Jump to content

Hollow Man - Paul Verhoeven (2000)


Dragonball
 Share

Recommended Posts

"Hollow man"

 

 

 

Un équipe de scientifiques réussit à mettre au point une formule capable de rendre un être vivant invisible. Cependant, cette formule est encore assez instable. Sebastien Caine (Kevin Bacon) décide de la tester sur lui. Si cette expérience réussit, il s'avère malheureusement qu'il lui est désormais impossible de retrouver son état normal. Cependant, cette situation a aussi ses avantages, surtout que Sebastien s'avère un peu, hum, psychopathe !

 

 

Attention, je révèle la fin du film !

 

"Hollow man" est un film excellent, nerveux, assez hard niveau violence et qui explore les multiples possiblité offerte par le fait d'être invisible, même les plus inavouable (Quand on pense à l'invisiblité, on se dit que ce serait cool de pouvoir voir sa voisine prendre sa douche sans se faire repérer, mais bon, Verhoeven étant aux manettes, celà va un peu plus loin dans "Hollow man" ! ).

 

La tension régnant au sein du petit groupe de scientifiques, tension psychologique, mais aussi tension sexuelle ( Sebastien voyant d'un très mauvais oeil la liaison entre son ancienne petite amie (Elisabeth Sue) et un scientifique aussi charismatique qu'une endive !), confiné dans un laboratoire situé dans un sous sol obscure, est très bien rendue et va en crescendo, jusqu'au carnage final.

 

Cependant, et c'est bien malheureux, la fin du film est assez décevante. On a en effet droit à un happy end tout ce qu'il y a de plus dégoutant !

Ce pauvre pervers (mais néanmoins symapthique) Kevin Bacon se fait atomiser, laissant ainsi aux 2 tourterreaux tout le loisirs de poursuivre leur idylle on ne peut plus nièvre en toute tranquillité !

 

Verhoeven nous avait habitué par le passé à des dénouments moins politiquement correcte, plus ambigue (Basic instinct) quand il ne laissant pas carrément ses antihéros (comme Rutgher Hauer par exemple) s'en aller tranquillement vers de nouvelles aventures (viol, meutres, pillages ).

 

Ah, c'était le bon temps !

 

Enfin bon, "Hollow man" reste un film agréssif tout a fait joussif, surement pas le meilleur film de Verhoeven, mais bien supérieur à la majorité des films hollywoodiens de ce genre !

 

Il constitue de plus un amusant pendant hardcore au très chouette "Homme invisible" mis en scène par John Carpenter avec Chevy Chase (qui fait quand même moins peur, quelques soit le film, que Kevin BAvcon ! )

 

 

"You 're talking to me ?"

Link to comment
Share on other sites

Alors ça c'est marrant

 

J'ai le DVD là, dans la main, et je vais me mater le film pas plus tard que tout de suite

 

Inutile de dire que j'adooooooooooore ce film

Qui sait, peut être que je suis moi aussi invisible et que je suis en ce moment même a coté de toi, en train de te surveiller !

 

 

En tout cas, bon film !

Link to comment
Share on other sites

Qui sait, peut être que je suis moi aussi invisible et que je suis en ce moment même a coté de toi, en train de te surveiller !

 

Ce n'était pas un site pornographique mais du travail pour ma maîtrise sur le cancer de l'utérus !!!

Link to comment
Share on other sites

Qui sait, peut être que je suis moi aussi invisible et que je suis en ce moment même a coté de toi, en train de te surveiller !

 

Ce n'était pas un site pornographique mais du travail pour ma maîtrise sur le cancer de l'utérus !!!

 

 

Je viens encore de m'ingurgité 4 épisodes de South Park et cette phrase me fait penser à du Cartman, donc je suis mort de rire

Link to comment
Share on other sites

J'adore le personnage de Kevin Bacon, dommage que Verhoeven n'aie pas poussé ses perversions un peu plus loin...(si je pouvais me rendre invisible, toutes les femmes de mon quartier auraient mal au cul ) le final est hallucinant de n'importequoi spectaculaire franchement jouissif (mais franchement nawak )

Link to comment
Share on other sites

Une très bonne 1ere partie ou Verhoeven explore le côté malsain du personnage, bonne ambiance la tension monte bien mais ça se fini dans le slasher simpliste avec un bacon surhomme qui résiste à tout quand même ! Une fin decevante mais assez bourrine et nawak pour être fun.

 

Les effets spéciaux sont très bon.

 

4.5/6

Link to comment
Share on other sites

Qui sait, peut être que je suis moi aussi invisible et que je suis en ce moment même a coté de toi, en train de te surveiller !

Ce n'était pas un site pornographique mais du travail pour ma maîtrise sur le cancer de l'utérus !!!

 

 

Malgré les très mauvaises critiques qu'a eu ce film, je le trouve fun avec un zeste de trash, Verhoeven oblige (enfin, du trash gentil, qd mm...). La 2è partie est moins bonne que la 1ère mais si on met son cerveau en stand-by, ça passe très bien.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...
  • 1 year later...

Hollow Man reste encore aujourd'hui une déception, du moins à l'échelle de la filmographie de Paul Verhoeven (Basic Instinct, Starship Troopers). Car si la qualité des effets spéciaux et de la mise en scène font encore référence aujourd'hui, le film conserve malgré un goût d'inachevé, comme si Verhoeven n'avait pas pu aller au bout de ses excellentes idées, notamment à travers le final beaucoup trop vite expédié. Qu'à cela ne tienne ! Sony, spécialiste ès "Extended Cut" réintégrant seulement des scènes coupées déjà disponibles sur de précédentes éditions, annonce une "Director's cut" de Hollow Man en import. Une appellation intrigante, sous-entendant que le réalisateur est revenu monter le film qui provoqua son départ des Etats-Unis pour retourner en Hollande et réaliser Blackbook.

