort (avec la faux et tout) depuis un toit et elle explosait. Le mec capable de me retrouver quel pouvait être ce film aurait toute ma reconnaissance.

 

Sinon, à un moment y avait une émission qui s'appelait ça cartonne, avec le mec de Couleur 3 qui faisait des Aristide le scout en live. C'était pas mal.

Link to comment
Share on other sites

moi je mattais les films du samedi soirs, vers 23h-minuit. C'est là là que j'ai découvert Zombie par exemple. Avant les films d'horreur, y'avait une chouette animation façon Jeudis de l'Angoisse. Je sais plus comment ça s'appelait.

 

"le film de Minuit"... et c'est à ça que je fais référence.

Ca existe toujours d'ailleurs, mais c'est le vendredi et ils y passent... CJ7

Link to comment
Share on other sites

Sur la télé suisse romande, j'avais découvert un film où une meuf araignée faisait éclater un mec, et où plus tard, un type poussait la mort (avec la faux et tout) depuis un toit et elle explosait. Le mec capable de me retrouver quel pouvait être ce film aurait toute ma reconnaissance.

 

Je crois bien que c'est Spookies

 

Link to comment
Share on other sites

  • 7 years later...
 Share

×
×
  • Create New...