Jump to content

Repo Men - Miguel Sapochnik (2010)


Steve
 Share

Recommended Posts

 

In this futuristic action-thriller, humans have extended and improved our lives through highly sophisticated and expensive mechanical organs created by a company called The Union. The dark side of these medical breakthroughs is that if you dont pay your bill, The Union sends its highly skilled repo men to take back its propertywith no concern for your comfort or survival. Jude Law plays Remy, one of the best organ repo men in the business. But when he suffers a cardiac failure on the job, he awakens to find himself fitted with the companys top-of-the-line heart-replacementas well as a hefty debt. But a side effect of the procedure is that his hearts no longer in the job. When he cant make the payments, The Union sends its toughest enforcer, Remys former partner Jake (Academy Award® winner Forest Whitaker), to track him down.

 

HkVSv5SDpyY

 

En gros, c'est Repo : Genetic Opera sans la soupe musicale

Link to comment
Share on other sites

C'est énorme en effet. D'autant plus que le délire de Bousman, c'était de nous infliger la musique, l'esthétique et le gore du plus mauvais goût qui soit pendant une heure et demi (même si j'avoue que la fin torche bien).

 

Mais là, si on remplace Giles et Paris Hilton par Jude Law et Forest Whitaker, je suis pas d'accord !

 

D'autant plus que cette histoire d'organe à crédit, c'est vraiment super con à la base, sorti du contexte gothico-industrio-goro-débilo de base.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 1 month later...
  • 4 months later...

c'était bien!!!!!!!!

bon y'a la trame classique du mec qui doute, que sa femme plaque, qui se fait chasser par son propre camp, des trucs qu'on a déjà vu moult fois, on grille le twist/traitre direct au bout de 5 minutes mais voilà à coté on a des types qui se battent comme des brutes, qui ouvrent des mecs pour leur prendre leurs organes tout ça montré crument, y'a du sang, des chirurgies à foison...

Et puis là fin pèse lourd son lot de pesance, Cronenbergienne à mort, cul, chair et sang

 

Link to comment
Share on other sites

Et ben en fait comme il dit le gars Gourbenj, c'est super sympa. Forest Withaker a l'air stone pendant tout le film et s'éclate comme un fou, dans le rôle de Steven Seagal, Jude Law pèse (putain de scène à la Porte Rose ) et c'est sympathiquement gore. il y a même un twist. En plus c'est pas trop fun, ça vire même bien dark au fur et à mesure.

 

très chouette. J'ai hate de le revoir sur le canapé, une bière à la main.

Link to comment
Share on other sites

Mouais, j'ai trouvé que c'était une espèce de...Nip/Tuck futuriste avec Law/Whitaker en Troy/Mcnamara et la brune refaite de chez refaite bah c'est Kimber! mais version saison 5 ou 6 donc pas les meilleures!

 

Donc, quand même décu, il ne se passe pas grand chose et les dialogues ne sont pas top cad que c'est du cynisme too much, je m'attendais à un film plus froid, là c'est presque une comédie SF un chouia gore!

Certes, le twist explique pourquoi ca vire au nawak rapido

 

 

Bref, je m'attendais à un mix de Robocop et de Train! viewtopic.php?f=6&t=12035 où là, c'est un film très con aussi et y a du prélèvement d'organes purement gerbitif qui m'a surpris par la qualité de ses fx!

Link to comment
Share on other sites

'tain c'est bien gore!

Franchement, je me suis bien poilé devant cette excellente bisserie estivale. Les acteurs ont l'air de s'éclater, le scénario est assez malin (il réussit même à se sortir de ses propres trou par quelques dialogues de rattrapages!) et les scènes d'action parfaitement lisibles. La petite surprise de l'été.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

 

Bin moi j'ai pris un panard d'enfer, que ce soit sur le jeu des acteurs qui démoule, de la ziq et du placement de 2/3 morceau qui le font vachement bien, sur le coté plus malin que prévu du scénar et bien entendu pour l'action, la sf crédible et bien sur le gore.

 

A ranger dans la sainte trilogie des films de SF a la photo grise qui ont parsemé l'année 2010, aka Book of Eli et Daybreaker.

 

J'adoooooooooooore

Link to comment
Share on other sites

vu ce matin au reveil.

 

bah c'est vraiment pas mal. Tres soigné, bien écris (tout d'abord le coté "cool" du job, puis le coté obscur).

L'amitié entre Jude "Cow" and Forest one eye fonctionne et implique bien le spectateur.

 

Apres, quelques points m'ont géné au niveau de la narration

 

 

1. apres son accident, ca ma parait quand meme gros que ces repomen aient pas d'assurance en cas de bleme "sur leur lieu de travail", surtout si ca vient du matos maison

2. plein le cul des nanas gogols qui pensent jamais a se faire un bandage correct pour ne pas se faire reperer par les gardes. au pire, elle se foutait un tampax dans le genou

en plus, elle est moche. On dirait la femme de menage qui nettoie la gare du nord.

3. le coup de la traitrise est tres peu crédible

4. "Ouvre les yeux"

 

 

mais, c'est gore, la scène de lecture de code barre vers la fin est dantesque, le combat pompé sur oldboy sympa, ...bref un peu long et bancal mais tres couillu!

 

vas y Jude, bientot tu piqueras les roles a Statham

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...
  • 2 months later...
  • 3 months later...
  • 1 month later...

Mouais, sais pas trop quoi en penser. C'est soigné visuellement, le pitch est interessant, mais en même temps ça hésite en permanence entre comédie, film cynique provoc' et anticipation désespérée, avec quand même un paquet de trucs incompréhensibles. Certains effets sont utilisés, puis plus, genre la voix off ou les petits arrêts sur image, du coup on comprend jamais où va le film.

 

Sans compter que le sujet était très riche et aurait mérité un développement un peu plus poussé, par exemple tout le long on se demande un peu comment ça se fait que 90% de la population mondiale a des organes artificiels en sachant que finalement pas grand monde peut se le payer et fini démembré par les "Repo".

 

Bon après ya pas mal de bons trucs qui sauvent l'ensemble, mais au final j'ai beaucoup plus apprécié la deuxième partie qui est plus cohérente que la première qui n'apporte pas grand chose, ni cynique ni drôle ni provoc' qu'elle est à force de vouloir être tout ça à la fois.

 

 

J'ai tellement détesté le twist, hyper gratuit et qui n'apporte rien que je préfère l'oublier tout de suite.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Si la scène du "code barre" vers la fin est un véritable petit bijou, j'avoue avoir du mal avec le reste du métrage, et principalement avec les 60 premières minutes emballées un peu n'importe comment. L'introduction est en effet bordélique, l'immersion dans cet univers est salement foireux, l'alchimie entre Jude Law et Forrest Whitaker est totalement artificielle, en gros il n'y a pas grand chose à quoi s'accrocher avant que les choses s'enveniment en dernière partie de film. S'il ne devait en rester qu'un, pour moi, ce serait le Bousman.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...