Jump to content

Body of Evidence - Uli Edel (1993)


Nicolas

Recommended Posts

Genre : Dans l'enfer de la foufoune de Madonna.

 

 

Rebecca Carlson est une femme puissante, intelligente, et à qui tout réussit. Incroyablement belle ( ), elle met tous les hommes à ses pieds ( ). Mais lorsqu'une nuit d'abandon sexuel aboutit à la mort d'un riche businessman (laid et vieux), Rebecca se retrouve accusée de meurtre. Son avocat doit prouver son innocence... jusqu'à ce qu'il soit lui-même pris au piège de sa cliente...

 

L'un de ces films qui me déclenche un certain plaisir coupable... je ne me lasse pas par exemple d'admirer la puissance des dialogues. Madonna en plein délire "Basic Instinct".

 

Scènes de dialogues entre elle et son avocat :

 

Madonna :

-Vous avez déjà vu des animaux faire l'amour ? C'est bestial, c'est intense...

 

L'avocat : Nous ne sommes pas des animaux.

 

Madonna : Si.

 

 

Quelques photos du délit

 

 

 

Madonna en proie à une vive émotion érotique.

 

 

Madonna a deux doigts de conclure avec son avocat.

 

 

Madonna branlant discrêtement Willem Dafoe avant de pénétrer l'antre de l'enfer sado mado : un parking sous-terrain.

 

 

Kikapété?

 

La bande-annonce qui claque (avec tous les meilleurs dialogues):

http://www.mgm.com/video_window.php?formatid=310&videoid=95

 

Plus érotique d'un vieux slibard oublié dans une backroom, MADONNA!!

 

Madonna: (Et si je lui parlais de BASIC INSTINCT 2...)

Sharon: (Si cette connasse croit que j'ai oublié BODY.)

 

Link to comment
Share on other sites

Vu ya pas mal d'années, j'en garde peu de souvenirs, mais j'ai toujours eu une certaine affection pour toute cette vague de sous-Basic Insctinct, donc bon, pourquoi pas le revoir à l'occasion ! Surtout que le film est si bien présenté par notre Haribo !

Link to comment
Share on other sites

 

Ah, combien de fois tu m'en as parler Nico

 

Et c'est vrai que c'est bien nul, mais tellement fascinant ; alternant scènes de culs loupées (même Julianne Moore fait un peu la cochonne !) et scènes de procés avec sous-entendus lourds de sens

 

MADO LA SALE

ça ferait un bon porno ça

Link to comment
Share on other sites

D'abord je suis touché par la remarque de DPG, qu'il en soit salué.

Ensuite, oui Jérémie ce film a tout pour lui. Mado, Dino De Laurentiis, un réalisateur allemand en réponse à un hollandais (genre on va y aller plus dur), Willem Dafoe (certifié acteur traditionnel TTBM, c'est sa légende), Graeme Revell (qui s'en sort bien, honnêtement)...

Quelque soit le résultat, on ne peut qu'admirer.

Link to comment
Share on other sites

  • 9 years later...

J'ai eu la chance de voir ce monument salle. J'en garde le souvenir de Madonna en Sharon Stone du pauvre qui débite des banalités affligeantes notamment lors du fameux interrogatoire:

 

Madonna: "les gens mentent..... Pourquoi ?....(une aspiration sur sa cigarette, long silence)... parce que c’est comme ça"

 

je me souviens enfin de Willemn Dafoe qui rejoue avec Madonna la scène de l’ascenseur d'histoire d'O numéro 2

Link to comment
Share on other sites

Me souviens qu'en salle, c'est la dernière fois que j'ai vu débarquer un bataillon de bidasses en perm' chauds comme la braise, visiblement affolé par des promesses de spectacle touche zizi-pipi-bougies. Une ambiance survoltée de franche complicité masculine.

Bonjour la douche froide, le film étant aussi excitant qu'une branlette contre du crépi..

Sinon F., j'ai jamais laissé entendre que c'était bon... pire sex thriller je te laisse seul juge car au pays des "Nevers talk to strangers", " traces de sang" (Lorraine Bracco ) et autres "color of night", y a débat.

Celui ci a pour moi, des dialogues et une prestation de Madonna pour le moins perturbants, avec de savoureux relans d'accident industriel.

 

WJfPgjR_czA

Link to comment
Share on other sites

:D

Me souviens qu'en salle, c'est la dernière fois que j'ai vu débarquer un bataillon de bidasses en perm' chauds comme la braise, visiblement affolé par des promesses de spectacle touche zizi-pipi-bougies. Une ambiance survoltée de franche complicité masculine.

Bonjour la douche froide, le film étant aussi excitant qu'une branlette contre du crépi..

Sinon F., j'ai jamais laissé entendre que c'était bon... pire sex thriller je te laisse seul juge car au pays des "Nevers talk to strangers", " traces de sang" (Lorraine Bracco ) et autres "color of night", y a débat.

Celui ci a pour moi, des dialogues et une prestation de Madonna pour le moins perturbants, avec de savoureux relans d'accident industriel.

 

WJfPgjR_czA

 

Non mais un sex thriller avec Lorraine Bracco je vais même pas m'aventurer hein.

 

Never Talk to Strangers était gratiné mais quand même plus fun que Body...

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...