 

Evidemment les petits pervers lisant ces lignes imagineront qu'enfin la scène de viol de Rhona Mitra sera enfin présentée dans sa version intégrale (tournée par Verhoeven !), mais nous attendrions plutôt ce nouveau montage pour vérifier si oui ou non la narration du dernier tiers du film sera améliorée. Le verdict, lorsque le DVD nous parviendra...

 

 

Le film sera ainsi rallongé de "8 minutes complètement inédites", présenté bien évidemment dans un transfert 16/9 compatible 4/3 au format 1.85 respecté, accompagné d'une piste Dolby Digital 5.1 anglaise, et même si rien n'a été précisé, sans doute de sous-titres français. La liste des suppléments n'est pas encore connue mais ne devrait pas tarder...

 

Sortie USA : 16 Octobre 2007

Sortie France : non communiquée

 

Source: Dvdrama

Link to comment
Share on other sites

Bon, sinon y'a que moi que çà fait chier, tous ces films qui ressortent des placards toutes les cinq minutes dans des versions "la revanche du fils du director's uncut de la mort qui tue 3 le retour, et le remix dans trois semaines"??

 

Quand c'est des vrais director's cut (récemment Payback, bientôt Blade Runner) je dit miam.

 

Quand c'est des plus ou moins fausse édition (Version longue de la trilogie du seigneur des anneaux, de kingdom of Heaven ou récement de Alexandre) je dis pourquoi pas.

 

Pour l'adjonction des scènes coupées la je dis "Fuck Them All"

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Bon, je resors ce sujet, car le topic "Hollowman 2" m'y a fait penser. Et j'avoue être étonné par tant de louanges, là où je pensais la critique (qu'elle soit professionelle ou public) assez unanime envers ce film. Soit.

 

Il n'empêche que pour moi ce film est une sombre merde. Déjà parce que je m'y ennuie. Souvent, voire même tout le temps. Faudra aussi qu'on m'explique où se trouve la trashitude dans ce film juste parce que c'est Verhoeven. Le viol de la voisine ? On ne le voit même pas (achète le dvd mega collector extra edition mega bonus et tu le verras!). Des poches d'hémoglobine pour repérer Kevin bacon. Moui bof. A part ça, les morts des pourchassants du hollowman sont on ne plus classiques, et ne dénotent pas d'un banal slasher. Et surtout une scène qui m'a tué de rire, le coup de l'aimant électro magnétique fabriqué dans la chambre froide, c'est juste sur-hallucinant de débilité dans le mauvais sens du terme. Cette scène est d'ailleurs très bien parodiée dans Scary Movie 2, qui résume parfaitement ma vision de cette scène.

 

Bref, c'est mou, c'est chiant, c'est risible, pas choc pour deux sous, bref, j'aime pas.

Link to comment
Share on other sites

  • 8 months later...

ah ouais effectivement, ça confirme ce qu'il me semblait, les gens n'aiment pas ce film!

 

Moi je l'ai trouvé excellent quoi qu'un peu old school pour son époque. Pour une raison que j'ignore j'étais persuadé qu'il datait de la fin/mileu des années 90.

 

A part la conclusion de l'histoire un peu laborieuse, j'ai aimé: c'est sale et pervers: un grand pouvoir qui ici n'implique aucune responsabilité, Kevin Bacon fout vraiment les boules avec son personnage "je suis super balèze et invisible et je vous emmerde". Les SFX sont plutôt bien, surtout dans leur utilisation (surtout toutes les scènes avec de la vapeur ou de l'eau).

 

Après la trashitude supposée je sais pas trop, je sais pas si le film était vendu pour ça, mais ya quand même un peu de sesque, SPOIL un chien qui se fait éclater contre un mur, du sang (et pas que balancé partout)..bien que la scène du viol ait été coupée.

 

Bon bref pas Paulo à son meilleur, mais quand même du lourd pour moi!

Link to comment
Share on other sites

Je te soutiens John Matrix! Sauf que j'y vois encore du Paulo à son meilleur!

D'autant que j'ai revu le film en bluray, il n'y a pas si longtemps... et j'ai pris mon pied encore une fois. Mon dieu, entre la musique de Goldsmith, le montage, le filmage... ce gros B boosté à l'audace me réjouit toujours autant.

Du bon, du gros, du lourd. Ah que c'est bon.

Et si les gens sont pas contents, bah c'est dommage. Slurps.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Après l'avoir vu en salles et être ressorti trèèèèès mitigé, je l'ai retenté hier en DVD, et je dois dire que je revois quand même mon sentiment à la hausse ! Le film ne devient pas un chef d’œuvre mais c'est vrai qu'il a tout de même plein de bonnes choses à offrir. La mise en place est bien emballée, les prémices de la folie également, et même le final, bien que bourré de conneries, réserve quelques bons moments... Et je ne parle pas des SFX, que je trouve toujours absolument mortels quelle que soit l'apparence de Sebastian ! Bon, à côté de ça, la toute fin est toujours aussi décevante et convenue à mes yeux, certaines idées attrayantes sont sous exploitées, et on sent bien les limites "hollywoodiennes" du projet (notamment dans le fait qu'on rechigne beaucoup plus à se lâcher sur le cul que sur la violence). Voilà, bilan toujours mitigé donc, mais finalement, en prenant le film pour ce qu'il est, et sans le comparer au reste de la filmo de Paulo, on passe un bon moment !

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...